Home / Games / Test – Xenoblade Chronicles X

Test – Xenoblade Chronicles X

packshot-xenobladeXenoblade Chronicles X est le petit frère de Xenoblade. Ou plutôt, le grand frère, car s’il reprend des idées, systèmes ou races, il est bien plus mature et développé. D’un RPG sympathique avec des bonnes idées et innovations, Monolith Software passe à un grand RPG, avec une masse de détails, missions et autres points intéressants, permettant autant aux joueurs solitaires que sociables de s’investir. Si mettre une note excellente ne doit se faire que rarement, ce titre la mérite même s’il n’atteint pas la perfection.

  • Test 
  • Fiche

Les voyages forment la jeunesse
Xenoblade Chronicles X: PaysageLe monde de jeu est superbe, avec des paysages à couper le souffle et des créatures extrêmement bien rendues et diverses. Les différentes régions sont contrastées et donnent une impression de réalisme. Le design des mechas (appelés Skells) est bien fait et cohérent. Le choix pour votre personnage est de taille moyenne, proposant de 3 à 10 choix de couleurs / formes / etc. mais suffit amplement à vous façonner un être virtuel bien reconnaissable. Les différentes périodes temporelles (nuit noire – petit matin) ou météorologiques sont clairement identifiables. L’ensemble est graphiquement vraiment excellent, mais souffre d’un gros problème qui a son importance pour la jouabilité: les textes, même en HDMI sur un grand écran, sont virtuellement illisibles à distance normale. Le seul moyen (puisque ce détail n’est pas réglable) est de se rapprocher de son écran. Quand au rendu sur l’écran du gamepad, il est tout aussi illisible.

Jazz in (New) Los Angeles
Non seulement la musique est variée, mais il y a beaucoup de thèmes, et ils correspondent à l’endroit ou à la situation où ils sont utilisés. Certaines zones ont même une musique séparée du reste du continent, indiquant l’antre d’un type de monstres ou un environnement particulier, par exemple. Les musiques de base (quartiers de la ville, continents, …) sont très belles et le jeu est vraiment porté par la bande son. Même après un long moment au même endroit, la musique n’est ni lassante ni agaçante. Elle peut faire peur par moment, surtout dans les zones spéciales où elle amène vraiment une ambiance anxiogène.

Voitures fantômes
Xenoblade Chronicles X: CombatLe jeu contient encore quelques légers bugs, notamment au niveau des monstres géants (partiellement corrigé) et des voitures (pas encore corrigé) au travers desquels il est possible de passer. L’ergonomie est bonne, avec un système de combat comparable à celui de Xenoblade, une ligne de compétences d’attaque et de défense paramétrable pour chaque personnage, avec un temps de recharge différent pour chacune. Le gamepad peut remplacer l’écran de jeu, mais au vu du problème de taille d’écriture, il est peu utile dans ce rôle. Il est nettement plus appréciable comme carte interactive – téléportation, informations, modification de sondes, … –, écran de messagerie et autres compléments. L’interface une fois lisible est suffisamment intuitive pour facilement personnaliser équipe et équipement, et assez complet pour y trouver les informations utiles.

L’armée c’est simple
Xenoblade Chronicles X représente un niveau de difficulté réel mais absolument pas insurmontable. Une mission est trop dure ? Vous n’avez pas suffisamment monté de niveau ou vous vous y prenez mal. Vous devez récupérer un objet ? Vous pouvez y aller en bourrin et tout casser sur votre chemin, ou bien observer les alentours et vous approcher doucement. Votre chemin passe par une zone chargée de monstres ? Réglez l’heure et passez au moment où les monstres sont soit inactifs soit absents, certains étant diurnes et d’autre nocturnes. D’une certaine manière, le jeu se met à votre niveau. Les missions secondaires sont variées et nombreuses, mais jamais obligatoires. C’est même à vous d’en trouver en explorant villes et continents. Le remplissage des cartes et encyclopédie, l’activation des sondes et les trophées font partie intégrante de l’ajustement de difficulté: tout obtenir est un peu plus dur que la mission de base, mais les récompenses sont proportionnelles en points de combat (expérience), en objets et argent. Les trésors ne sont pas des coffres mais des objets nécessitant une des trois compétences de terrain que vous pouvez améliorer si votre niveau de Blade augmente.

Une histoire au goût du jour
Xenoblade Chronicles X: VilleLe scénario est d’actualité, puisque le personnage est réfugié de guerre, parti de la terre sous le feu de deux ennemis surpuissants se livrant bataille dans l’espace, et arrivé sur la planète Mira à la suite du crash du vaisseau-ville. Une fois retourné à New Los Angeles qui s’est écrasée au milieu du continent Primordia, il est présenté au chef du Blade – organisme qui remplace armée, administration, police, etc. – puis y est intégré selon ses buts et choix. Il y a 8 factions, et pour chacune l’accent est mis sur un aspect différent du métier: guerrier, mecha, collectionneur, technicien, explorateur, … Malgré son introduction dans le trailler, le principe est aussi éloigné du concept de héros qui doit sauver le monde que possible. Les PJs et PNJs ont pourtant tous leur personnalité, leur style et leurs convictions. Les problèmes et quêtes, les métiers, et les principes pour les armes et équipement sont complètement logiques avec l’idée de base du jeu.

