Home / Games / Test : Destiny (Playstation 4)

Test : Destiny (Playstation 4)

untitled

Après la saga Halo, Bungie revient avec Destiny. Sans grande surprise, les studios sont restés sur les combats contre les extraterrestres. Ici, vous incarnez un gardien qui doit tenter de sauver ce qui reste de l’humanité. Pour cela, vous serez accompagné de votre spectre, et devrez évoluer à travers vos pouvoirs et équipements pour réussir votre mission, et accomplir votre destinée.

Destinywallpaper_opt

  • Test
  • Fiche
  • Vidéo
 

Poursuis ta destinée, gardien !

La sortie de Destiny n’est pas passée inaperçue en cette rentrée, tant l’opération marketing opérée par Bungie et Activision a été mise en avant. Les joueurs ont été plutôt clients car ils ont fait de ce soft le jeu le plus précommandé de l’histoire du jeu vidéo. Acheté en masse donc, sans même avoir été testé au préalable par les médias ou d’autres joueurs. Ceci dit, Destiny a également été le jeu de console qui a rameuté le plus de bêta-testeurs il y a quelques mois. Il a su d’abord séduire une poignée de joueurs triés sur le volet pour une phase alpha, puis bien plus pour une bêta fermée qui aura duré plusieurs jours, et s’est enfin payé le luxe d’une bêta ouverte le temps d’un week-end. Les tests de l’époque avaient déjà pas mal séduit le public.

C’est ton destin

C’est dans un univers futuriste que Destiny plante le décor. L’humanité a sombré dans les ténèbres et les forces occultes ont envahi une bonne partie du système solaire. Vous êtes un Gardien et devez protéger l’une des dernières cités habitables sur Terre. Le Voyageur, qui vous a confié votre mission, vous a doté de pouvoirs extraordinaires pour vous aider dans votre lutte.

Destiny-E3_optPrésenté comme un FPS/MMORPG, Destiny vous orientera à travers la galaxie dans des univers vastes, répartis sur quatre planètes, où il vous faudra combattre le mal. C’est en vous améliorant que vous arriverez à vos fins. Il faudra développer vos pouvoirs et vous équiper solidement si vous souhaitez protéger ce qu’il reste de l’humanité, et accomplir votre destinée.

Après avoir créé votre personnage en choisissant sa classe : titan, chasseur ou arcaniste, vous choisirez sa race suivant que vous le préfériez humain, éveillé (une sorte d’humanoïde) ou exo (une machine douée d’intelligence), puis pourrez personnaliser son apparence parmi un choix assez peu étendu. Chaque classe dispose de deux doctrines apportant chacune son lot de pouvoirs et de superpouvoirs.

Si le titan pourra protéger ses co-équipiers grâce à sa bulle de protection, chaque gardien jouera néanmoins le même rôle et devra combattre à même échelle et réanimer les membres de son escouade quand ceux-là auront le genou à terre. Le chasseur, néanmoins, devra bien souvent donner plusieurs coups là où l’arcaniste et le titan pourront évincer une équipe entière en un coup de superpouvoir.

Une fois votre gardien prêt pour aller au combat, vous serez réveillé au fin fond de l’ancienne Russie, par votre spectre, votre gentil compagnon cubique. C’est ici que commence votre dangereux périple, alors que vous êtes seul, sans arme et sans pouvoir.

Tu entreras dans la légende

L’évolution de votre gardien et de ses équipements dépendra des mods récoltés aléatoirement lors de combats avec des ennemis en campagne ou obtenus en récompenses dans tous les modes de jeu. Jusqu’au level 20, la progression s’effectue avec l’expérience. Ensuite, monter au level supérieur vous obligera à modifier votre armure car ce sont les points de lumière qui vous permettront alors de vous élever au rang supérieur. Pour cela, il vous faudra repartir au combat pour obtenir toujours plus d’équipement, de plus en plus rare mais de plus en plus précieux, et l’améliorer.

Destiny_PromoThumb01_optLes armes et équipements se divisent en plusieurs catégories, de plus en plus puissantes : communes, peu communes, rares, légendaires et exotiques. En toute logique, plus votre personnage est élevé dans sa progression, plus vous devrez porter des équipements puissants. La conquête de ses équipements plaira aux joueurs qui aiment particulièrement le challenge et qui n’hésiteront pas pour cela à refaire plusieurs fois les épreuves les plus dangereuses, en sachant que les engrammes contenant les équipements se feront évidemment de plus en plus rares au fur et à mesure de l’évolution du personnage.

