Home / Games / 3DS / Conception II: Children of the Seven Stars [Test]

Conception II: Children of the Seven Stars [Test]

jaquette-conception-ii-children-of-the-seven-stars-nintendo-3ds-cover-avant-g-1392405733Aaah, Atlus. Rien que le nom fait déjà saliver, au vu du nombre de très bons jeux produits. Et même si dans la masse il y a du moins bon, c’est quand même bien souvent la garantie d’avoir un produit fini et intéressant. De plus, Atlus traite ses joueurs-clients avec respect et annonce la couleur. C’est donc avec une saine anticipation que j’ai abordé ce jeu, mais sans l’inquiétude que m’apporte d’habitude un nouveau titre.

conception-ii-children-of-the-seven-stars-playstation-vita-1392405702-001

  • Test
  • Fiche
  • Galerie et Vidéo

Pas de pierre : pas de construction. Pas de construction : pas de palais. Pas de palais : … pas de palais
Un soin certain a été apporté au graphisme de ce jeu, de façon à bien différencier par exemple les costumes ou les accessoires, sauf que dans l’ensemble, ce jeu n’est pas vraiment beau. Il est acceptable, mais après avoir joué sur la 3DS à plusieurs titres dont le but n’était pas d’en mettre plein les yeux, je ne peux m’empêcher d’être déçue par le manque d’ambition de Conception II. C’est un peu comme s’ils s’étaient arrêtés de travailler sur le visuel par manque de temps ou de ressources.

conception-ii-children-of-the-seven-stars-playstation-vita-1392405804-029C’est de la musique de sanseffortceur
La musique n’est clairement pas le point fort de ce jeu. Entre les musiques gnangnans des différents endroits de la ville de base et les morceaux peu évolués des donjons et des combats, le risque d’avoir mal aux oreilles est assez élevé. Mais comme la musique n’est en rien nécessaire à ce jeu, profitez pour lui couper le son et vous mettre quelque chose de bon dans les oreilles.

Mais pour rentrer, comme on n’a pas de mandat d’escalade, il faut les clés !
C’est du pur Tactical: selon le côté où vous arrivez sur un monstre (ou inversement) avant le combat, ou celui où vous attaquez le monstre en combat, vous aurez un avantage tactique allant de « premier à agir » à « coup plus fort », en passant par « pas de riposte », etc. Attaquer de face augmente une jauge de coup spécial, tandis qu’attaquer de dos augmente les dégâts immédiats. Mais alors, pourquoi, oh grand pourquoi avoir expliqué tout cela de manière aussi obscure et compliquée ? Heureusement, un peu de bon sens vous permettra d’appréhender ce jeu sans problème: sauvegardez, et testez différentes choses en combat, la bonne méthode vous viendra d’elle-même.

conception-ii-children-of-the-seven-stars-nintendo-3ds-1394036555-003Les russes ne prennent des risques qu’avec un plan.
Je ne trouve pas le jeu d’une complexité extrême. Ou plutôt: à condition d’utiliser sa tête (ce qui devrait être requis pour un T-RPG), Conception II est relativement simple. Il faut noter que si vous importez les sauvegardes de la démo, et / ou que vous achetez des DLC, vous baisserez encore la difficulté. Je crois que tout est fait dans ce jeu pour que les joueurs sentent qu’ils peuvent arriver au bout. Même les monstres apparemment invincibles ne sont au final qu’une question de tactique et de planification. Je veux bien qu’un jeu soit fait pour être battu, mais à ce point là, cela en devient presque risible. En fait, la partie dating sim est plus difficile que le combat !

