Home / Games / PS4 / Test – Gravity Rush Remastered (PS4)

Test – Gravity Rush Remastered (PS4)

Gravity Rush Remastered - TestLa gravité. Voilà une fatalité à laquelle nul n’échappe sur notre planète. À moins que vous ne décidiez de jouer les filles de l’air avec Gravity Rush Remastered, qui débarque sur PS4 après avoir fait le bonheur des possesseurs de PlayStation Vita.

  • Test
  • Fiche

Une patte graphique très inspirée qui s’admire enfin sur grand écran

On l’attendait au détour sur PS4, cette perle qui avait su mettre en valeur le superbe écrin qu’est la Vita. Et il se pourrait bien que Gravity Rush Remastered soit l’exemple presque parfait d’un portage réussi sur la console de salon de Sony. Sous ce titre évocateur se cache en fait un jeu bien plus élaboré qu’il ne le laisse croire de prime abord. Véritable fil d’Ariane, le scénario habilement brodé sur fond d’univers cohérent apporte une profondeur peu commune. Ce scénario se targue même d’offrir une double lecture, pour peu qu’on élargisse un poil son champ de perception. Après tout, si la gravité peut se maîtriser, que diable!

Gravity-Rush-Remastered

Ça plane pour moi…

Le jeu débute alors que le joueur incarne Kat, une demoiselle amnésique, tombée du ciel en plein milieu d’une ville flottante dans un ciel menaçant. Pour l’accompagner, un étrange chat noir, aux allures spectrales, fera plus que lui tenir compagnie, puisque c’est lui qui lui confère le pouvoir d’annihiler la gravité. De fil en aiguille, comme poussée par une destinée qui lui échappe, Kat mettra ses pouvoirs au service des habitants de cette cité flottante. Celle-ci, en proie à des tempêtes gravitationnelles qui la ravagent, se voit en plus être assaillie de créatures étranges, les Névis, à qui il faudra botter le train. Pourtant, cette base scénaristique ne se révèlera pas pour autant cousue de fil blanc.

Alors que l’on s’y attend le moins du monde, pris dans le feu de l’action, la narration prendra un malin plaisir à nous mettre face à des événements incongrus. Entre humour, personnages hauts en couleur, histoire d’amour, rivalité, les développeurs de Gravity Rush ont fait preuve d’une belle inspiration. Celle-ci peut se retrouver chez Lewis Carroll, puisque Kat fera elle aussi ses traversées du miroir lors de voyages plutôt… psychédéliques!

kat

La tête à l’envers?

L’univers de Gravity Rush Remastered est toujours aussi réussi et parvient sans peine à nous entraîner dans le vaste monde ouvert qu’est cette ville flottante à l’architecture tortueuse toute en verticalité. On y découvre, lors des phases d’exploration, des quartiers sur plusieurs niveaux, disposant d’une pléthore de plates-formes, autrement dit, de terrains de jeu. L’endroit idéal pour explorer et exploiter les pouvoirs de Kat. Cependant, elle ne vole pas à proprement parler, puisqu’elle pourra se mettre en apesanteur, et vous en dirigez la chute. Une cible indiquant son point de chute, sur lequel elle va atterrir. Parfois même lourdement, renforçant au passage une certaine fragilité qui la rend plus attachante qu’un superhéros indestructible. Les contrôles sont simples, et d’une fois que l’on a compris le principe, ne posent aucun souci, d’autant plus que la chevelure et l’écharpe de notre protégée indiquent toujours le “bas”. Kat pourra également effectuer des glissades contrôlées, alors que des coups spéciaux permettent de venir à bout d’ennemis plus coriaces même avec la tête à l’envers. L’ensemble du gameplay est vraiment bien pensé, surtout en regard d’un concept de jeu qui a de quoi désorienter de prime abord, tandis que la gestion au pad de la PS4 apporte une prise en main bien plus confortable que celle que nous proposait la version Vita.

 Type :  Action
 Éditeur :  SCE
Age/Pegi :  12+
 Sortie :  03.02.2016
 Multi-joueurs :  Non
 Plates-formes :  PlayStation 4
 Testé sur :  PlayStation 4

  • La patte graphique
  • Scénario
  • Bande-son
  • Les contrôles

  • Temps de chargement
  • La caméra, encore capricieuse…

En résumé

A mon avis...

Planant

Gravity Rush Remastered se présente comme une véritable réussite, à laquelle on pourra encore ajouter des graphismes en cell shading d'une rare finesse dans le genre. Que vous soyez fans de jeu d'action à la sauce plates-formes ou tout simplement à la recherche d'un hit à la durée de vie conséquente et bien inspiré, vous pouvez y aller les yeux fermés!

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Les Sims font leur entrée à l’université

Electronic Arts et Maxis continuent de s’occuper des possesseurs des Sims 4 avec l’arrivée d’une …

Concours : gagnez le jeu “Dragon Quest XI : Les Combattants De La Destinée – Édition ultime” sur Switch !

La série de RPG classique passe au niveau supérieur sur Nintendo Switch. Découvrez la version …

Darksiders: Genesis, des dates de sortie et un trailer épique

Darksiders Genesis, qui avait été présenté peu avant l’E3 2019, un titre hack’n slash rappelant …

S2Pmag Forums Test – Gravity Rush Remastered (PS4)

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Eric Rivera Eric Rivera, il y a 3 ans et 8 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #74907 Répondre
    Eric Rivera
    Eric Rivera
    Admin bbPress

    La gravité. Voilà une fatalité à laquelle nul n’échappe sur notre planète. À moins que vous ne décidiez de jouer les filles de l’air avec Gravity Rush
    [Lire l’article complet: Test – Gravity Rush Remastered (PS4)]

Répondre à : Test – Gravity Rush Remastered (PS4)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :