Home / Games / Test – Devil’s Third (WiiU)

Test – Devil’s Third (WiiU)

Test Devils ThirdDevil’s Third. Voilà un titre atypique, mêlant tant bien que mal TPS, FPS et beat’em all, avec une bonne dose de violence, en exclusivité sur une console qui accueille plus souvent des créations familiales et bon enfant, la WiiU. Avec aux commandes Tomonobu Itagaki, bien connu pour ses jeux Tecmo à succès, à l’image de Dead or Alive et Ninja Gaiden, on s’attendait à du lourd. Le résultat est plutôt… lourdingue !

Dthird
Un tire “bandant” sur le papier…

  • Test
  • Fiche
  • Trailer

Le diable ne se cache pas que dans les détails…

Devil’s Third, initialement prévu sur PS3 et Xbox360, s’est retrouvé pris dans la tourmente de la disparition de THQ, pour finalement devenir une exclusivité pour la console de salon de Nintendo. Ce qui, en soi n’est pas un mal, étant donné le peu de titres destinés à un public mature sur la WiiU, une console désertée par les éditeurs tiers. Avec aux manettes la star aux lunettes noires de la Team Ninja, Tomonobu Itagaki, icône d’une époque heureuse chez Tecmo avant quelques dérapages d’ordre plus personnel, on se disait que ce Devil’s Third se présentait comme un bon titre…

Eh bien, il faut admettre qu’en réalité, le titre est au mieux moyen, et qu’il vaut mieux s’accrocher à ses souvenirs de productions passées issues de Itagaki pour se jeter avec entrain dans ce nanar vidéoludique qui tient de l’énorme cliché et qui use de tout ce qu’il est imaginable, en croisant gameplays complémentaires de manière malhabile. Le tout dans un environnement graphique pas franchement folichon.

1280x720-hRS

Ivan… pas grand-chose

Dans Devil’s Third, le joueur incarne Ivan, terroriste patenté, chauve, tatoué, ne quittant jamais ses lunettes noires et ne manquant pas une occasion pour s’en griller une petite. Ce bon Ivan, condamné à une éternité d’années d’emprisonnement est appelé à la rescousse pour lutter contres ses anciens camarades, qui ont foutu la pagaille dans… l’espace, en faisant exploser des satellites. Par réaction en chaine, ces derniers ont réduit à néant toutes les communications terrestres, induit le chaos sur terre et l’application de la loi martiale. Voilà pour le pitch, capilotracté, qui manque par la suite de cohérence dans son délire, et qui en plus se prend au sérieux. Mais pour un héros chauve, ça peut passer…

devils_third1

Avec le TPS et le Cover FPS, je vous mets aussi le beat’em all ?

Rapidement plongé dans le feu de l’action, quelque part dans une prison de Guantanamo d’où Ivan (du vent ?) est prié de s’extirper pour rejoindre la bonne cause, on découvre un titre qui ne s’assied sur aucun concept de gameplay avec tact, mais préfère mélanger les genres avec une maladresse crasse. Comme si, en voulant toucher à tout, rien n’était fait correctement. D’accord, mêler du TPS avec des phases à la première personne, cela s’est déjà fait brillamment, en apportant des phases de tir à couvert immersives. Seulement, on s’attend, naturellement, que ce passage à la première personne apporte au moins un peu plus de précision dans les phases de shoot à couvert. Que nenni! En cours de test, je me suis même dit que j’étais une buse d’ultime catégorie, incapable de m’adapter à la mablette de la WiiU, trop habitué aux pads standards pour ce genre de jeux. Hop, passage à la ProController de la WiiU. Et hop, même constat : la visée est tout sauf précise. On y ajoute un système de mise à couvert qui se dégrade et finalement, la rage peut commencer à prendre place. Heureusement, si on ose dire, l’IA des adversaires est tellement mal balancée, que l’approche beat’em all, avec les classiques attaques normales, puissantes, et la jauge de « rage », activant une sorte d’invincibilité et un ralenti font que les phases de tir ne sont pas forcément obligatoires. Il devient du coup souvent plus rapide et efficace d’aller exploser à coup de hache, de sabre, et autre objet contondant la tronche d’ennemis armés de gros calibres que de se mettre à couvert et de les dégommer à distance. Le mélange qui ressort de ces trois modes de gameplay passés au mixer est au mieux chaotique, au pire désemparant. Impossible de maîtriser vraiment son avancement de manière méthodique. Soit les adversaires sont trop aisés à défoncer (c’est le terme, puisque les effets gores sont bien présents…), soit, même en usant d’esquives, certains sont trop coriaces, et ce sans réelle logique. Ivan dispose de nombre d’armes, à feu ou blanches, mais les développeurs nous « téléphonent » tellement la suite des opérations via un « oh, tu as vu, une hache ! » qui implique un passage plus beat’em all, ou un « oh, regarde le joli lance-roquettes » pour éclater un ennemi plus lourdement armé que cela sonne comme une sorte de fausse liberté de choix de gameplay assemblé à la va-vite qui ne fait jamais mouche, en définitive.