conception-ii-children-of-the-seven-stars-playstation-vita-1392405783-025Je suis routier de père en fils et de fils en aiguille
Entre le PEGI et le titre, pas moyen d’y échapper, ça parle de sexe. Enfin… presque. Ou pas tout à fait. Mais bon, on va faire avec. Le prémisse est assez banal: un jeune homme désigné comme le « sauveur » parce qu’il a une capacité spéciale, va avoir des enfants de combat en environ 5 secondes, copulation et naissance comprises, à condition qu’il ait de bonnes relations avec les demoiselles à coup de discussions et de cadeaux. Ce jeu oscille donc entre les ren’ai (Dating Sim), la collection de monstre… euh, je veux dire d’enfants, et le T-RPG pur et dur à la Fire Emblem.

conception-ii-children-of-the-seven-stars-nintendo-3ds-1394036555-007C’est un peu beaucoup trop calme
A priori, le fait que les donjons soient différents à chaque fois rallonge la durée de vie de base qui est respectable, surtout pour un titre uniquement électronique et moins cher. Malheureusement, le problème que j’ai mentionné plus haut de la volonté de sembler accessible risque de réduire le plaisir des spécialistes. Ceci dit, je n’ai pas de réclamation sur ce sujet, je m’attendais juste à un peu plus que la moyenne de la part d’Atlus. C’est cela d’avoir des à priori positifs…

Et appelez-moi Alexandre – Oh, oui, monsieur Alexandre !
Il n’y a pas de multi-joueur en combat, mais il est possible de créer des « enfants » plus puissants en utilisant les héroïnes d’un autre joueur à travers le réseau.

Testé à partir de la version eShop.

** Petite note **
Le jeu est en anglais même sur le eshop francophone, mais le niveau de langage est très accessible. Et le PEGI est sérieux et pas pour faire joli, à moins que vous ne teniez à expliquer vous-même à votre petit cousin de 10 ans comment on fait les bébés…

** Test réalisé par Midori, maman, amatrice de jeux vidéo, livres, musique et plein d’autres choses. Coupable de http://www.loutan.net/blog/ et plein d’autres… **

Type: T-RPG
Editeur: Atlus
Age/Pegi: 16+
Sortie: 14.05.2014
Multi-joueurs: Partiel (web)
Plate-forme: 3DS, PS Vita
Testé sur: 3DS

[nggallery id=904]
  • le côté tactique,
  • l’égalité de traitement homme / femmes,
  • l’humour,
  • le mélange des genres
  • l’explication du gameplay,
  • la difficulté presque trop faible,
  • l’histoire « banale »,
  • la musique

Vous avez aimé cet article ? Il vous a donné des idées que vous voulez partager? Exprimez-vous sur le Forum. Il est tout à vous!

Commentaires
Aaah, Atlus. Rien que le nom fait déjà saliver, au vu du nombre de très bons jeux produits. Et même si dans la masse il y a du moins bon, c'est quand même bien souvent la garantie d'avoir un produit fini et intéressant. De plus, Atlus traite ses joueurs-clients avec respect et annonce la couleur. C'est donc avec une saine anticipation que j'ai abordé ce jeu, mais sans l'inquiétude que m'apporte d'habitude un nouveau titre. Vous avez aimé cet article ? Il vous a donné des idées que vous voulez partager? Exprimez-vous sur le Forum. Il est tout à vous!

Review Overview

Graphismes
Bande son
Jouabilité
Difficulté
Scénario
Durée de vie

Why not...

Je ne vais pas mettre ce jeu dans les titres à avoir absolument, mais en tant qu'amatrice de RPGs, je ne suis pas complètement déçue. Je trouve juste que ce titre est un peu en-dessous de ce qu'on pouvait attendre d'Atlus. Ceci dit, si les différents genres cités ci-dessus vous plaisent, le mix est bien fait et l'humour est plutôt bon. Et comme il n'y a pas de sortie RPG juste en ce moment, c'est donc un "pourquoi pas" et non un "bof".

Voir aussi...

L’atelier au cinéma

La Ciotat, été 2016. Commentaires La Ciotat, été 2016. L’atelier au cinéma L’atelier au cinéma …