Home / Gamescom 2012 / Gamescom 2012 – Impressions: ZombiU (Wii U)

Gamescom 2012 – Impressions: ZombiU (Wii U)

La WiiU est une des nombreuses attractions de cette Gamescom 2012. Puisque Nintendo n’a pas fait le déplacement, les éditeurs nous ont présenté leur soft pour notre plus grand bonheur. Gamepad en mains, c’est sur ZombiU, d’Ubisoft, que nous avons pu tester une trentaine de minutes en compagnie d’un des développeurs.

ZOMBIU Logo FINAL white e1345296147472 Gamescom 2012   Impressions: ZombiU (Wii U)

Que les choses soient claires, ZombieU n’est pas un petit jeu ridicule pour apprendre à manier le gamepad de la WiiU. Difficile, technique, avec un nombre limité de munitions et une manette compliquée pour débuter, le jeu de tir à la première personne risque d’en faire bien baver plus d’un. Surtout que la difficulté déjà très poussée sera sûrement encore augmentée selon Ubisoft. Le gamepad propose quant à lui plusieurs utilisations s’intégrant parfaitement au gameplay, notamment le scanner qui permet de détecter des passages secrets ou des messages laissés par d’autres joueurs,  ainsi que le sac à dos qui se veut très réaliste. Il faut s’arrêter en jeu, se pencher sur son gamepad et fouiller dedans pour déplacer les objets souhaités sur soi, alors visibles en jeu. Les graphismes ne sont pas révolutionnaires,  se situant entre la PS2 et la PS3, et ressemblent à un jeu PC sorti aux alentours de 2006-2007. L’aliasing bien présent ne dérange pas vraiment l’expérience de jeu puisque Ubisoft arrive à nous faire oublier les performances pour le moment limitées de la WiiU par une atmosphère et un gameplay très prenant.

Les nombreux zombies sont extrêmement compliqués à abattre et il ne faudra pas s’étonner de mourir plusieurs fois, ce d’autant que le gamepad nécessite un temps considérable d’adaptation avant de trouver la bonne formule. Lorsque le personnage meurt, il se transforme en zombie et le joueur incarne alors un nouveau héros qui doit aller éliminer l’ancien personnage devenu zombie pour récupérer du matériel. Nul doute qu’une fois cela acquis, le jeu deviendra alors un FPS basé sur le timing et le stress, ce qui n’est pas pour déplaire au vue de ce qu’il se fait ces derniers temps. De plus, l’interaction avec d’autres joueurs se réalise grâce à des messages postés sur les décors, uniquement visibles au scanner, qui peuvent aider ou perturber la partie.

Sans avoir pu mettre les doigts sur le multijoueurs, ZombieU offre déjà un challenge élevé pour les amateurs de survival-horror. D’une durée de vie entre 15 et 20h, le jeu d’Ubisoft risque de s’imposer comme un des top-ventes de cette fin d’année si les quelques bugs que nous avons vu seront corrigés. Un jeu hardcore qui va sensiblement changer l’image bisounours de la WiiU.

Jorris Sermet