Home / Games / Preview : Elvenar

Preview : Elvenar

InnoGames bêta-teste actuellement Elvenar. Si Elvenar est un jeu de gestion multi-joueurs en ligne, celui-ci revêt des couleurs féériques et vous propose d’incarner soit un humain qui bâtit grâce à la technologie, soit un elfe qui bâtit grâce à la nature. A vous de construire votre ville et de la gérer.

Elvenar lead

Nature ou technologie ?

Après avoir choisi d’appartenir aux humains ou aux elfes, vous commencez la partie à la tête d’une parcelle inhabitée. Vous devrez, à force de travail et d’intelligence, bâtir votre propre village. Selon la race que vous avez choisie, vos bâtiments, vos habitants, ainsi que Elvenar royaume elfiquevos technologies, seront différents. Si les humains sont d’ambitieux ingénieurs, les elfes font corps avec la nature.

Si le jeu s’appuie sur une mécanique classique de construction, de développement et de gestion quotidienne de sa ville, c’est surtout l’univers qui tire sur l’heroïc-fantasy qui apporte un véritable plus au jeu. L’interaction est également au centre du jeu, avec la possibilité de faire des échanges avec des PNJ ou de vrais joueurs.

Naturellement, le temps est votre précieux allié. Les bâtiments et les ressources possèdent une minuterie. A vous donc de gérer correctement votre temps de jeu car les actions se retrouvent vite limitée. Du côté des bâtiments, ceux-ci sont assez variés et vous permettront de construire ainsi la ville de vos rêves. Certains bâtiments auront l’avantage de vous apporter des ressources au bout d’un certain temps.

Combattre les ennemis

Les quêtes et défis permettront de conquérir de nouvelles terres, ou de débloquer de précieuses reliques. Vous devrez également partir au combat contre des monstres ou différentes unités. Ces combats stratégiques s’animent en 3D sur les différents champs de bataille. Elvenar combatSi la diversité des adversaires apporte un certain intérêt au jeu, en revanche, les quêtes deviennent assez rapidement redondantes.

Au-delà des combats, il est possible également de négocier ou de soudoyer les ennemis afin d’obtenir des points de connaissance et des reliques. Bien pratique si vous n’avez pas envie de vous battre, ou mieux encore, que votre armée n’est pas prête.

Reste l’incontournable option de jeu en micro-paiement. C’est ainsi que les joueurs ne jouent encore une fois pas à égalité. Certains bâtiments notamment s’achètent avec du vrai argent. Heureusement, la plupart des achats se font également avec la monnaie que vous remportez dans le jeu, et ça c’est rattrape le coup.

Non, Elvenar ne deviendra pas un classique du genre. C’est en revanche un jeu assez distrayant. Pour le peu de place qu’il nécessite sur votre PC, il ne faut pas se priver de laisser place à votre créativité pour donner naissance à votre propre ville. Elvenar se distingue par quelques particularités et mérite en cela le coup d’œil. S’il est loin d’être chronophage, on se surprend à revenir régulièrement vérifier l’évolution de ses terres. Petit plus supplémentaire, une version mobile devrait voir prochainement le jour, le jeu sera alors interconnecté et cross-plateforme. En attendant la sortie officiel du jeu, d’autres clés pour la bêta fermée devraient être distribuées sur le Facebook du développeur, mais vous pouvez également vous inscrire sur https://beta.elvenar.com/.

 

 

 

Sur un mobile ou tablette Android? Essayez l’app S2PMag!

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Final Fantasy XIV: Reconstruisez la sainte cité d’Ishgard

La mise à jour 5.11 pour FINAL FANTASY® XIV: Shadowbringers™ invite dès aujourd’hui tous les aventuriers à …

Gaming, les sorties de la semaine

Alors que l’automne a définitivement pris ses quartiers, une nouvelle semaine de sorties de jeux …

Concours : gagnez « Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 » sur Switch !

Retrouvez Mario, Sonic et leurs amis dans leur plus grande aventure à ce jour aux …

%d blogueurs aiment cette page :