Home / Games / Test : One Upon Light (PS4)

Test : One Upon Light (PS4)

One Upon Light vignetteJeu d’adresse et de réflexion, One Upon Light vous demandera de résoudre un mystère autour d’une catastrophe scientifique, tout en devant sortir votre petit héros d’un complexe en ruines devenu labyrinthe. Orienté autour d’énigmes sur la lumière et l’obscurité, le jeu nécessitera d’avoir les méninges bien connectés.

One Upon Light lead

  • Test
  • Fiche
  • Vidéo et Galerie

Lumière sur un mystère

One Upon Light 009Après avoir envahi l’Asie, One Upon Light, le jeu indépendant de Rising Star Games et SUTD Game Lab, qui a reçu de multiples récompenses, s’installe sur les PlayStation 4 occidentales, en téléchargement uniquement. Ici, votre héros, incarné par un petit scientifique à lunettes et à blouse blanche, devra se frayer un chemin dans les ruines d’un laboratoire scientifique, à la recherche de réponses sur les événements passés, d’indices sur votre identité et d’informations sur l’avenir. En effet, une expérience a mal tourné et c’est ainsi que commence votre périple.

Tout a commencé par une expérience foireuse sur l’énergie lumineuse et un tragique accident : l’explosion de Rosewater. Le bilan fait état de 23 morts, 42 blessés et de nombreux disparus. Personne ne sait s’il s’agit d’une négligence humaine du personnel d’Aurora Industries ou bien d’un acte criminel. C’est en progressant dans l’aventure que vous en apprendrez un peu plus, grâce à des pages de journal retrouvées çà et là, qui représenteront vos objectifs de niveaux. Quant à votre héros, il devra donc se faufiler jusqu’à la sortie du complexe d’Aurora Science, présenté comme une sorte de grand labyrinthe.

Embrassez le côté obscur

One Upon Light 005Mais attention, la lumière est votre pire ennemie. Vous allez donc devoir résoudre des énigmes en relation avec l’ombre et la lumière afin de progresser dans les 20 niveaux en vue top-down qu’offre l’aventure. Car oui, votre héros est devenu photophobique suite à la catastrophe. Il vous faudra vous servir des éléments du décor pour avancer dans l’obscurité, qu’il s’agisse de chariots, d’interrupteurs ou autres blocs à déplacer. Faute de quoi, la mort vous attend au tournant, puisque vous serez irrémédiablement désintégré si vous restez plus de deux secondes dans un faisceau lumineux. Et autant dire qu’il faudra être rapide car la lumière revient vite à certains endroits. Heureusement, vous réapparaîtrez indéfiniment et toujours juste avant l’endroit où la faucheuse vous a emporté.

Le jeu est développé en noir et blanc et ce rendu monochrome vous sera d’une grande aide lors de votre périple puisque les zones sécurisées apparaissent donc beaucoup plus nettement. Mais rien n’empêche le complexe d’Aurora Science de tomber en ruines et certaines zones seront par conséquent infranchissables, puisqu’elles seront baignées de lumière. C’est là qu’interviendra la science, puisque l’équipe scientifique avait commencé à mettre en place le dispositif Echo qui permettait de projeter des anti-photons et donc de capturer une ombre à un instant précis pour la figer au sol. Mais à raison d’une seule ombre à la fois, vous aurez nettement besoin d’une bonne dose de réflexion pour réussir à vous faufiler sans le moindre mal.

Dans ce grand labyrinthe en dégradés de gris, votre capacité de réflexion sera rudement mise à l’épreuve. Basé sur des énigmes simples où il vous faut vous frayer un chemin en créant de l’ombre sur votre route afin de pouvoir progresser, One Upon Light vous demandera néanmoins de jouer également avec des timings plutôt serrés. En bref, si le jeu ne dispose que de 20 niveaux et n’offre aucun challenge supplémentaire en rejouabilité, et en l’occurrence une durée de vie plutôt courte, il saura vous faire utiliser vos méninges et votre adresse.

 Type :  Puzzle / Aventure
 Éditeur / Développeur :  Rising Star Games / SUTD Game Lab
 Age/Pegi :  3+
 Sortie :  13.10.2015
 Multi-joueurs :  –
 Plates-formes :  PlayStation 4
 Testé sur :  PlayStation 4
  • Un concept original,
  • Nécessite réellement de la réflexion,
  • Nécessite réellement de l’adresse,
  • Le dispositif Echo.
  • Timing beaucoup trop serré,
  • Seulement 20 niveaux (et une durée de vie relativement courte),
  • Assez redondant.

Envie de débuter votre propre discussion sur un autre sujet? Le forum est là pour ça!

Review Overview

Ma note

Stressant

One Upon Light vous permet d'évoluer dans un labyrinthe monochromatique dans lequel vous allez devoir résoudre des énigmes sur la lumière et l'obscurité afin d'aider un scientifique à s'enfuir d'un complexe en ruines après une explosion, mais également à résoudre le mystère de la catastrophe. La réflexion et l'adresse seront les premières qualités nécessaires pour atteindre la fin de l'aventure qui s'achèvera néanmoins rapidement puisque le jeu n'est composé que de 20 niveaux.

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

PlayStation 5 : Sony presente les applications multimédia et TV

Alors que le lancement de la PS5 approche à grands pas, nous sommes heureux d’annoncer …

Les Free Play Days du week-end sur Xbox

Embarquez dans une nouvelle quête pour le superviseur, soumettez vos adversaires dans la cage et …

Xbox Game Pass : 10 nouveaux jeux sont désormais compatibles avec les contrôles tactiles sur mobile

Microsoft continue de faire évoluer son offre Cloud Gaming en y apportant les fonctionnalités de …

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test : One Upon Light (PS4)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :