Home / Hacks / La Switch tombe face aux hackers

La Switch tombe face aux hackers

Voilà une nouvelle qui réjouira sans doute quelques bidouilleurs, mais qui fera grincer des dents Nintendo. La Switch, par le biais d’une faille dans sa puce fournie par Nvidia, le Tegra, a été débloquée. 

C’est en quelque sorte la pire nouvelle pour un fabricant. Lorsqu’une console peut faire autre chose que ce qui est prévu, et, surtout, exécuter des jeux piratés, c’est la perte de bénéfices assurée. Pour autant, ces dernières années, les failles exploitables sont devenues de plus en plus rares et complexes.

Mais pour ce qu’il en est de la Switch, les hackers ont découvert une faille au niveau du SoC Tegra X1 qui anime la console, plus précisément dans sa boot ROM qui permet à la console de démarrer. Le pire, si l’on peut dire, c’est que la faille est impossible à corriger par voie logicielle, et qu’il faudra une nouvelle révision des processeurs pour immuniser les futures consoles.

Le hack, qui sera révélé publiquement cet été, permet déjà de faire tourner Linux, comme on le voit dans la vidéo ci-dessus. Si des puces sans soudure sont déjà prévues, il sera possible également d’effectuer un jailbreak unthetered de manière logicielle dans la foulée…

Voir aussi...

La monnaie de leur pièce en DVD

Paul, Nicolas et Charlotte, trois frères et sœur, ont toujours pensé qu’ils hériteraient de la …

Laisser un commentaire