Home / Games / PS4 / The Last of Us Remastered – PS4

The Last of Us Remastered – PS4

En pleine période creuse, alors que nombre d’entre nous sommes en vacances, The Last of Us en version PS4, Remastered, débarque le 30 juillet. Un bon plan pour ceux qui ne l’ont pas parcouru en version PS3. Dans le cas contraire, une version dispensable, que l’on pourrait mettre au crédit du gain immédiat et de l’aubaine commerciale bien calibrée…

the_last_of_us_remastered_ps4

1080p, 60 images par seconde, mais encore?

Non, nous n’allons pas vous présenter un test de ce portage sur PS4 de TLOU, même après y avoir joué longuement en ce week-end pluvieux. D’abord parce que c’est inutile. Et aussi, parce que c’est l’été, et qu’on en profite pour débrancher un peu (ce qu’on souhaite que vous fassiez également, histoire de profiter du plein air). Si certains d’entre vous n’y ont pas joué en version PS3, le test de ce très bon jeu de Naughty Dog est disponible sur le site, et reste globalement valable pour ce Remastered.

Mais que propose donc de plus cette version Remastered de TLOU sur PS4? Chez Naughty Dog, le travail fourni est à chercher du côté visuel. Passage en 1080p, frame rate rehaussé qui atteint les 60 images par seconde. C’est bien joli tout ça, mais lorsque l’on y joue, déjà que la version Ps3 était loin d’être moche, cela ne saute pas à l’oeil. Certaines textures sont un peu plus sympa, les ombres et les particules plus travaillées, ou encore l’aliasing moins présent. Mais finalement, ce qui faisait et qui fait encore la force de TLOU, c’est son gameplay, avec cette intégration de la narration qui lui conférait ce côté immersif et prenant. Rendre le titre un poil plus beau ne renforce pas du tout ce côté immersif, d’autant que le gameplay reste totalement identique à la version PS3.

Alors certes, les possesseurs de PS4, qui ne s’étaient pas éclatés sur la version PS3 sortie en juin dernier auront l’occasion de découvrir un très bon jeu (on lui avait accordé la note maximale, c’est rarissime…). Mais le passage à la nouvelle gen, même rehaussé et remastérisé, laisse une impression mitigée en regard d’une des seules améliorations dont dispose le titre : les graphismes. Ceux qui sont arrivés sur Playstation avec la PS4 ont déjà eu l’occasion de parcourir des titres plus beaux, avec, pour n’en citer qu’un, Infamous Second Son. Ce grand écart entre deux générations de consoles est à voir comme une aubaine commerciale plus qu’une aubaine pour les gamers fidèles à Sony. Pour quelle raison, hors addiction marquée à l’univers particulier de The Last of Us, le rachèteraient-ils sur PS4? Difficile de lui trouver des arguments. L’ajout d’un mode photo permettant de prendre des clichés et de les partager? Là encore, mis à part le marketing viral sous-jacent, difficile d’y voir un intérêt. D’autant que les photos pourront être bidouillées, pour leur donner un plus bel aspect. Une fonction qui servira plus à Sony comme outil promotionnel purement viral qu’autre chose. L’inclusion du DLC Left Behind? Peut-être pour les nouveaux arrivants, puisqu’ils se retrouvent avec le meilleur DLC du jeu “gratuitement”. Mais les fidèles de la première heure l’auront sans doute déjà acquis en version PS3. Clairement, pour ces derniers, débourser à nouveau 60 francs (ou un peu moins de 50 francs sur notre boutique Amazon grâce à la détaxe TVA si commandé depuis la Suisse) pour un titre dont l’intérêt principal était la narration n’a aucun sens, le jeu en lui-même étant déjà doté d’un faible intérêt au niveau de la rejouabilité. Ou alors faudrait-il aller chercher de l’ajout de cut-scènes commentées, à la façon des films? Non plus. Peut-être que l’utilisation de la surface tactile du pad pour la fabrication d’objets ou l’utilisation du micro intégré judicieusement ajoutée pourrait éventuellement être mis au crédit des petits plus. Peut-être.

Reste, au moins, les nouveaux venus dans l’univers Playstation, qui pourront jouer à un excellent titre qui prend des airs d’équilibriste, le cul entre deux générations, puisque même si visuellement beau, on perçoit clairement qu’il n’a pas été développé pour la PS4, mais “simplement” porté. Dire qu’il y a quelques années, quand les consoles étaient encore rétrocompatibles, l’achat d’une version d’occasion aurait suffi pour vivre une expérience similaire, en pouvant même payer un double Kebab à sa copine avec la somme épargnée. C’était le bon vieux temps…

Vous avez aimé cet article ? Il vous a donné des idées que vous voulez partager? Exprimez-vous sur le Forum. Il est tout à vous!

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Canon présente l’imprimante photo A3+ PIXMA PRO-200

La Canon PIXMA PRO-200 impressionne avec son design compact, accompagné de technologies innovantes ainsi que …

Milestone dévoile une première vidéo de gameplay pour MXGP 2020

Milestone est fier de dévoiler aujourd’hui une toute première vidéo de gameplay, bourrée d’adrénaline, pour MXGP 2020, …

eSport : la FFF fait appel à la World Gaming Federation et Playce

eSport : la FFF fait appel à la World Gaming Federation et Playce afin de déployer …

%d blogueurs aiment cette page :