Un monde à l’infini
Je ne crois pas avoir testé de RPG (en tous cas pas de cette qualité) avec une telle durée de vie et une telle liberté. Ce n’est pas à strictement parler de l’Open World, mais cela s’en approche fortement. Malgré mes heures de jeu et ma maniaquerie, je n’ai (de très loin) pas tout exploré, ni tout collecté, ni fait toutes les missions de premier niveau. En comptant le multijoueur, Xenoblade Chronicles X se dirige à grands pas vers la durée de vie presque illimitée.

With a little help from my friends…
Je n’ai pas testé aussi extensivement le multijoueur que j’aurais voulu, pour des questions d’heures restreintes et de serveurs fermés, mais les possibilités sont énormes. Se regrouper pour des gros monstres, faire des missions spéciales d’escouade, recruter un ou l’autre PJ pour compléter son équipe, ou encore s’échanger des informations et de l’équipement sont quelques uns des choix offerts par ce jeu. Le recrutement est spécialement utile pour les missions d’entente qui limitent les PJs de base dans l’équipe, pour ne pas se retrouver à deux personnages contre de gros monstres.

S’il y a un jeu qui peut justifier à lui seul l’achat de la Wii U, c’est bien celui-ci. La diversité de missions, personnages, apparences, etc. en fait un jeu qui plaira à beaucoup, des amateurs de rpgs aux fans de jeux de guerre en passant par les connaisseurs de SF. Les clins d’œil, entre autres à Xenoblade premier du nom, font plaisir, et le rapport qualité prix est entièrement positif. Une édition spéciale avec Artbook et OST (sur clé USB) est disponible avec ou sans console.

Testé à partir de la version NintendoShop.

** Test réalisé par Midori, maman, amatrice de jeux vidéo, livres, musique et plein d’autres choses. Coupable de http://www.loutan.net/blog/ et plein d’autres… **

Type : RPG
Éditeur : Nintendo / Monolith Software
Age/Pegi : 12+
Sortie : 04.12.2015
Multi-joueurs : Web
Plate-forme : Wii U
Testé sur : Wii U

  • taille du monde / presque Open World
  • diversité
  • musique
  • scénario
  • customisation (de tout)
  • multijoueur

  • taille du texte
  • divers bugs (voitures fantômes)

En résumé

A mon avis...

Concentré de bonnes choses...

Si vous hésitiez encore à acheter la Wii U ou que vous pensiez la console dépassée, ce jeu va vous faire changer d'avis. D'ailleurs, s'il y a un jeu qui peut justifier à lui seul l'achat de la Wii U, c'est bien celui-ci... Forcément, puisque dans son genre, il n'a pas d'équivalent chez les constructeurs concurrents.

A propos Nicole Loutan

maman, amatrice de jeux vidéo, livres, musique et plein d’autres choses. Coupable de http://www.loutan.net/blog/ et plein d’autres…

Voir aussi...

Terminator: Resistance est disponible

L’éditeur de jeux vidéo anglais Reef Entertainment et le développeur Teyon sont heureux d’annoncer que TERMINATOR: RESISTANCE est disponible dès maintenant …

Concours : gagnez le jeu vidéo «Pokémon Bouclier » sur Switch !

Préparez-vous à découvrir Galar, une région immense dotée de nombreux paysages, tels qu’une campagne enchanteresse, …

Avis : Crosscall Trekker-X4, le smartphone pour aventuriers

Spécialisée dans les téléphones antichocs, la marque française Crosscall propose le Trekker-X4, un smartphone pour …

S2Pmag Forums Test – Xenoblade Chronicles X

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #75133 Reply
      Nicole Loutan
      Participant

      Xenoblade Chronicles X est le petit frère de Xenoblade. Ou plutôt, le grand frère, car s’il reprend des idées, systèmes ou races, il est bien plus mat
      [Lire l’article complet: Test – Xenoblade Chronicles X]

    • #75134 Reply
      Greg
      Invité

      Need ! Déjà sur 3ds, mais là, vais demander une WiiU pour Noël !!!

    • #75135 Reply
      PolDuno
      Invité

      Boarf. Un machin japs…

    • #75136 Reply
      StingRay
      Invité

      Ah ouais…
      Et sinon, t’as Microsoft, c’est juste? Que hors Japs, comme tu dis, y’a pas des tonnes de fabricants de consoles…

Vous lisez 3 fils de discussion
Répondre à: Test – Xenoblade Chronicles X
Vos informations:




Annuler
%d blogueurs aiment cette page :