Home / Games / Test : Yakuza Dead Souls

Test : Yakuza Dead Souls

Sega remet le couvert, avec un nouvel épisode de sa série Yakuza, en y osant le mélange improbable entre mafia et… zombies!note-25-ps3

[tab:Test]

Walking Dead 日本 Padrino?

pic-dead-souls-1
Quand on vous dit qu'il faut bien s'occuper de votre tamagotchi...

Est-ce l’impact qu’a eu la série Left 4 Dead sur la communauté de joueurs japonais qui a incité le studio Sega de Nagoshi a tenter le mix entre zombies et histoire mafieuse? Peut-être. Toujours est-il qu’en découvrant ce nouveau Yakuza, disponible déjà depuis quelques mois au pays de soleil levant, on ne peut s’empêcher d’afficher une certaine stupéfaction sur le pari pris, même s’il est toujours agréable de découvrir quelques touches de fraîcheur. Enfin, façon de parler, puisque le zombie de base n’est pas forcément ce qui se fait de plus frais dans le domaine…

Rapidement dit, ce Yakuza Dead Souls se base sur un scénario aussi loufoque que léger, qui servira de prétexte à lancer une épidémie zombifiante dans le quartier fictif mais pourtant réaliste de Kamurochô. En oubliant pas, bien sûr, d’utiliser la technique plus que rodée du changement de protagoniste en cours de jeu afin de multiplier les points de vue sur l’histoire. Et pour ce qui est des zombies, vu que le thème est archi usé, Sega intègre quelque déclinaisons un peu spéciales, avec de biens gros qui explosent en fumée, ou des grands musclés aux bras énormes et difficiles trucider. N’oublions pas la touche finale : les boss, si possible rampants, sans yeux, et avec des grandes langues vous incitant à tout, sauf à leur rouler une pelle. Si la sauce sent effectivement le mort-vivant, on cherchera néanmoins les effluves d’originalité ailleurs…

Un jeu vert, si on tient compte du recyclage

pic-dead-souls-2
Une bande de gros bras, un peu cassés...

Passé le cap des cinématiques à rallonge, on peut enfin se glisser dans la peau d’un des 4 protagonistes du jeu et se lancer dans l’action. Enfin, disons plutôt dans des bribes d’action, puisque malheureusement, si dans le précédent volet on échappait aux phases de chargement par la biais de l’astuce des balades libres en ville entre deux phases d’action, ce n’est plus le cas. On se trouve face à un rythme de jeu qui peut se résumer globalement à des phases de tps entrecoupées systématiquement par des cinématiques, qui, disons le carrément, annihilent totalement le côté aventure que l’on connaissait de la série. Et pour ce qui est de l’évolution du moteur de jeu, il faudra repasser, puisqu’il ne semble pas avoir bougé d’un iota, pire même, il est utilisé pour un TPS, alors qu’il servait précédemment à gérer du beat’em all… Pour charger encore un peu le baudet, la caméra est bien souvent aux fraises, et même si ce n’en devient vraiment bordélique que lors de grosses mélées, on se dit rapidement que Sega ne s’est pas foulé la rate sur ce coup. Pour le reste, c’est tout simple et bourin, il suffit d’avancer et de liquider du zombie, jusqu’à la prochaine cinématique, et de… recommencer.

pic-dead-souls-10
Les activités annexes sont toujours présentes...

Il reste cependant ce à quoi nous avaient habitué les précédents volets, en activités annexes, grâce au casino, aux hôtesses à draguer, ou encore les points d’expérience qui servent à acheter de nouvelles capacités. Mais cela ne suffit pas à gommer la réalité des parties jouées, hors cinématiques, très courtes, pauvres et  linéaires. Un titre qui pourra, tout au plus, intéresser les joueurs qui connaissent la série, pour lesquels il sera sympathique d’en retrouver le ton, les personnages, et une certaine ambiance propre à la licence. Pour les autres…

+ L’ambiance  bien barrée, quelques attaques sympa, les personnages de la série.
Le moteur du jeu n’évolue pas, recyclage de beat’em all en TPS pas génial, cinématiques trop présentes, pas très beau…

Eric Rivera

[tab:Fiche]

Type: Action/TPS [xrrgroup][xrr rating=3/5 label=”Graphismes:”][xrr rating=3/5 label=”Bande Son:”][xrr rating=2/5 label=”Gameplay:”][xrr rating=3.5/5 label=”Difficulté:”] [xrr rating=2/5 label=”Durée de vie:”] [/xrrgroup]
Editeur: Sega
Age/PEGI:3 18+
Sortie: 17.03.2012
Multijoueurs: non
Plate-forme: PS3
Testé sur: PS3

[tab:Images]

[nggallery id=173]

[tab:Vidéo]

[tab:END]

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Le Passage, nouveau DLC d’Anno 1800

Ubisoft annonce que Le Passage, le troisième DLC d’Anno 1800™, jeu de gestion et de stratégie, est …

Langrisser I & II se dévoile dans un tout nouveau trailer consacré au premier opus

NIS America est heureux de dévoiler un nouveau trailer pour Langrisser I & II. Ce dernier se …

Final Fantasy XIV Online, nouveau contenu pour le Mage Bleu et nouveau mode PvP avec la mise à jour 5.15

SQUARE ENIX® sort aujourd’hui la mise à jour 5.15 pour FINAL FANTASY® XIV Online. Elle propose de …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :