Home / Jeux Vidéo / Sim City est de retour

Sim City est de retour

Electronic Arts a profité de la Game Developers Conference de San Fransisco afin d’annoncer la sortie en 2013 d’un nouvel épisode de la série culte de City Builders. Le géant américain de l’édition a même ajouté que la version PC du nouveau Sim City sera développée par Maxis où on le rappelle, ne travaille plus le géniteur de la série Will Wright qui avait quitté son poste après la sortie de Spore en 2009.

simcity announced Sim City est de retour<img style=float: right; margin: 2px; src=http://www.s2pmag.ch/wp content/gallery/logos/joystick2 alt= />

Le communiqué envoyé par Electronic Arts contient quelques informations intéressantes sur le jeu. Il sera développé à l’aide du GlassBox-Engine et le but apparent des développeurs est d’essayer de faire sortir la série de du carcan du PC dans lequel elle est enfermée depuis quelques années et de proposer une aussi bonne expérience sur PC que sur consoles (un peu comme à l’époque du premier Sim City sur Super NES). Le jeu aura également un mode multijoueur qui permettra de « changer ensemble le monde » selon le communiqué, mais va savoir ce que cela veut dire. Il faudra prendre en compte des aspects nouveaux comme le changement climatique, les catastrophes naturelles ainsi que la recherche d’énergies renouvelables afin d’être un bon maire.

Mis à part ces aspects qui ne sont en réalité pas nouveaux, plus intéressant semble être le fait que les Sims auront une vie à eux, pouvant perdre leur job, acheter des bien immobiliers, etc. On aura aussi l’occasion de plus personnaliser la ville en choisissant les domaines dans lesquels on souhaite investir (éducation, tourisme, etc.) ce qui aura un réel impact visuel sur la ville. Bref, cela semble plutôt de bonne augure, d’autant plus que le jeu est prévu pour 2013. Et quant au titre du jeu, il semble bien qu’il restera Sim City tout court, comme le veut la mode des reboots.

On peut facilement se faire une idée du style graphique en regardant ce premier trailer qui, si il est réalisé en in-game, est plutôt impressionnant.

Mathieu Lanz