Au niveau de l’arsenal, à vous de choisir les armes que vous préférez manier. Non personnalisables, il faudra uniquement compter sur l’évolution grâce aux quelques améliorations si vous souhaitez vous démarquer un peu. Déclinées en trois catégories, vous pourrez vous munir d’une arme principale, d’une arme spéciale et d’une arme lourde. A vous de voir. Les armes principales vous permettent de combattre grâce à des fusils d’éclaireur, automatiques, à impulsion ou des revolvers. Les armes spéciales sont composées des fusils de précision, à fusion, et à pompes. Enfin, les classiques armes lourdes : les lance-roquettes et les mitrailleuses.

Vous pourrez changer d’arme en cours de combat en accédant à votre inventaire à tout instant. Pour profiter de toujours plus d’équipements, vous avez la possibilité d’entreposer certains objets au coffre, afin de les conserver sans toutefois les avoir dans votre inventaire. Ce coffre est commun à tous vos personnages, que vous pouvez créer au nombre de trois.

Bref, niveau personnalisation ou amélioration, il faudra grandement miser sur la chance et en particulier lorsqu’il s’agira d’évoluer dans les levels supérieurs à la vingtaine. A moins que vous ne préfériez dépenser vos précieux lumens, la monnaie d’échange, qui vous permettra d’acquérir certains équipements à la Tour. C’est également dans cette cité que vous pourrez rencontrer d’autres joueurs et, bien sûr, tous les PNJ qui vous proposeront des équipements ou des missions, vous offriront vos récompenses.

Ensemble, tout devient possible

La dimension sociale est essentielle car le jeu est particulièrement axé sur la coopération. En créant une escouade, il sera possible d’aller combattre en équipe en mode campagne ou en matchmaking. En outre, il est tout à fait possible de rejoindre l’escouade d’un ami en cours de partie. Tant mieux, car les missions qu’il faut faire obligatoirement en groupe seront beaucoup plus appréciables si vous arrivez à communiquer correctement pour monter un stratagème, ce qui est parfois difficile lorsqu’on joue avec des inconnus.

kRsxkqH_optCeci dit, il est appréciable de noter la possibilité de « communiquer », sans casque, cela en utilisant la touche multidirectionnelle qui a été configuré de manière à ce que votre personnage puisse saluer, désigner quelque chose, danser ou s’asseoir. Un langage très basique, mais qui permet aisément de faire comprendre ses intentions. Une idée ingénieuse là où d’autres jeux obligeaient la création d’un véritable double-langage, comme dans Halo, où il fallait s’accroupir plusieurs fois pour remercier.

Du côté du multi-joueurs, plusieurs sortes ont été déclinées, de manière à pouvoir jouer seul ou avec ses petits copains (en escouade simple ou en clan). Les matchmakings compétitifs s’opérent à niveau égal, et devraient par la suite proposer de jouer en conservant ses avantages de level et ses améliorations. La patte de Bungie est ici très présente car on retrouve beaucoup de similitudes avec Halo.

Les assauts permettent également de jouer en équipe pour affronter un des boss du mode histoire, face à des repops intemperstifs d’ennemis toujours plus forts. Ces objectifs-là sont parfois bien corsés mais sont particulièrement généreux en récompense pour faire évoluer votre personnage. On attend également les raids, disponibles à partir du 16 septembre, qui permettront d’aller attaquer en équipe de six pour prendre possession du territoire ennemi.

Le jeu fait donc la part-belle à la coopération mais c’est également sa petite faiblesse. En effet, il est impossible de jouer à deux sur une même console, que ce soit en campagne ou en multi-joueurs. Si l’histoire aurait peut-être souffert d’une version en écran partagé, on peut néanmoins s’imaginer que le matchmaking aurait pu profiter de ce genre de système.

En revanche, aucun système de communication n’a été prévue in-game. Pas de fenêtre de chat ou de possibilités d’envoyer un message facilement. C’est pas l’interface de la console qu’il faudra passer pour communiquer son plan d’action ou expliquer autre chose que la location d’un spectre ou d’un de ces précieux coffres à butin à trouver. Pas simple.

Les beaux coins de la galaxie

D’un point de vue technique, Destiny est certainement l’un des jeux les plus aboutis à l’heure actuelle et bénéficie largement de la déclinaison sur les consoles next-gen. La qualité graphique profite aisément aux environnements, qui se veulent vastes et variés. Les paysages des quatre planètes, la Terre, la Lune, Mars et Venus, sont tout simplement magnifiques. On retrouve néanmoins parfois un peu d’aliasing et quelques bugs d’affichage sans gravité.

Capture2_optLa bande-son quant à elle, comme il est de coutume avec Bungie est également sublime. Orchestrés par Martin O’Donnell, compositeur d’Halo, les titres sont plus souvent symphoniques et s’accélèrent à mesure que l’assaut se complique. Ils retranscrivent avec brio l’ambiance épique de l’aventure.

