Home / Google / La fermeture de Google News Espagne fait suer les médias espagnols !

La fermeture de Google News Espagne fait suer les médias espagnols !

La fermeture de Google News Espagne fait suer les médias espagnols

Loi votée par le Parlement espagnol en novembre 2014 et en vigueur dans le pays depuis le 1er janvier 2015, la taxe Google fait aujourd’hui grincer des dents les médias espagnols, pourtant à la base de cette taxe, une compensation financière au titre de la propriété intellectuelle.

Si l’Allemagne, la Belgique et la France ont fini par renoncer à taxer le géant du web, après négociations ou menaces, l’Espagne n’a pas fait volte-face et s’est décidée à assurer un revenu à chaque éditeur de presse indexé par Google ou par n’importe quel autre agrégateur.

Mais Google ne l’entendait pas de cette oreille et, en signe de mécontentement, a tout bonnement supprimé de son moteur le populaire Google News Espagne en ce début d’année, laissant présager le pire pour les médias espagnols. Et il n’aura pas fallu longtemps pour constater les dégâts si on tient compte de la dernière étude commanditée par les médias espagnols quant à connaitre l’efficacité, ou non, de cette taxe.

Certains grands éditeurs ont perdu jusqu’à 6% du trafic web en 6 mois. Cette perte monte jusqu’à 14% pour les éditeurs indépendants. Pire encore, des agrégateurs espagnols comme Planeta Ludico, NiagaRank, InfoAliment et Multifrik ont fini par mettre la clé sous la porte. Et que dire des nouveaux médias espagnols qui peinent à se faire voir sans un bon référencement ! Si la chute n’est pas fatale, elle n’a rien de rassurant dans un monde tourné vers la performance et tend à prouver le dangereux pouvoir que détient Google sur nos sociétés. Une situation qui va soit pousser les médias espagnols à repenser leur fonctionnement interne, soit les obliger à se rasseoir à la table des négociations et certainement permettre à Google de dicter ses nouvelles règles …

A propos Claude Talaber

Claude Talaber
Né entre l'année 1973 et 1975, ma douce enfance fut bercée par l'arrivée des premières consoles de salon. Grand fan du VidéoPac au début des années 80, c'est un MSX qui l'a très vite supplanté puis l'Amiga 500 et les longues parties de Kick Off firent définitivement de moi un joueur dévoué et passionné. Mais au-delà du monde vidéoludique, le 7ème Art fut et est encore ma grande passion. Films muets, en Noir et Blanc trouveront toujours bonne place chez moi. Bien sûr, les nouvelles technologies ne cessent de titiller mon esprit mais que le temps passe vite ! Difficile de jongler avec toutes les passions, d'autant plus que la musique, ma famille et mes amis prennent également une place prépondérante dans ma vie.

Voir aussi...

“THE CREATION OF FINAL FANTASY XIV: SHADOWBRINGERS”, LA NOUVELLE SÉRIE DE « DEV DIARY » DÉBUTE AUJOURD’HUI

SQUARE ENIX® propose aujourd’hui le premier épisode de « The Creation of FINAL FANTASY® XIV: Shadowbringers » (La création …

Un nouveau Pokémon fabuleux découvert

Pour célébrer la Journée Pokémon, The Pokémon Company International et Nintendo ont annoncé aujourd’hui la …

PlayStation News Alert: PlayStation Plus titres en Mars 2020

Les membres de PlayStation Plus ont deux aventures épiques devant eux en mars, avec Shadow of the Colossus et Sonic …

S2Pmag Forums La fermeture de Google News Espagne fait suer les médias espagnols !

Vous lisez 5 fils de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #75671 Répondre
      Claude TalaberClaude Talaber
      Admin bbPress

      Loi votée par le Parlement espagnol en novembre 2014 et en vigueur dans le pays depuis le 1er janvier 2015, la taxe Google fait aujourd’hui grincer de
      [Lire l’article complet: La fermeture de Google News Espagne fait suer les médias espagnols !]

    • #75672 Répondre
      Bonobob
      Invité

      Bah les règles sont simples. Google amenait du traffic aux médias, et les médias ont voulu faire payer Google pour ca.

      Y avait pas besoin d’avoir bac+20, pour comprendre que c’était une idée à la con 😀

    • #75673 Répondre
      Ratahon
      Invité

      MDR. En effet, Google Infos doit être un sacré générateur de visites. J’ai l’impression que c’est plutôt une manœuvre désespérée des médias qui ne savent pas comment monétiser leurs publications bien souvent gratuites. Ce qui est moins drôle, c’est l’impact d’une société privée comme Google sur ces médias. Presque un droit de vie ou de mort…

    • #75674 Répondre
      Bonobob
      Invité

      Si votre première phrase est sarcastique, il y a alors une sacré contradiction dans votre commentaire….

      Soit Google n’est pas un sacré générateur de visite, soit Google a le droit de vie ou de mort pour le site.

      Mais pas les deux en même temps 😉

    • #75675 Répondre
      Ratahon
      Invité

      Point de sarcasme. Le MDR est relatif à votre “il ne faut pas avoir bac+20”. Pour le reste, la décision des médias hispaniques est aussi incompréhensible QUE soulignant la toute puissance de Google. Ça vous va comme ça 🙂

    • #75676 Répondre
      Bonobob
      Invité

      Désolé, j’ai manqué de jugeote dans la perception du MDR 😉

Vous lisez 5 fils de discussion
Répondre à: La fermeture de Google News Espagne fait suer les médias espagnols !
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :