Home / Au cinéma / “Amour” au cinéma : Jusqu’à la mort !

“Amour” au cinéma : Jusqu’à la mort !

Trois ans après «Le ruban blanc» Michael Haneke a remporté avec «Amour» sa deuxième  palme d’or à Cannes

[tab:La Critique]cover-amour

Jean-Louis Trintignant (Georges) et Emmanuelle Riva  (Anne) y forme un couple d’octogénaires cultivés qui va être ébranlé par les attaques cérébrales à répétition dont est victime Anne. Ne voulant pas être placée en EMS ni finir ses jours à l’Hôpital, cette dernière va rester à domicile accompagnée par son mari.

Se déroulant presque totalement dans l’appartement du couple, le film est un huit-clos qui montre parfaitement l’enfermement progressif dans lequel se trouvent pris les époux. Description d’une lente et inéluctable trajectoire vers la mort, « Amour » est un drame intimiste qui a le mérite de ne jamais sombrer dans le pathos mélodramatique. Le cinéaste autrichien a choisi une mise en scène austère, minimaliste et distanciée. Les scènes de la vie quotidienne (toilette, repas à la petite cuillère,…)  sont filmées avec un réalisme impressionnant et les gros plans sur les visages soulignent la souffrance de ces êtres, mais aussi la tendresse réciproque qu’ils se portent. Car «Amour»  n’est pas seulement un film sur la fin de vie, il parle avant tout d’un couple uni jusqu’à la mort par un amour indéfectible.

Un film éprouvant porté par une extraordinaire performance d’acteurs.

Alexia Cerutti

[xrrgroup][xrr rating=5/5 label=”Le Film:”][/xrrgroup]

Un film de : Michael Haneke

Avec : Jean-Louis Trintignant, Emmanuelle Riva, Isabelle Huppert

Durée : 126 minutes

Distributeur : Filmcoopi

Age légal : 14 ans

Age suggéré : 16 ans

Date de sortie : 24 octobre 2012


[tab:Images & vidéo] [nggallery id=430] [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=QNqVPYkDl3o&feature=plcp[/youtube]

A propos Claude Talaber

Né entre l'année 1973 et 1975, ma douce enfance fut bercée par l'arrivée des premières consoles de salon. Grand fan du VidéoPac au début des années 80, c'est un MSX qui l'a très vite supplanté puis l'Amiga 500 et les longues parties de Kick Off firent définitivement de moi un joueur dévoué et passionné. Mais au-delà du monde vidéoludique, le 7ème Art fut et est encore ma grande passion. Films muets, en Noir et Blanc trouveront toujours bonne place chez moi. Bien sûr, les nouvelles technologies ne cessent de titiller mon esprit mais que le temps passe vite ! Difficile de jongler avec toutes les passions, d'autant plus que la musique, ma famille et mes amis prennent également une place prépondérante dans ma vie.

Voir aussi...

« Le braquage du siècle / El robo del siglo » au cinéma !

Argentine, 2006.

« Drunk » au cinéma !

Quatre amis quadragénaires, professeurs dans un collège, sont en pleine crise existentielle.

« There is no evil » au cinéma !

Interdit de tournage après la sortie de son dernier film « Un homme intègre », le réalisateur …

2 commentaires

  1. Super Merci bcp !

  2. Super ! Merci bcp !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.