Home / Games / Tales of Xillia : un J-RPG en exclusivité sur PS3

Tales of Xillia : un J-RPG en exclusivité sur PS3

tales-of-xillia-affichenote-45-ps3Tales of Xillia est l’un de ces jeux d’une série de RPG qui ne déçoit jamais. Même le plus mauvais opus de la série est bon, et supérieur à bien d’autres RPG. Il y a les Tales of, les Suikoden, les Wild Arms ou encore les Arc the Lad. Par contre, notable différence avec ces séries, Tales of continue à proposer des épisodes sur différents supports. Il y a eu des jeux récemment pour la DS, la Xbox 360, la PS3 et la Wii. De type J-RPG, soit un jeu de rôles à la sauce nippone, les Tales of ont chacun leurs petits détails nouveaux et leur histoire différente, tout comme les systèmes traditionnels et petits clins d’oeil à leurs cousins. Test du dernier traduit en date.

[tab:Test]

xillia-logo

Ouvrez les yeux

Ce jeu mélange les décors et fonds de genre les plus réalistes possibles, par exemple les éclats de soleil dans la verdure ou les lacs à la surface ondoyante, avec des personnages, des scènes et des combats en dessins animés un peu dans le genre Ligne Claire de la BD belge, mais incluant des aspects typiquement japonais comme les grands yeux. Même en combat, l’ensemble reste étonnement lisible et agréable, sauf parfois comme au moment où le personnage prend le soleil en pleine figure!

Ça fait froid dans le dos

Tales of Xillia a une musique de style symphonique de très bonne qualité et qui joue en plus avec les ambiances. Autant des endroits comme les villages ont un thème enjoué, autant les donjons font presque peur avec leurs décors sonores glacés et angoissants. Et ce n’est pas juste un thème par lieu, puisque dès que l’histoire le demande, le thème peut être modifié sur le mode mineur ou carrément remplacé. Tales of Xillia bénéficie d’une musique vraiment pensée pour le jeu.

tales-of-xillia-01

Du choix des armes…

Les menus sont simples et facilement manipulables, tout comme les dialogues. Le combat demande un peu plus d’habileté, mais fait un usage cohérent de la manette complète (boutons, joysticks et joysticks comme boutons). Selon la difficulté choisie et les réglages automatisés, la maniabilité du jeu varie, mais il n’y a pas de problème de base. Je ferais juste un petit reproche sur l’inclusion d’un mode pioche à certains endroits, qui est purement et simplement un moment de bourrinage du bouton A.

Flexibilité et mise à niveau

Il y a, dès le départ, quatre niveaux de difficulté de combat, et il est vraiment possible de choisir le danger correspondant à son niveau. D’ailleurs, la difficulté Normale est exactement ce qu’elle prétend être et le mode Facile est très facile. Les énigmes peuvent être résolues en réfléchissant un peu, voire pour la plupart simplement ignorées si vous ne faites que l’histoire principale. C’est à nouveau un jeu intelligent, flexible et progressif sur la difficulté.

tales-of-xillia-04

Égalité mais pas fraternité

Selon votre choix de départ, personnage féminin ou masculin, vous vivrez la même histoire mais d’un point de vue différent. Jude est un étudiant en médecine au grand coeur et Milla une dame au passé mystérieux et aux réactions un peu particulières. Quel que soit votre choix, vous en découvrirez plus sur tous les personnages importants, tout comme sur l’intrigue principale. Celle-ci est à la fois assez classique et un peu novatrice: il faut sauver le monde mais l’héroïne principale s’est désignée elle-même pour ce rôle. Le jeu est assez égalitaire, malgré quelques bêtes clichés sur les filles, les archennemis et la famille. Attention toutefois à l’humour et aux intrigues secondaires, intéressantes mais très adultes dans leur niveau.

Encore une fois

Si réussir le jeu une fois ne vous suffit pas, vous pourrez recommencer une partie spéciale ou le faire de l’autre point de vue. Mais la première partie propose des quêtes secondaires, des surnoms ou titres à collectionner, des bestiaires et catalogues d’objets à remplir, plus des cinématiques additionnelles à déclencher et visionner, ce qui est largement suffisant pour occuper pas mal d’heures.

tales-of-xillia-03

Tout seul ou presque

Il est possible, avec une deuxième manette, de gérer un des personnages du groupe durant les combat, mais ce jeu n’est clairement pas un jeu multijoueurs, c’est un RPG en solitaire. Il y a aussi des DLC (prévus) pour faciliter le jeu et déguiser encore plus vos personnages

Déjà un bon RPG en soi, Tales of Xillia est aussi un Tales of à classer en tête de liste car il ne déçoit pas. Prenez quand même garde à l’âge recommandé, mais n’hésitez pas à mettre Tales of Xillia dans votre liste « A acheter d’office pour la PS3 ».

Les deux personnages n’étant pas de même difficulté à gérer (Jude est un combattant-soigneur, Milla une mage de combat), si le choix Personnages avec difficulté est trop élevé, vous vous en rendrez rapidement compte et pourrez, voire même devrez, en changer.

 

+ La quantité de choses à faire, la difficulté réglable, la presque égalité hommes-femmes, l’humour, le level-up des magasins.
Le bourrinage à la pioche, l’impossibilité de mettre les sous-titres dans la langue de son choix, certains clichés extrêmes.

Petite note:

Il existe une version Collector avec statuette de Milla, artbook et musique, et une version Premier Jour avec artbook et musique.

** Test réalisé par Midori, maman, amatrice de jeux vidéo, livres, musique et plein d’autres choses. Coupable de http://www.loutan.net/blog/ et plein d’autres…

[tab:Fiche et notation]

Type: Jeu de Rôle

Graphismes: ★★★★☆ 

Editeur: Namco Bandai

Bande Son: ★★★★★ 

Age/Pegi: 16+

Jouabilité: ★★★★½ 

Sortie: 09.08.2013

Difficulté: ★★★★☆ 

Multi-joueurs:

Scénario: ★★★★½ 

Plate-forme: PS3

Durée de Vie: ★★★★☆ 

Testé sur: PS3
[tab:Galerie et vidéo]

[nggallery id=682] [tab:END]

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis et venez en débattre sur le Forum.

Commentaires

Voir aussi...

Shenmue III: nouveau partenariat en vue

Ys Net, qui aurait dû distribuer le futur Shenmue III selon ses propres moyens, a …