Les doublages en langue française sont impeccablement réalisés, hormis le narrateur qui persiste à indiquer qu'”une gardienne est à terre” même quand les co-équipiers sont masculins. Les bruitages, dans le souci du détail, rajoutent une part de réalisme non négligeable.

Le mode campagne se termine en une quinzaine d’heures et ne contient que quelques cinématiques n’approfondissant pas beaucoup plus le scénario du jeu. Le jeu décline ensuite plusieurs sortes de matchmaking permettant de jouer de nombreuses heures, pour ceux qui apprécient ce type de challenge. Pour prolonger la durée de vie, le jeu propose des défis hebdomadaires et quotidiens, vous proposant de rejouer certaines missions ou réaliser des objectifs en matchmaking.

Néanmoins, l’expérience Destiny permet d’en apprendre un peu plus sur le fond en consultant son grimoire sur le site Internet du jeu, qui se remplit de cartes au fur et à mesure de la progression dans le jeu. Le système de missions a parfois tendance à se répéter et débuter une mission au même endroit que la précédente vous donnera parfois un air de « déjà-vu » déstabilisant.

Du côté de l’intelligence artificielle, celle-ci est plutôt bien aboutie et confère aux ennemis la faculté de se cacher ou de parer les coups. Ceci dit, elle aura néanmoins quelques faiblesses et ce sera le moment d’en profiter pour tirer dans le dos des adversaires les plus redoutables.

On apprécie également la stabilité des serveurs et l’accès facile (et ce malgré le nombre incroyable de ventes du jeu dès le premier jour de lancement, et donc son lot de joueurs connectés en même temps). A noter, quelques temps de chargement parfois un peu longs, notamment en passant d’une planète à une autre, mais franchement supportables.

En bref, si vous aimez uniquement terminer la campagne d’un jeu une seule fois puis le ranger au placard, vous risquez clairement d’être déçus. En revanche, si vous appréciez de partir à la chasse aux objets et aux armes légendaires, quitte à refaire des centaines de fois les mêmes missions, ce jeu est fait pour vous. Finalement, si le scenario manque un peu de profondeur et que l’on reste un peu sur sa faim en ce qui concerne l’aventure en campagne, on retiendra que Destiny est particulièrement abouti d’un point de vue technique. Le jeu a été le plus cher à ce jour avec une création estimée à 500 millions de dollars (amortis en une journée de vente seulement), et on comprend aisément où sont passés les investissements car la qualité technique n’est absolument pas à critiquer et l’opération marketing est particulièrement présente. Il faut dire que les studios ont déjà prévu du contenu pour une bonne dizaine d’années, et c’est peut-être la raison pour laquelle l’histoire est aussi limitée. Les aventures risquent par la suite de s’étendre à travers la galaxie. Le voyage épique interplanétaire ne fait que commencer.

Jeu testé sur Playstation 4 à partir d’une version commerciale

Type : FPS/MMORPG
Editeur : Activision
Développeur : Bungie
Age/Pegi : 16
Sortie : 09/09/2014
Multi-joueurs : massivement
Plateformes X360, XbOne, PS3, PS4
Testé sur : Playstation 4

Trailer de lancement officiel en français :

  • techniquement au top

  • paysages fabuleux et variés
  • bande-son sublime
  • particulièrement axé sur la coopération
  • durée de vie augmentée grâce aux challenges

  • scenario peu convaincant

  • système de missions principales répétitif

  • impossible de jouer à deux sur une même console

  • trop de place à la chance pour évoluer

Vous avez aimé cet article ? Il vous a donné des idées que vous voulez partager? Exprimez-vous sur le Forum. Il est tout à vous!

Review Overview

Ma note - 8.5

8.5

honnête

Le jeu le plus cher de tous les temps emmènera votre Gardien lutter contre les forces du mal à travers la galaxie. Une promenade interplanétaire qui en met plein la vue.

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Tropico 6, le DLC Le Lama de Wall Street débarque

Kalypso Media et Limbic Entertainment sont heureux d’annoncer les sorties du tout premier DLC de Tropico 6, Le Lama de …

Harry Potter : Wizards Unite - Fêtez les vacances de fin d’année !

Pendant tout le mois de décembre, les joueurs profiteront d’événements inédits dans le jeu dédiés aux fêtes …

Concours : gagnez une mini enceinte Sony Extra Bass XB01

Boostez le volume de votre smartphone Profitez pleinement de votre musique où que vous soyez …

%d blogueurs aiment cette page :