Home / Hacks / Communiqué – Cyber Security Challenge 2015

Communiqué – Cyber Security Challenge 2015

La qualification pour le Cyber Security Challenge suisse de cette année commence le 4 mai. Lors de ce concours en ligne, de jeunes cyber-talents entre 14 et 30 ans s’affrontent dans des tâches autour de la cybersécurité. De la créativité, de l’endurance et de l’esprit d’équipe seront nécessaires pour se qualifier comme gagnant pour la finale internationale. Soutenu entre autres par la Confédération, ce concours joue un rôle majeur dans le recrutement d’informaticiens dont il y a un besoin urgent.

swiss cyber stormZurich, 3 mai 2015 – La qualification en ligne du Cyber Security Challenge 2015 de l’association Swiss Cyber Storm ouvre lundi prochain, le 4 mai. Toutes les personnes entre 14 et 30 ans intéressées par l’informatique peuvent s’inscrire en ligne et résoudre des tâches du domaine de la sécurité informatique. Il s’agit par exemple de suivre les traces de cybercriminels ou d’identifier les faiblesses d’un site web. En plus de connaissances techniques de base et idéalement de quelques connaissances de programmation, ce sont surtout la créativité, la persévérance, la curiosité et le goût de la recherche qui sont requis pour réussir.

À la recherche de futurs spécialistes de l’informatique

Bien que la participation soit un loisir pour les jeunes, le concours a un contexte économique important. À l’heure actuelle, la plupart des pays ne disposent pas d’assez de professionnels pour protéger leur infrastructure informatique de façon adéquate. On accorde pour cette raison une haute priorité à l’encouragement de la relève dans ce domaine. Les Cyber Security Challenges sont un moyen populaire d’attirer et de former des jeunes talents. « Notre activité éveille l’envie des jeunes de s’intéresser au thème de la cybersécurité et nous permet de découvrir le plus tôt possible les talents et de les promouvoir », explique Bernhard Tellenbach, président de l’association Swiss Cyber Storm qui organise le Challenge. C’est déjà la troisième fois que le Cyber Security Challenge national a lieu en Suisse.

Cet intérêt primordial est montré aussi par les sponsors et les partenaires du concours. En effet, la Confédération soutient le Cyber Security Challenge de deux côtés, avec le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et avec le Département fédéral des finances (DFF). L’Académie suisse des sciences techniques (SATW) et des entreprises comme terreActive AG ou le département Cybersécurité de PwC Suisse sont également présentées comme partenaires du domaine de la cybersécurité. Urs Rufer, PDG de terreActive AG, voit ce concours comme « une grande chance pour le recrutement de la relève dont on a cruellement besoin».

Coopération internationale

Comme le cyberespace ne se limite pas aux frontières nationales, la cybercriminalité ne peut être limitée et combattue efficacement que par une coopération internationale. Les Cyber Security Challenges qui avaient lieu jusqu’à maintenant à l’échelle nationale ont ainsi été élargis à l’échelle européenne. Avec le soutien de l’Agence européenne de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA), la Suisse a formé avec l’Autriche, l’Allemagne, la Roumanie, l’Espagne et la Grande-Bretagne un comité qui a défini pour la première fois en 2015 les conditions cadre pour un European Cyber Security Challenge étendu à l’Europe.

La Suisse a l’honneur d‘être le premier pays d’accueil du concours international, et lance les invitations pour la finale du European Cyber Security Challenge le 21 octobre 2015 à Lucerne. Les gagnants des Challenges nationaux s’y affronteront entre eux lors d’un concours inter-pays. Les meilleurs talents seront honorés le 22 octobre à Berne lors d’une célébration organisée par le DFAE, à laquelle assisteront des invités du monde de la politique, de l’économie et de la recherche.

Lien pour de plus amples informations et pour participer au Cyber Security Challenge:

http://challenge.swisscyberstorm.com/

Sur un mobile ou tablette Android? Essayez l’app S2PMag!

Commentaires

Voir aussi...

Mario + Rabbids Kingdom en balade

On pourrait s’amuser à compter le nombre de titres Ubisoft qui ne fuitent pas avant …