Home / News / Test – Starblood Arena

Test – Starblood Arena

Dans le panier des jeux dédiés au PlayStation VR, on recherche toujours LE titre qui pourrait justifier l’achat du casque de réalité virtuelle de Sony. Une chose est certaine, les jeux qui arrivent sont maintenant plus pointus que les premières tentatives sur le PS VR. Starblood Arena en fait partie. Petit aperçu et avis…

  • Test
  • Fiche

La tête à l’envers

D’une fois coiffé du PlayStation VR, l’accueil est sympa, puisqu’un duo extraterrestre accueille la bleusaille que nous sommes. Starblood Arena place le joueur dans un vaisseau spatial, grâce auquel ce dernier va livrer des combats explosifs dans des arènes empreintes de verticalité. Le titre est d’ailleurs très dynamique et va littéralement retourner les joueurs dans tous les sens. Les premières minutes sont d’ailleurs un peu déstabilisantes, mais on s’y fait rapidement. D’ailleurs, au-delà des commandes classiques au joypad, le jeu fait appel aux cervicales. Le mouvement de la tête permet de viser ou de suivre sa cible, ce qui implique une bonne synchronisation entre le regard et le déplacement au pad. Comme les ennemis arrivent par tous les côtés, y compris par le dessus et le dessous, il ne laisse jamais de temps de répit. On y apprend rapidement les bases du looping, de l’accélération et les montées et descentes rapides, et nous voilà parés pour rentrer dans le vif du sujet.

Un poil de stratégie

Histoire de se démarquer de ce qui se fait dans le genre, les développeurs n’ont pas hésité à adopter un level design particulier, puisque les arènes sont souvent dotées d’une bonne part de verticalité. Ces enchevêtrements sont un des points forts de Starblood Arena, car ils permettent de brefs instants de respiration, à contrario des zones plus vastes des arènes où se passe l’essentiel des joutes. Juste de quoi souffler un coup, mais surtout y développer un semblant de stratégie pour surprendre les adversaires et se transformer pour un bref instant de chassé à chasseur. L’intensité du titre réunissant 9 protagonistes dotés d’armes de différentes natures est également un bon point. On y retrouve un vaisseau lourd, mais plus résistant, un modèle plus délicat et rapide, un autre polyvalent, etc. Du côté des armes, c’est du classique: entre mines, projectiles explosifs, lasers, ou autres missiles, il y a de quoi faire. Bref, autant dire que l’univers et la dynamique de Starblood Aréna sont réussis.

Divers modes

Avec ses 12 maps disponibles, Starblood Arena a de quoi séduire sur le PlayStation VR. Même si elles ne sont pas des exemples d’ingéniosité (on regrettera leur petite taille), elles possèdent des caractéristiques intéressantes et sont surtout variées. Par contre, alors que le shooter peut se jouer jusqu’à huit en ligne, on note que les modes sont plutôt limités. On peut y choisir le mode Carnage, se jouant à 8 chacun pour soi, le Carnage en équipe, le mode Envahisseur où il faut résister à plusieurs vagues d’ennemis et finalement le mode Gridion qui s’apparente à une version détournée de Rocket League. Autant dire que si, à plusieurs, la durée de vie est honorable, en solo, contre des bots, cela devient moins intéressant. De plus, on notera l’absence totale de scénario, puisqu’un mode histoire à proprement parler n’est pas de la partie, si ce n’est via une succession de matchs à réaliser avec divers objectifs. Reste que dans tous les modes, on pourra déverrouiller de nombreux éléments pour chaque personnage et vaisseau, entre tenues, peintures, châssis et capacités.

Au final, on peut dire que Starblood Arena offre pas mal de challenge avec de très bonnes sensations de pilotage, mais que le titre aurait mérité d’être un peu plus étoffé. Un bon shooter dédié au PlayStation VR qui vaut le coup d’œil…

Type: Shooter
Éditeur : SIEE
Age/Pegi : 12+
Sortie : 12.04.2017
Multi-joueurs : online jusqu’à 8
Plate-forme : PS4 et PS VR
Testé sur : PS4 et PS VR

Dans le panier des jeux dédiés au PlayStation VR, on recherche toujours LE titre qui pourrait justifier l'achat du casque de réalité virtuelle de Sony. Une chose est certaine, les jeux qui arrivent sont maintenant plus pointus que les premières tentatives sur le PS VR. Starblood Arena en fait partie. Petit aperçu et avis…

En résumé...

A mon avis...

Correct

Le jeu de Whitemoon Dreams vaut le détour par l'immersion proposée. On s'y sent véritablement à l'intérieur d'un vaisseau pour un shooter nerveux qui tient en haleine. On pourra juste regretter le contenu un peu léger qu'on espère voir étoffé prochainement par les développeurs.

  • Bonnes sensations
  • Les commentateurs
  • La customisation
  • La réalisation

  • Un mode solo dont on a vite fait le tour
  • Temps de chargement
  • Maps un peu petites
  • Manque de modes de jeux, trop limités
Commentaires

Voir aussi...

L’atelier au cinéma

La Ciotat, été 2016. Commentaires La Ciotat, été 2016. L’atelier au cinéma L’atelier au cinéma …