Home / Games / Test – Sébastien Loeb Rally Evo

Test – Sébastien Loeb Rally Evo

sebastien loeb rally evo testDans l’univers des jeux de rallye, plusieurs concurrents sont en course presque simultanément en ce début 2016. Entre WRC 5 et DiRT Rally, voilà que les Italiens de Milestone s’élancent avec un titre qui nous vendrait presque du rêve, avec un nonuple champion du monde en guest star, Sébastien Loeb. Gaz!

  • Test
  • Fiche

Du contenu, à n’en point douter

Milestone a trouvé la parade pour combler sa perte de licence WRC, suite à la fin du partenariat avec l’emblématique FIA, reine intransigeante dans le sport automobile. A la place, le développeur s’appuie sur une opération de charme proche de celle réalisée avec les McRae et Burns, histoire de tirer sur la corde sensible de fans, cette fois-ci, de l’immense champion qu’est Sébastien Loeb. D’ailleurs, sa collaboration à ce Rally Evo donne carrément naissance à un mode de jeu spécifique, baptisé le plus simplement du monde Loeb Experience. Un mode bardé d’une trentaine d’épreuves, mettant en lumière la carrière impressionnante du pilote français, sans oublier d’y insérer des séquences d’interview. Vous avez dit fan service? Sans doute, mais le mode de jeu est en tout cas bien sympathique.

loeb rally

Pour le reste, on se retrouve avec du plus classique. Le solo, pour sa plus grande part, passe par le mode carrière, découpé en thématiques liées à la puissance des caisses disponibles ou à leurs âges. Ces deux grands axes sont subdivisés en sous-catégories, incluant chacunes quelques poignées d’épreuves. Et pour motiver les pilotes en charentaises, Milestone vient greffer là-dessus des points de réputation en faisant miroiter un classement mondial virtuel des pilotes, avec crédits à la clé, afin de pouvoir déverrouiller de nouvelles caisses et accéder aux catégories plus poussées. Du banal, avec un tout petit bonus d’une fois en possession d’une WRC, qui permet de passer en catégorie Extrême et d’accéder à un petit championnat mondial. Petit, parce que chaque course n’y est composée que de deux spéciales.

selection

On pourra encore féliciter Milestone d’avoir pensé à faire varier un peu le plaisir du mode solo, en dehors d’épreuves classiques. Les spéciales, courses de côte à Pikes Peak sont bien là, mais le développeur a eu quelques bonnes idées, en rajoutant du rallycross, des batailles de zone où il faut réaliser les meilleurs temps dans plusieurs secteurs pour gagner, des défis de trajectoires et des points de passages qu’il faut franchir de manière idéale. Cette variété est bienvenue, étoffant le contenu au passage, en plus des spéciales phares. Ces dernières tournent autour de huit destinations : Alsace, Mexique, Sanremo, Finlande, Suède, Pays de Galles, Monte-Carlo et Australie. Un solo plutôt bien achalandé, auquel s’ajoute un mode multijoueur en ligne, dans lequel on peut participer à des spéciales ainsi qu’à du rallycross avec d’autres pilotes, eux aussi en train de boulotter de la pizza dans leurs salons.

Sébastien Loeb Rally EVO_20160124230531

Et le rendu, le pilotage, dans tout ça? 

Sans faire de grands détours, les graphismes de Sébastien Loeb Rally Evo ne sont de loin pas exceptionnels. À dire vrai, le moteur graphique semble d’une autre époque, et si certains tracés sont plutôt, disons, moyens du côté du rendu visuel, d’autres sont carrément laids. Le rendu sonore, lui non plus, ne casse vraiment pas trois pattes à un canard, peu enclin à nous immerger dans la course, mais par chance, les indications vocales du copilote sont bonnes.

Enfin, la partie purement liée à la physique des autos est elle aussi plus que moyenne. On a une fois de plus l’impression de faire un petit bon dans le passé, en regard de ce que parviennent à distiller certains autres titres de course actuels. La gestion des dégâts est bien là, mais à l’image des réglages possibles sur les bolides, il faut avoir la main très lourde pour que cela ait une incidence vraiment perceptible sur la conduite et les performances.

Un titre qui, finalement, est sauvé par son contenu, qui pourra faire pardonner, surtout aux fans de Sébastien Loeb, l’impression qu’il dégage: une sorte d’anachronisme technologique. Parce que sans rire, une PS4, en tout cas pour la version testée, est capable de procurer une expérience de jeu bien supérieure. Paradoxalement, pour un développeur de jeux de courses, il serait sans doute temps que Milestone change de… moteur!

 Type :  Conduite / course
 Éditeur :  Bandai Namco / Milestone
 Age/Pegi :  3+
 Sortie :  03.02.2016
 Multi-joueurs :  Online
 Plates-formes :  PlayStation 4, PC, Xbox One
 Testé sur :  PlayStation 4

  • Le fan service pour Seb
  • Le contenu
  • Quelques bonnes idées pour varier le solo 

  • Le rendu graphique bien souvent crado, au mieux dépassé
  • Le son, qui fait plus marrer que rendre le titre immersif
  • Un moteur de jeu qui attend la révision

En résumé

A mon avis....

Dépassé

Du contenu, quelques bonnes idées et un énorme fan service avec Loeb au volant ne parviennent malheureusement pas à combler le manque du côté technique. Si le jeu de Milestone était sorti il y a 3 ans, on comprendrait. Avec la concurrence des titres du genre, qui plus est début 2016, c'est une autre histoire.

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Final Fantasy 14 : le patch 5.3 prend date

Les joueurs du célèbre MMORPG attendent avec impatience l’arrivée du patch 5.3, intitulé “Reflections in …

Devolver Digital : une date, une conférence

Cette année est et restera spéciale, avec les récents événements, l’annulation de l’E3, les éditeurs …

Xbox Game Pass : les nouveaux titres en ce début de juillet

Le mois commence à peine et Microsoft propose de découvrir les nouveaux titres qui rejoignent …

S2Pmag Forums Test – Sébastien Loeb Rally Evo

Vous lisez 1 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #74880 Répondre
      Eric RiveraEric Rivera
      Maître des clés

      Dans l’univers des jeux de rallye, plusieurs concurrents sont en course presque simultanément en ce début 2016. Entre WRC 5 et DiRT Rally, voilà que l
      [Lire l’article complet: Test – Sébastien Loeb Rally Evo]

    • #74881 Répondre
      Alan
      Invité

      Ouch…. et wrc est pas mieux. Attendons dirt 🙂

Vous lisez 1 fil de discussion
Répondre à: Test – Sébastien Loeb Rally Evo
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :