Home / Games / Test : F1 2015

Test : F1 2015

f1-2015-xbox-one1Rendez-vous incontournable pour les amoureux de sports mécaniques, la Formule 1 est le sport le plus populaire et l’un des plus beaux et noble au monde avec ses circuits aux quatre coins du monde, ses écuries de prestige et les risques engendrés par la conduite des monoplaces. Codemasters, pour sa première édition sur nouvelle génération, propose de découvrir F1 2015, disponible PC, PS4 et Xbox One et nous invite à vivre une grande expérience dans la peau de notre pilote favori. Mais qu’apporte réellement ce passage à la next-gen ?

f120152

  • Test
  • Fiche
  • Vidéo

Pour faire simple F1 2015 ne marquera pas les esprits, le titre de Codemasters préfère faire le minimum syndical et propose donc une expérience minimaliste, et ce dans tous les sens du terme. Bien qu’elle soit agréable dans l’ensemble, cette édition, qui plus est nouvelle génération, n’apporte rien à l’édition 2014 et laisse le goût amer d’une simple mise à jour de la version précédente.

Le premier constat marquant est l’absence totale d’un mode carrière, qui dès le départ avait été écarté par les développeurs, et le (très) peu de modes disponibles. Alors il est certes plus difficile pour les titres sous licences, comme F1 ou encore Moto GP de proposer beaucoup de modes de jeu, puisqu’ils essaient de coller au plus prêt de la réalité pour toucher la corde sensible des fans, mais il faut reconnaître que Codemasters ne s’est pas foulé. F1 2015 nous propose : Course rapide, Contre-la-montre, Multi-joueurs, le Championnat du monde et le Saison Pro. Ce dernier mode est clairement le plus intéressent en terme de challenge et vous permettra, surtout pour les fans, de vivre pleinement votre passion. En effet le mode Saison Pro vous oblige de jouer directement sans aucune aide de pilotage et vous laisse donc seul maître à bord de votre monoplace pour gérer votre course.

f120153-capture-d-ecran

Malgré le fait que F1 2015 permet de revivre intégralement la saison 2014 en plus de la saison 2015, vous en ferez vite le tour et le plaisir de jeu pourra rapidement retomber après quelques heures au volant de votre formule 1.

Pour les amoureux de simulation pure, passez votre chemin! F1 2015 propose un gameplay très arcade pour ce type de jeu. Bien que difficile à prendre en main puisqu’il faudra quelques heures pour l’appréhender, le titre dans sa globalité est encore une fois simpliste, et s’attarde trop sur une approche grand public. Pour faire simple vous vous rendrez compte rapidement que couper le virage et donc rouler sur l’herbe, les graviers ou encore prendre les chicanes dans des situations risquées n’impactera pas beaucoup la suite des évènements. Pire: au vu de certaines courses, vous vous sentirez obligés de le faire puisque les sanctions gracieusement offertes en règle générale pour ce type de comportement passeront comme une lettre à la poste.

Un autre point qui pourra dégrader votre expérience en jeu, c’est encore une fois l’IA. Très combattive votre très violente par moment, elle créera une difficulté désagréable voir pénible sur certaines courses du championnat. De plus cette IA confond très souvent courses de formule 1 aux courses de stock-car, et ne se retrouve jamais pénalisée, ce qui crée une frustration chez le joueur. Simple bug ou besoin de réglage, espérons que Codemasters mette en place rapidement une mise à jour pour limiter la casse à ce niveau.

f120151-capture-d-ecran

Cette édition 2015 se voulait réaliste et promettait une mise en scène proche d’une expérience télévisuelle, et c’est réussi, du moins au niveau de l’approche et au début de chaque course, avec des commentateurs loquaces et des mouvements de caméra présentant le circuit. Mais cela ne va pas plus loin. Graphiquement, le titre ne fait en aucun cas référence et honneur aux consoles actuelles. Testé sur Xbox One, on se sent rapidement lésé à ce niveau. Les monoplaces sont certes bien réalisées, les circuits sont très fidèles, ainsi que la gestion des dégâts, mais les animations du décor et du publique sont à déplorer. De plus les chutes de framerate, le tearing et l’aliasing sont omniprésents. Pour couronner le tout  la modélisation des pilotes est limite dégueulasse, comme sortie d’un autre espace-temps.

Vous l’aurez compris, F1 2015 n’est clairement pas un mauvais jeu, bien au contraire, mais transporte dans son sac trop de points faibles pour permettre une expérience et une immersion totale. Ce virage mal négocié par Codemasters permettra aux fans de se retrouver et de partager une passion pour les monoplaces, mais sera vite mis aux oubliettes en attendant la prochaine édition, dans un an…

f120150-capture-d-ecran

Type: Course/simulation
Editeur: Codemasters
Age/Pegi: 3+
Sortie: 10/07/15
Multi-joueurs: local – online
Plates-formes: PC/PS4/Xbox One
Testé sur: Xbox One

  • Saison 2014 et 2015
  • Saison Pro
  • Accessible
  • IA
  • Trop acarde
  • Le mode carrière
  • Graphisme
  • Titre minimaliste

 

 

Review Overview

A mon avis...

Décevant

Destinée aux fans du sports mécaniques F1, cette édition ne marquera son passage à la nouvelle génération mais permettra, malgré ses défauts, tout de même de bons moments de jeu. Attendons sagement la version 2016...

A propos cedangelus

Juste un joueur comme un autre, passionné de jeux-vidéo !

Voir aussi...

Avis – Cyberpunk 2077

Annoncé en 2012 déjà, Cyberpunk 2077 aura été un gros morceau pour CD Projekt Red. …

Gaming, les sorties de la semaine

Qu’il neige ou qu’il vente, les sorties jeux vidéo ne cessent pas pour autant. Petit …

Avis – Que vaut la version next-gen de Ride 4.

Disponible depuis le 6 octobre 2020 sur PlayStation 4, Xbox One et PC, le dernier …

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #75663 Répondre
      cedangelus
      Participant

      Rendez-vous incontournable pour les amoureux de sports mécaniques, la Formule 1 est le sport le plus populaire et l’un des plus beaux et noble au mond
      [Lire l’article complet: Test : F1 2015]

Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test : F1 2015
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :