Home / Techno / PC / Asus G20 et GR8 : Des mini PC au parfum de Steam Machine

Asus G20 et GR8 : Des mini PC au parfum de Steam Machine

Les déclinaisons de PC de gamers en versions compactes, basées sur le format mini ITX, commencent à se démocratiser. S’il est possible de se bricoler une box compacte pour jouer, les solutions clés en main des constructeurs sont encore dans l’expectative du lancement officiel des Steam Machines, repoussées à 2015, histoire de peaufiner, nous dit-on, le nouveau pad au design particulier mis en avant par Gabe Newell. Asus, de son côté, a décidé de ne pas attendre, en présentant deux PC, aussi compacts, si ce n’est plus, que les dernières consoles de Sony et Microsoft, les G20 et GR8…

Gr8 G20 Asus

Oh! GR8!

L’avantage des Steam Machines, du moins en théorie, serait de voir des box PC de taille réduite à bas coût offrir des performances de jeu supérieures aux consoles de dernière génération. En théorie, puisque ces Steam Machines ne seront pas proposées avec Windows 8, que Gabe Newell ne veut pas voir sur celles-ci, pour une raison évidente : Microsoft est un concurrent, puisqu’il vend également des jeux sur son Store online. D’autres rétorqueront que sans avoir une installation de l’OS de Redmond, remplacés par Steam OS, une déclinaison de Linux, on économisera par ce biais une centaine de dollars sur sa machine, soit le prix de la licence de Windows. La réalité, c’est que, hors le report annoncé pour 2015 des Steam Machines, annoncé comme étant dû au pad semi-tactile qu’il faudrait encore fignoler, l’imposante ludothèque de Steam est loin d’avoir autant de titres pour Linux (Steam OS) que pour PC tournant sous Windows. Asus, présent à domicile, au Computex, a décidé de prendre les devants, en proposant 2 machines de jeu, des mini PC très compacts estampillés ROG, prêtes à accueillir Steam OS, mais livrées avec Windows 8.1. Le meilleur des mondes?

GR8

La première de ces box gamer, au volume très restreint de 2,5 litres, la GR8, se voit dotée d’une configuration respectable, avec un Core i7 et une GTX750 Ti, malheureusement soudée sur la carte mère, avec un stockage upgradable, tout comme la quantité de ram.La connectique de cette machine est assez complète puisque l’on retrouvera un DP 1.2, un HDMI 1.4 (sortie jusqu’en 4K…), deux USB 2.0 en façade (dont un pour la recharge rapide) et trois USB 3.0 à l’arrière. Un port réseau Gigabit est aussi présent, tout comme du Wi-Fi 802.11ac certifié Miracast. Le stockage sera assuré par un SSD ou un HDD au format 2.5″ et la partie audio par une puce SupremeFX. La GR8 devrait être très silencieuse (moins de 28 dB en charge) et peu gourmande, avec 15W de consommation au repos. Asus a laissé entendre que ce PC rentré au chausse-pied dans un boîtier de console sera décliné, par la suite, en une version Steam OS et livré avec le fameux pad.

G20

Seconde machine, dans la même veine, mais un peu plus ouverte, le G20, dispose d’un boîtier un plus volumineux de 12,5 litres et affiche des composants plus performants : un Core i7 4790, une GeForce GTX 780 et 16 Go de DDR3. La carte graphique pourra être changée, mais par contre, Asus ne vendra pas le boîtier ni les autres composants séparément. Le G20 aussi sera proposé nativement sous SteamOS en plus de sa version Windows 8.1, mais dispose d’autres particularités, comme un double système de stockage avec un SSD et un HDD plus volumineux. Il intègre aussi un graveur de Blu-ray / DVD. Deux alimentations externes seront fournies, et il faudra donc deux câbles pour l’alimenter. Visiblement, une alimentation pour les tâches peu gourmandes et la veille, et une autre pour la pleine charge…

Si tout cela a l’air magnifique sur le papier, reste à savoir ce qu’il en sera des prix lors de la commercialisation au troisième trimestre de cette année, encore non communiqués, mais estimé à plus de 1000 de nos francs pour le G20. Si les joueurs PC savent bien que les jeux en dématérialisé sont à la fois moins chers et qu’ils tournent mieux sur une configuration puissante comme celles proposées ici par Asus que sur une PS4 ou une Xbox One, il ne faudrait toutefois pas que les tarifs s’envolent trop. Sans quoi, ces machines, autant belles soient-elles, risquent d’avoir à faire face aux assembleurs et autres bidouilleurs, qui fermeront les yeux sur le design de leurs boîtiers, pourvu qu’ils puissent jouer à fond, sans y laisser un bras.

Vous avez aimé cet article ? Il vous a donné des idées que vous voulez partager? Exprimez-vous sur le Forum. Il est tout à vous!

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Terminator: Resistance est disponible

L’éditeur de jeux vidéo anglais Reef Entertainment et le développeur Teyon sont heureux d’annoncer que TERMINATOR: RESISTANCE est disponible dès maintenant …

Concours : gagnez le jeu vidéo «Pokémon Bouclier » sur Switch !

Préparez-vous à découvrir Galar, une région immense dotée de nombreux paysages, tels qu’une campagne enchanteresse, …

Avis : Crosscall Trekker-X4, le smartphone pour aventuriers

Spécialisée dans les téléphones antichocs, la marque française Crosscall propose le Trekker-X4, un smartphone pour …

%d blogueurs aiment cette page :