Home / Techno / Appareils photo / Test : Olympus Stylus Tough TG-3

Test : Olympus Stylus Tough TG-3

Il y a deux ans, nous avions déjà mis la main sur le premier modèle des compacts baroudeurs de Olympus, le TG-1. Deux générations plus tard, ce compact étanche et antichoc s’est encore bonifié avec le TG-3. La concurrence, dans le domaine, devrait en prendre de la graine…

Stylus-Tough-TG-3

  • Test
  • Fiche

Un costaud qui n’a pas peur de se mouiller

Le petit TG-3 descend en droite ligne des deux modèles précédents. Principales nouveautés de cette mise à jour, un nouveau capteur, une gamme d’accessoires plus fournie, le Wi-Fi, sans oublier des modes macros redoutables d’efficacité.

À la prise en main, mis à part une poignée redessinée, qui le rend encore plus agréable à manipuler, rien ne souligne qu’il s’agisse vraiment d’un nouveau modèle. Les matériaux utilisés, le design métallique et les vis apparentes dégagent toujours la même impression de robustesse. C’est que le TG-3 est bien antichoc, pouvant encaisser des chutes de 2 mètres de hauteur ou un écrasement sous un poids de 100 kg. Il reste étanche à 15 m, grâce à son boîtier bien scellé et les robustes joints qui garnissent les compartiments de la batterie/carte SD ou celui de la connectique externe. Des compartiments toujours dotés d’une sécurité, histoire d’éviter une ouverture accidentelle.

TG 156
Plus fun à utiliser qu’un fusil sous-marin…

On retrouve, au niveau des fonctionnalités, le contrôle par tapotage sur le boîtier ou en l’inclinant, bien pratique lorsque l’on est sous l’eau ou que l’on porte des gants. Évidemment, le GPS et un manomètre sont toujours inclus. Au niveau des nouveautés, il faut jeter un œil du côté des accessoires. Olympus propose un caisson étanche pour les plus grandes profondeurs, un flash étanche, ou encore des convertisseurs optiques, eux aussi étanches. Enfin, au niveau des fonctions, il est possible de combiner des images en une seule, avec le mode PhotoStory, et de les partager rapidement, comme toutes les images prises, puisque le Wi-Fi est mis à contribution via un smartphone avec l’application IO-Share. On pourra même régler les modes de prises de vues par son biais, la balance des blancs, la sensibilité, ou encore le retardateur.

Toujours prêt !

Le TG-3 est prêt à la première prise de vue en moins d’une seconde, ce qui est fort appréciable à l’utilisation. La mise au point est rapide, en zoom comme en grand angle, tandis qu’en utilisation en basses lumières, il reste largement en dessous de la seconde pour faire la mise au point. Le mode rafale tient la route, avec un ralentissement qui n’intervient qu’après une bonne vingtaine d’images en pleine résolution.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Il faut parfois savoir se mouiller…

Au niveau de la qualité d’image, si le capteur gagne en résolution, passant de 12 à 16 Mpx avec le nouveau BSI CMOS, on ne peut pas dire que cela soit une flagrante évolution au niveau du rendu. Passé les 800 ISO, l’habituel lissage se fait sentir. Par contre, en dessous de 400 ISO, le piqué est bon, et les images apparaissent bien contrastées. Le mode macro du TG-3 s’améliore encore, permettant de prendre des images de très près. Le point se fait à à peine quelques millimètres, tandis que le système de LED en accessoire se greffant au tour de l’optique permet d’apporter l’éclairage nécessaire sans bruler un sujet aussi proche, ce que malheureusement à tendance à faire le flash intégré si utilisé tel quel. Il faudra jongler avec la sensibilité pour en tirer profit, même pour les sujets à distance normale. Dommage.

Pour le reste, l’appareil est très agréable à l’usage, et surtout, il inspire confiance. Bien souvent, lorsque l’on emporte son compact sur une plage, on n’a pas tout à fait l’esprit tranquille. Avec ce petit Olympus, on en oublie rapidement cet aspect pour se consacrer pleinement aux prises de vues. On pourra également profiter d’un mode vidéo satisfaisant, puisque le TG-3 filme en full HD à 30 i/s, avec une captation correcte du son environnant, malheureusement couvert par la motorisation du zoom lors des prises de vues pour lesquelles on souhaiterait changer la profondeur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Hors de l’eau, le clichés sont également bons. Le HDR fonctionne à merveille…

Un excellent compact baroudeur, malgré quelques petits défauts

Dans le domaine des compacts baroudeurs, même si le TG-3 n’est pas parfait, le petit dernier d’Olympus se place en tête face à la concurrence. Ceux qui prennent des images tout en étant actifs, dans des environnements qui pourraient mettre leur matériel en péril, ou carrément sous l’eau, devraient jeter un œil à la solution du constructeur, bien aboutie et conviviale à l’usage.

OLYMPUS STYLUS TOUGH TG-3

Dimensions 65,9 × 111,5 × 31,2 mm
Poids 247 g
Type d’appareil Compact, Solide

 

ÉCRAN

Taille 3 pouces
Points 460800
Technologie LCD
Tactile
Liveview
Orientable

 

IMAGE

ISO 100 – 6400
Balance des blancs Auto, 5 modes
Stabilisation
Vitesse 1/2 – 1/2000 s
Mode rafale 5 i/s, 15 i/s, 60 i/s
Flash Interne

 

CAPTEUR

Résolution maximum 4608 × 3456 pixels
Ratio w:h 4:3, 3:2, 16:9, 1:1
Pixels effectifs 16,76 mégapixels
Taille 1/2,3 pouces
Type CMOS BSI

 

MISE AU POINT

Autofocus Détection de contraste

 

OPTIQUE

Zoom optique 4x x
Zoom numérique 16x x
Focale 25-100 mm
Ouverture 2.0-4.9

 

VIDÉO

Formats H.264 (MOV), HS Movie (AVI)
Résolution Full HD 1080p (30i/s), HD 720p (30i/s)

 

RÉSEAUX ET CONNECTIVITÉS

Wi-Fi
USB 2.0
HDMI Type D

 

STOCKAGE

Type de carte SD, SDHC, SDXC

 

AUTONOMIE

Type de batterie Lithium-Ion

  • Construction robuste
  • Etanche à 15m et résistant aux chocs
  • Réactivité
  • Wi-Fi
  • Mode macro
  • Gamme d’accessoires

 

  • Flash intégré 

Vous avez aimé cet article ? Il vous a donné des idées que vous voulez partager? Exprimez-vous sur le Forum. Il est tout à vous!

Review Overview

A mon avis... - 8.5

8.5

Costaud!

Un excellent compact "baroudeur" qui devrait plaire tant aux randonneurs qu'à ceux qui pratiquent le snorkeling. Robuste et fiable, il mérite que l'on s'y intéresse...

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Golems hors du commun, la prochaine collaboration entre Dragon Quest X et Final Fantasy XIV Online

Le monde merveilleux de DRAGON QUEST® X revient en Éorzea aujourd’hui avec le début de l’événement collaboratif, …

F1 2020 présente ses caractéristiques dans un nouveau trailer épique

Codemasters® confirme aujourd’hui l’étendue des caractéristiques innovantes que les joueurs pourront découvrir dans F1®2020. Deux nouveaux circuits : …

Ubisoft amène le genre battle royale vers de nouveaux sommets avec Hyper Scale

Ubisoft® dévoile Hyper Scape™, son tout premier Battle Royale FPS free-to-play en milieu urbain. Développé par …

%d blogueurs aiment cette page :