Home / Games / Test – Farpoint

Test – Farpoint

Projet d’une équipe de 20 personnes, Impulse Gear, Farpoint débarque sur PS4 pour ceux qui sont équipés du PlayStation VR. Le studio ambitionne, par son titre, de démontrer que la réalité virtuelle peut rimer avec core gaming. Une belle promesse qui tient, au final, relativement bien la route.

  • Test
  • Fiche

FPS avec Aim Controller

Farpoint se présente donc comme un FPS immersif dédié au casque VR de Sony, auquel, même si on peut y jouer à la manette, il convient d’adjoindre une arme en plastique, le AIM VR, pour que l’équation soit bonne. Le titre, typé totalement action, se passe de mécaniques de gameplay tordues pour nous expédier directement au cœur de l’action, après que notre vaisseau se soit écrasé sur une planète que ne renieraient pas les créateurs de Starship Troopers.

Farpoint, qui peut se boucler en une petite huitaine d’heures en y allant tranquillement, pose son décor sur une planète désertique et plutôt hostile où on retrouvera bon nombre d’aliens, la plupart proches des arachnides, qui ne nous laisseront que peu de répit. Heureusement, l’arme, ou plutôt les armes, puisque le AIM controller deviendra à l’écran tour à tour fusil d’assaut, à pompe, sniper ou plasma, sans oublier des fonctions secondaires, sont parfaitement mises en place pour venir à bout de tous ces assaillants. On en dénombre une dizaine de type, que l’on affronte par vagues distinctes, qui finissent par mélanger leur genre. Entre cracheurs d’acide, créature se déplaçant sous terre et même androïdes lanceurs de projectiles, le bestiaire est suffisamment varié pour y prendre son pied.

Pour ce qui en est de la narration, Farpoint use de saynètes prenant place via un système holographique en marquant des pauses dans le défarfouillage en règle que l’on opère sur la planète. Dans les phases de tir, qui, bien qu’offrant une certaine liberté de mouvement, s’apparentent à du rail shoter, vu que l’on va presque toujours tout droit, le level design est basique. Les mécaniques de jeu sont simples tandis que les paterns des ennemis sont pour le moins rudimentaires. Bref, au niveau technique, on passe par la case simple, mais efficace. Parce que d’une fois le PlayStation VR vissé sur la tête et le AIM Controller en mains, on se retrouve tout bonnement dans un jeu de tir arcade dédié à la VR. Et le rendu est loin d’être moche, puisque distillant un bon rendu. On apprécie également une bonne nervosité, tandis qu’il faudra s’y immerger deux bonnes heures avant de trouver son rythme. Dans les arènes souvent circulaires, le FPS oblige le joueur à des déplacements stratégiques pour éviter de se faire sauter dessus. D’une fois que le bestiaire entre en scène dans sa quasi-intégralité, la tension monte d’un cran, et on se surprend à enchaîner phase de tir, mise à couvert et fuite. Et pour la mise à couvert, il faudra user de son corps en jouant si possible debout, puisque pour gonfler l’immersion, le jeu ne dispose pas de mise à couvert automatique. Il faudra s’y déplacer « physiquement » pour éviter les projectiles et autres bestioles. Si le solo s’avale presque d’une traite, Farpoint dispose également d’un mode multi en coop en ligne. Ce dernier nous poste simplement à deux dans une arène, où on peut mettre en place une stratégie avec un compère de jeu. Ici encore, rien de superflu, on est dans l’efficacité du jeu de tir très arcade. Et plutôt confortable, puisque nous n’avons pas ressenti de cinétose, sauf au tout début en effectuant des déplacements latéraux qui troublent quelque peu l’équilibre. Mais rien de bien méchant.

Le fusil AIM Controller, indispensable pour profiter au maximum de Farpoint.

Farpoint était arrivé plein de promesses et s’en sort plutôt bien. Basique, mais bien réalisé, il permet effectivement de vivre un « vrai » jeu en VR, et c’est tout ce qu’il faut pour remplir son contrat. En tous les cas, cela augure de bonnes surprises pour les titres à venir en VR, maintenant que la preuve de la faisabilité d’un FPS correct dédié totalement à la VR a été faite.

Type: Action/ FPS
Éditeur : SCEE
Age/Pegi : 16+
Sortie : 17.05.2017
Multi-joueurs : Co-op en ligne à 2
Plate-forme : PS4 et PS VR
Testé sur : PS4, PS VR et Aim Controller

Projet d’une équipe de 20 personnes, Impulse Gear, Farpoint débarque sur PS4 pour ceux qui sont équipés du PlayStation VR. Le studio ambitionne, par son titre, de démontrer que la réalité virtuelle peut rimer avec core gaming. Une belle promesse qui tient, au final, relativement bien la route.

En résumé...

A mon avis...

Bon

Farpoint est un FPS qui s’avère prenant avec le PS VR et le fusil AIM Controller. Le titre distille 8 heures d’un jeu très typé arcade qui prend toute son ampleur grâce au combo VR et fusil, sans quoi il aurait été un FPS très basique. Un excellent titre dédié au PS VR qui pourrait bien ouvrir la voie à d’autres jeux tout autant soignés et complets, loin de simples expériences VR comme on en a presque trop vu jusqu’ici.

  • Combo PS VR et AIM Controller agréable
  • Mécaniques de jeu simples mais efficaces
  • Graphismes jolis pour de la VR

  • Un seul gros boss
  • La narration qui fait office de rustine
  • S’il peut se jouer à la manette, le fusil est quasi indispensable pour en profiter au mieux

Commentaires

Voir aussi...

Sonic The Hedgehog 2 gratuit sur Android et iOS

Le célèbre Sonic The Hedgehog 2 fête ses 25 ans en débarquant gratuitement sur iOS …