Home / Games / 3DS / Test Express: Mutant Mudds sur 3DS

Test Express: Mutant Mudds sur 3DS

Alors qu’ils s’étaient fait un petit nom sur Nintendo DS en 2009 avec Dementium : L’asile qui, malgré ses défauts, avait quand même réussi à filer la frousse à ceux qui s’y étaient essayés, puis avec Moon, un FPS se passant sur la lune, le studio américain Renegade Kid revient en force sur la nouvelle portable de Nintendo avec leur premier titre disponible en téléchargement sur l’e-shop : Mutant Mudds.

[tab:Test]Que faire lorsque l’on est un nerd boutonneux à lunettes tranquillement installé dans le salon de sa grand-mère à jouer à la 3DS et que la télévision annonce une invasion d’extraterrestres boueux ? Prendre son flingue et son jet-pack et partir leur botter les fesses ! C’est le pitch de départ d’un jeu qui est un véritable hommage aux productions 8 bits et à leur simplicité presque candide. Deux boutons, un pour tirer, l’autre pour sauter et pour faire fonctionner son jet pack et ainsi gagner quelques précieux centimètres, sont tout ce qu’il vous faudra pour prendre votre pied. Mutant Mudds s’inscrit dans la lignée des Mega Man en mixant tir et plateforme et en proposant de petits niveaux très bien construits qu’il faut boucler en un temps limite. Un vrai jeu retro.

Et le retro, Mutant Mudds le fait à la perfection. Autant dans la musique que dans le design artistique, le jeu a tous les atouts pour titiller la corde sensible des gamers trentenaires, ou pour rendre fous ceux qui ne connaitraient pas encore ce style de jeu si particulier, ambassadeurs d’un autre âge où les jeux proposaient un challenge bien plus corsé que cela n’est le cas aujourd’hui. Car la difficulté est balèze, mais c’est le genre de difficulté qui s’apprécie comme elle se doit, car si l’on rate, c’est de notre faute, tellement le gameplay est d’une précision chirurgicale et permet de ressentir un véritable sentiment d’accomplissement après chaque niveau que l’on termine.

Simplicité, difficulté, précision et nostalgie, Mutant Mudds est une vraie réussite dans son genre. Si vous ne savez pas quoi emporter avec vous en vacances pour y jouer à la plage, il se pourrait bien que le dernier jeu de Renegade Kid soit le compagnon idéal pour de petites sessions de jeu à la plage. Et bien que son prix soit un chouia trop élevé pour le contenu qu’il propose (12.60 frs pour environ 5 à 6 heures de jeu), il se révèle être tellement bien réalisé et tellement bien pensé qu’on oublie vite son tarif un peu élevé. Un jeu indispensable pour les nostalgiques de l’époque NES et parfait pour ceux voulant comprendre ce que le terme « retro » veut dire dans l’univers des jeux vidéo.

Mathieu Lanz

note-4-3ds

+ Réalisation audiovisuelle excellente, beaucoup de personnalité, un gameplay d’une précision rare, une bonne utilisation de la 3D, durée de vie correcte
Une difficulté élevée pour les novices, un prix un chouïa trop élevé, une grand mère vous forcant à acheter ses objets est une méchante grand-mère…
[tab:Fiche]
Type: Plateforme/action [xrrgroup][xrr rating=4.5/5 label=”Graphismes:”][xrr rating=4.5/5 label=”Bande Son:”][xrr rating=4.5/5 label=”gameplay:”][xrr rating=4/5 label=”scénario:”][xrr rating=4/5 label=”Durée de vie:”][/xrrgroup]
Editeur: Renegade Kid
Age/PEGI: 12+
Sortie: 21.06.2012
Multijoueurs: aucun
Plates-formes: 3DS
Testé sur: 3DS
[tab:Images] [nggallery id=311] [tab:Vidéo] [tab:END]

A propos Mathieu Lanz

Voir aussi...

MacOS Catalina: Apple Arcade débarque

Avec iOS 13, Apple changeait légèrement la donne sur les mobiles, en livrant Arcade, un …

L’événement spécial Halloween 2019 de Brawlhalla est disponible

Ubisoft annonce que l’événement Brawlhalloween 2019 introduira des éléments sur le thème d’Halloween, un menu …

La veillée des Saints revient pour Halloween dans Final Fantasy XIV Online

À l’occasion d’Halloween et avec le grand retour du Cirque intercontinental et de la Veillée …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :