Home / Games / South Park : L’Annale du Destin (PS4)

South Park : L’Annale du Destin (PS4)

Avec South Park : L’Annale du Destin, Ubisoft vous propose de jouer votre propre épisode de la série en incarnant Le Nouveau, qui vient d’aménager dans la ville et qui va allier ses pouvoirs de super-péteur à ceux du Coon et sa bande, incarnée par Cartman et consorts. Orienté RPG mais laissant la part-belle à l’aventure, ce jeu saura divertir toute la famille, même quand on n’adhère pas à l’humour si particulier de la série.

  • Test
  • Fiche
  • Vidéo

Trois ans après South Park : Le Bâton de la Vérité, Ubisoft réitère avec l’humour graveleux et scatologique de la bande de gamins la plus déjantée du Colorado. Dans ce nouvel opus, comme dans le précédent, vous incarnez le nouveau, un gosse qui vient d’emménager dans la ville, qui ne parle pas, et qui est bien seul. A vous d’essayer de vous faire une place parmi la bande de super-héros justiciers incarnés par les gosses de la ville. Si vous pourrez choisir quelques caractéristiques de base pour peaufiner votre personnage à votre goût, vous allez devoir jouer un certain temps pour pouvoir définir votre histoire, et la personnalité de votre petit héros, qu’il s’agisse de votre religion, de votre sexualité ou de votre ethnie, et gagner vos costumes et autres particularités physiques. Votre sexe, en revanche, restera un détail difficile à définir pour votre nouvel entourage.

Gare au justicier péteur

Bref, ce sympathique bambin, que la bande de copains appelle aussi bien « Trouduc », « Cul d’enfer », « le justicier péteur »… Les sobriquets relatifs à l’arrière-train ne manquent pas. Et pour cause ! En s’appelant « l’annale du destin », cet épisode vidéoludique ne pouvait que traiter d’une affaire de fesses. Le nouveau donc, dispose d’un pouvoir digne de South Park puisque son ADN lui confère le don d’être un super-péteur. C’est ainsi avec ses gaz à la puissance extraordinaire que le nouveau pourra faire régner l’ordre et la justice dans la ville et peut-être même contrôler le temps en se télépétant. Heureusement, pour réussir dans son aventureuse périlleuse, il pourra compter sur le Coon et sa bande, alias Cartman, Kenny, Stan, Kyle, Clyde et Bradley, et il se pourrait bien que la suite de l’aventure confère à nos amis de nombreux autres alliés.

Mais tous ces pouvoirs pour quoi faire ? A la base, pour retrouver Sacripan, un chat vieux et moche porté disparu et pour lequel une récompense de 100 dollars est offerte à quiconque pourra le retrouver. Une aubaine pour le Coon et sa bande qui aurait bien besoin de cet argent pour développer sa firme et devenir les prochains super-héros adaptés au cinéma, ou sur Netflix… Mais la mission sera plus périlleuse qu’il n’y paraît et pourrait bien être le début d’un enchaînement de combats contre une flopée d’ennemis : les sixièmes, les serveuses du Raisins, les clodos, les ninjas et même les hommes-crabes seront tous à vos trousses en même temps et vous attendront parfois au coin de la rue pour vous refaire le portrait. C’est alors que s’engage le combat.

Une sympathique aventure

Si les combats ont tendance à être répétitifs et à manquer de diversité, ils sont plutôt bien pensés. Une fois vos alliés débloqués, vous affronterez les ennemis à quatre. En début de combat, vous pourrez modifier les super-héros qui se joindront à vous et les pouvoirs de chacun peuvent se modifier via une application sur le smartphone de votre petit héros. Et c’est là qu’il faudra être finaud et bien paramétrer ses choix car votre victoire dépend de vos pouvoirs. Ensuite, c’est au tour par tour que vous affronterez les méchants, avec plus ou moins de facilité.

Pour égayer vos journées difficiles, il vous faudra également explorer le moindre recoin de la ville, que ce soit pour trouver des artefacts pour améliorer votre puissance, des consommables utilisables tels quels ou en réalisant des recettes afin d’obtenir des bonus qui vous aideront dans vos combats, ou des costumes pour être toujours plus beau. A cela s’ajoute quelques recherches d’objets pour des sous-missions qui vous apporteront elles aussi des bonus. Pour les plus gourmands en complétion, il faudra compléter entièrement votre fiche de personnage, en réalisant des menus défis pas bien difficiles, comme par exemple souiller avec brio toutes les toilettes de la ville. Au final, le jeu se jouera agréablement dans un univers qui vous permettra de croire que vous évoluez réellement dans un épisode de la série, et vous proposera une petite trentaine d’heures de jeu, si vous complétez l’ensemble du jeu et si vous visez la récompense suprême du trophée platine.


Fan de la série, foncez ! Car même quelqu’un qui n’aimerait pas l’humour particulier de la bande de gamins du Colorado pourrait adhérer à ce jeu. Le système de jeu est très agréable même si certains passages de l’histoire croulent sous les combats et que ceux-là sont plutôt répétitifs. Heureusement, plusieurs sous-missions viendront parsemer votre aventure d’un peu de diversité. L’histoire se tient bien et réserve son lot de surprises, mais surtout, les qualités techniques du jeu laissent penser que l’on conduit soi-même un épisode de la série.

Une démo gratuite est actuellement disponible sur Xbox One et PlayStation 4

 

 Type :  RPG
 Éditeur :  Ubisoft
 Age/Pegi :  18+
 Sortie :  17.10.2017
 Multi-joueurs :  Solo uniquement
 Plates-formes :  PS4 / One / PC
 Testé sur :  PlayStation 4

  • Graphismes agréables à l’œil,
  • Histoire qui se tient,
  • Exploration de la ville plutôt sympa à faire
  • Les pouvoirs des pets, tout comme ceux des petits copains
  • Personnages attachants
  • L’ultra-personnalisation du personnage
  • Combats répétitifs
  • Un peu court si on ne prend pas la peine de compléter l’ensemble des à-côtés
  • L’humour South Park, on adhère… Ou pas…

 

Commentaires
Avec South Park : L’Annale du Destin, Ubisoft vous propose de jouer votre propre épisode de la série en incarnant Le Nouveau, qui vient d’aménager dans la ville et qui va allier ses pouvoirs de super-péteur à ceux du Coon et sa bande, incarnée par Cartman et consorts. Orienté RPG mais laissant la part-belle à l’aventure, ce jeu saura divertir toute la famille, même quand on n’adhère pas à l’humour si particulier de la série.  
A mon avis

Sympa

Evidemment, il faut adhérer à l’humour très particulier de South Park. Si vous aimez ou que vous arrivez à dépasser toute cette ambiance de pouvoirs des pets, d’insultes entre parents alcooliques et fumeurs de beuh, de caca qui bouche les toilettes ou de collégiens à cinq culs, vous apprécierez forcément ce jeu qui reste agréable aussi bien dans l’exploration de la ville que dans son histoire plein de rebondissements. En revanche, si le système de combat est plutôt bien ficelé, il laisse un arrière-goût de toujours-pareil dans la bouche. Dommage, car c’est un peu le principal dans un jeu de RPG, et en l’occurrence, on a quand même plus l’impression d’être sur un jeu d’aventure, et finalement, ce n’est pas si mal.

Voir aussi...

Ce qui nous lie en DVD & Blu-ray

Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour …