Home / Gadgets / Test : Nike+ SportWatch

Test : Nike+ SportWatch

Vous êtes adepte de la course à pieds, de la marche ou de la randonnée, mais parfois, la motivation n’est pas de la partie? Nike, en partenariat avec TomTom, propose la Nike+ Sport Watch, une montre sportive dotée d’un GPS, pouvant se connecter à divers capteurs, qui a la capacité de motiver chacun, quel que soit son rythme…

 SportWatch-GPS-Black-Volt-Nike-v1

Fuel my life!

Les montres sportives ne sont pas vraiment nouvelles. Pourtant, Nike, réussit à proposer un produit des plus intéressants avec sa SportWatch. Le GPS, ici fourni par TomTom, le podomètre, les pulsations cardiaques, cela peut sembler du déjà vu. La vraie nouveauté vient du système de points mis en place par Nike sur son site, tout comme les statistiques et autres données, qui ont un côté fun et ludique vraiment bien fait. Un système de points qui ressemble à s’y méprendre à ce que l’on peut trouver dans un jeu vidéo, sauf qu’ils s’acquièrent sur le terrain…

Mais voyons d’abord la montre en elle-même. Forcément plus imposante qu’une montre “standard”, de par l’intégration en son sein d’un module GPS, la SportWatch de Nike reste cependant de taille contenue, tandis que l’on remarque d’emblée un degré de finition honorable pour un boitier/bracelet qui semblent réalisé d’une pièce, bien qu’à s’y pencher de plus près, un matériau plus dur est utilisé pour le boîtier, tandis que le bracelet utilise un plastique plus souple et doux. L’intérieur du bracelet et le dos du boitier sont doublés avec une couche colorée, marquant le rappel de la nuance, vert fluo dans notre cas (d’autres coloris sont disponibles), que l’on retrouve sur le bouton de sélection.

En parlant de bouton, ils ne sont qu’au nombre de 3, rendant la navigation et la sélection des diverses options sur l’écran très simple. Ecran qui, au passage, se base sur le haut contraste, entre noir et absence de couleur. Ce qui le rend très lisible. De plus, un éclairage de l’écran est disponible. Il s’obtient par un tapotement sur celui-ci. Si l’effet désiré est réussi, il faut cependant s’y prendre parfois à plusieurs reprises pour que cela fonctionne. Enfin, le boitier est étanche à sous une pression allant jusqu’à 5 atmosphères (environ 40 mètres).

Interface et fonctionnement

Voyons comment se passe l’utilisation de la montre Nike lors d’une course. Deux solutions sont proposées: soit en activant le GPS tout seul, soit en glissant en plus le capteur fourni dans sa chaussette ou, si vous possédez des chaussures running Nike, incluant le même capteur, de s’y connecter. Pour démarrer, il suffit d’appuyer quelques secondes sur le bouton de sélection coloré et d’attendre quelques petites minutes (tout de même) pour récupérer le signal GPS, ou de choisir la fonction Kickstart, qui se chargera de le récupérer pendant la course.

B004WIUDGM-2Au niveau des informations affichées, 2 sont présentes pendant la course. Une en plein centre, et l’autre, plus petit, dans le coin supérieur. Ces dernières peuvent être changées à la volée en pleine course avec les deux boutons de navigation. On y découvre alors : le temps écoulé, le temps au kilomètre, les calories brûlées, l’heure, ainsi que la fréquence cardiaque, si on est équipé d’un capteur pectoral de fréquence cardiaque en option. La course se termine simplement en tenant le bouton coloré appuyé quelques secondes. Hors course, la montre se contente d’afficher l’heure en plein écran, la date en petit et l’indication de l’alarme, tandis qu’en navigant dans le  menu, on peut y retrouver un historique avec statistiques, ainsi que les records (temps au km, distance totale, plus longue distance…). Toutes ces fonctions sont bien sympathiques, mais finalement, la montre sert principalement à recueillir ces données, qui seront vraiment magnifiées par l’interface logicielle…

Interface logicielle (site web Nike)

C’est là le vrai point fort de la solution de Nike. Après avoir récupéré le logiciel Nike+ Connect sur le site de Nike, qui permet de rentrer quelques données (poids, unités, date de naissance…) et s’être inscrit, le fun à proprement parler prend place, avec une sorte de réseau social Nike +. Ce dernier permet de lancer des défis entre amis, ou de partager ses résultats via Twitter ou Facebook. A chaque connexion, la fiche USB étant cachée dans le bracelet de la montre, les points Fuel et calories sont ajoutés au réseau, tandis que des messages d’encouragement s’affichent à l’écran (du genre : la prochaine fois, si j’arrive à t’attraper, je te serre la main pour te féliciter!).

motivation-13-janvier

L’interface propose une analyse simple, claire et très lisible des parcours réalisés. Si le GPS est activé, un tracé, basé sur Google Maps s’affiche à l’écran, en variant les couleurs relativement à la vitesse. La précision du GPS TomTom intégré est excellente (on peut carrément voir de quel côté de la route on se situe). Toute cette interface est vraiment bien pensée.

A cela il faut encore ajouter des programmes proposés, qui permettent de se motiver presque sans y prêter garde. Que ce soit pour les marcheurs, les coureurs sur 5, 10km, le semi-marathon ou le marathon, tout y est. Le premier programme est conçu pour vous donner envie de courir, alors que les autres permettent de s’entraîner sur des distances précises. Après la sélection du programme, il suffira ensuite de consulter le calendrier pour y découvrir sa course du jour…

parcours-13-janvier

Les coureurs qui manquent parfois de motivation, ou qui sont un peu lassés par une certaine monotonie dans leur entraînement risquent bien d’accrocher au concept, qui est addictif, même à un niveau peu élevé comme la simple marche.

Cette montre de sport Nike+ SportWatch, disponible à moins de CHF 180.- selon toppreise.ch, dispose en outre d’une autonomie en course (GPS activé) de huit heures.

Eric Rivera

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Votre smartwatch pourrait projeter un clavier sur votre main

Samsung innove. Le géant coréen vient de déposer un nouveau brevet aux Etats-Unis qui intègre …

NailO : le plus petit pavé tactile au monde !

L’évolution technologique des objets électroniques passe inévitablement pas la miniaturisation des ses composantes et le …

Lechal, des chaussures connectées à Google Maps.

Ils pullulent et cela n’est qu’un début, les objets connectés vont changer notre façon de …

3 commentaires

  1. Super sympa pour les personnes qui manque un peu de motivation, comme moi… en plus je trouve le look top.

  2. Est-ce que le produit est déjà commercialisé? Où je peux l’acheter?

  3. Eric Rivera

    Essaie le lien en fin d’article où il y a le prix, indiqué toppreise.ch. C’est les marchands internet avec comparaison de prix…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :