Home / Gamescom 2012 / Gamescom 2012 – Impressions: Beyond: Two Souls

Gamescom 2012 – Impressions: Beyond: Two Souls

En clôture des nombreuses présentations de Sony auxquelles nous avons pu assister lors de cette Gamescom, c’était au tour de Quantic Dreams et de son Directeur Créatif et co-fondateur David Cage de venir nous en dire un peu plus au sujet de son futur titre Beyond : Two Souls. Plus basée sur la technologie et sur les cut scenes que sur le gameplay pur, cette présentation nous a permis de nous faire une première idée de ce qui nous attendra l’année prochaine lorsque cet ovni vidéoludique sortira sur le marché.

beyond two souls wallpapers 1080p e1345387644798 Gamescom 2012   Impressions: Beyond: Two Souls

Et par technologie, on entend « Performance Capture », procédé qui consiste à enregistrer simultanément les mouvements, le jeu d’acteur et les voix. Au vu de ce que l’on a pu voir du rendu final à l’écran, il n’y a aucun doute possible sur la valeur d’une telle technologie qui est également utilisée pour le jeu de Naughty Dog « The Last of Us ». Le jeu s’annonce comme une nouvelle étape dans la course à la technique dans les jeux vidéo.

Il a en tous cas fallu 12 mois de tournage quotidien afin d’enregistrer les innombrables cut-scenes qui seront partie intégrante du jeu. Selon David Cage, le principal challenge a été de trouver un moyen d’adapter les performances de l’actrice Ellen Page dans le monde virtuel étant donné que le jeu se passe à différents moments de la vie de Jodie (la protagoniste du jeu), entre son 8e et 23e anniversaire pour être précis. Cela signifie qu’elle doit être quelqu’un de différent dans chaque scène du jeu. On imagine donc que le modélisateur des visages a du passer quelques nuits blanches.

Alors qu’on pourrait penser que le jeu serait doté d’un budget faramineux, ça n’est pas forcément le cas. En effet, David Cage a affirmé que celui-ci n’était pas supérieur au budget d’Heavy Rain et nettement inférieur à ceux des films en images de synthèse de Pixar par exemple.

La présentation a continué par une séquence de gameplay du jeu. Disons déjà que ce que l’on a pu voir risque de diviser les joueurs, puisque on sera en réalité aux commandes de l’esprit qui suit Jodie tout le long de l’histoire. La scène se passait dans une rue d’une bourgade américaine. Alors que Jodie, blessée et poursuivie par le SWAT, s’était réfugiée derrière une voiture, elle demandait à son ami le fantôme de bien vouloir se débarrasser des policiers qui la traquaient. On pouvait alors voler dans toutes les parties du décor, et interagir avec lui de manière plus ou moins libre. L’esprit pouvait par exemple étrangler les policiers par un mouvement de stick analogique, ou alors faire exploser le réservoir d’essence d’une voiture derrière laquelle étaient planqués les membres du SWAT. Il pouvait également prendre possession des personnes et leur faire faire ce qu’il souhaitait avec pour un résultat plutôt sanglant.

Pas tellement de challenge donc, du moins d’après ce que l’on a pu en voir, mais David cage a affirmé qu’il y avait plusieurs façons de jouer la scène et que suivant les actions du fantôme, Jodie pouvait très bien finir arrêtée par la police, ce qui signifie que le jeu offrira plusieurs scénarios et donc un bon potentiel de rejouabilité.

Ce premier contact avec Beyond : Two Souls fut donc impressionnant au niveau technique et intriguant au niveau du gameplay. Quantic Dreams semble toujours plus intéressé par ce qui se passe dans nos têtes que ce que nous faisons avec nos pouces, et c’est tant mieux. Un jeu qui divisera à n’en pas douter les gamers du monde entier lors de sa sortie l’année prochaine, mais qui vient encore rappeler que Quantic Dreams aime prendre des risques et se situe toujours en marge de l’industrie vidéoludique.

Mathieu Lanz