devils-third-2

Garde tes lunettes…

Mais allons, un ancien de la Team Ninja, se dit-on, aura au moins réussi le pari de faire parler la poudre du côté visuel. Eh bien, là non plus, ce n’est pas la joie. D’accord, les personnages ne sont pas trop mal modélisés. Par contre pour ce qui en est du reste des graphismes, nous voilà propulsés quelque part au début de l’ère Xbox 360, avec même un effet incroyable : l’apparition des textures avec une grosse latence. Donc, en allant trop vite pour la WiiU, qui n’a visiblement pas le temps d’afficher ces textures de PS3 en début de vie, c’est même moins beau. Et on compte également sur la présence de bugs de caméra et d’autres collisions avec les décors un peu gênants. Tout ce qu’il faut pour que le titre finisse par nous taper sur les nerfs, avec en plus une bande-son qui accentue encore ce sentiment.

Il paraît, heureusement, que le multi est bien. Je dis bien il paraît, parce que lors de ce test, je n’ai trouvé absolument personne en ligne, alors que le jeu était déjà sorti lors de mon dernier essai. Un mode qui permet de créer son avatar, reposant sur des factions, le tout avec de nombreux modes. Pour le solo, le titre se termine, en s’accrochant, en environ neuf heures, avec autant de missions, et on y a même un peu d’aide de la part de camarades pilotés par l’IA. Les plus férus pourront compter sur la présence de trophées, comme sur la possibilité de se refaire toute l’aventure d’Ivan avec la mise en avant du scoring. Seulement voilà : encore faudrait-il en avoir l’envie…

 Type :  TPS/FPS & Beat’em all (le n°2 fera grille-pain aussi…)
 Éditeur :  Nintendo
 Age/Pegi :  18+
 Sortie :  28.08.2015
 Multi-joueurs :  online
 Plates-formes :  WiiU (PC prévu, peut-être…)
 Testé sur :  WiiU
  • Plein d’armes
  • Nerveux
  • Gameplay
  • Visée des armes
  • Graphismes
  • Bugs
  • Scénario
  • … … …

Envie de débuter votre propre discussion sur un autre sujet? Le forum est là pour ça!

 

Review Overview

A mon avis...

Ivan? Du vent!

Devil's Third, intéressant sur le papier, bourré de potentiel et porté par un ancien de la Team Ninja s'annonçait comme un titre à absolument essayer sur la WiiU. Un ratage presque complet, qui n'a finalement pour lui que la nervosité de certains passages.

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Concours : gagnez le Blu-ray du film “VICE”

Fin connaisseur des arcanes de la politique américaine, Dick Cheney a réussi, sans faire de …

Zelda intéresse les développeurs de Cuphead

Le studio MDHR, qui a réalisé Cuphead, se verrait bien aux manettes d’un Zelda en …

Gaming, les sorties de la semaine

Il fait beau et chaud, c’est déjà les vacances pour certains et cette semaine de …

S2Pmag Forums Test – Devil’s Third (WiiU)

Ce sujet a 0 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  Zib, il y a 10 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #75542 Répondre
    Eric Rivera
    Eric Rivera
    Admin bbPress

    Devil’s Third. Voilà un titre atypique, mêlant tant bien que mal TPS, FPS et beat’em all, avec une bonne dose de violence, en exclusivité sur une cons
    [Lire l’article complet: Test – Devil’s Third (WiiU)]

  • #75543 Répondre

    Zib

    Ouch! Purée!
    Eric fait moins de tests de jeux qu’avant, mais alors on comprend toujours ce qui va… ou pas dans un jeu. Là c’est visiblement violent pas bien. Ma WiiU s’en passera, pour les jeux du genre, je continue sur PC, exception faite de Splatoon avec les gosses.

Répondre à : Test – Devil’s Third (WiiU)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :