Home / Games / Test : Far Cry Primal (PS4)

Test : Far Cry Primal (PS4)

Far Cry Primal jaquetteLa saga Far Cry est de retour avec, non pas un cinquième opus, mais Far Cry Primal, puisque celui-ci opère un retour aux origines de l’homme et vous fait évoluer à la Préhistoire. Toujours axé sur l’exploration d’un monde ouvert tout en aidant un peuple, vous allez devoir ici bâtir le village de votre tribu tout en accueillant de nouveaux venus dans votre population de Wenja.

Far Cry Primal lead 2

  • Test
  • Fiche
  • Vidéo et Galerie

Les fervents joueurs des jeux Ubisoft s’en souviennent, au début de l’année 2015 le studio avait diffusé un questionnaire par email pour demander l’avis des fans concernant le futur opus de la saga Far Cry. Parmi les réponses les plus citées, la Préhistoire avait été choisie. Il n’en fallu pas plus à Ubisoft Montreal pour se pencher sur le nouvel opus, proposant ainsi très rapidement Far Cry Primal, qui fut présenté dès le mois d’octobre de la même année. Cette fois, le jeu prend vie sur les consoles next-gen et sur PC, mais ne propose ni multi, ni mode coop. L’arrivée est tellement rapide que les joueurs restent quand même dubitatifs et s’interrogent quant à la qualité d’un jeu édité en si peu de temps. Et pourtant…

Retour à la vie sauvage

Far Cry Primal 006Ici, vous incarnez Takkar, un chasseur qui vit au début du Mésolithique, période de tous les dangers, qui erre dans Oros, une vallée résultant de la fonte d’un glacier. Takkar se retrouve seul et sans armes, suite à la perte de son groupe. Après une première rencontre fortuite, il sera amené à devenir le chef de sa nouvelle tribu, qu’il agrandira en affrontant les dangers d’Oros et en rameutant les innocents perdus dans la taïga, mais également en s’entourant des meilleurs Wenja des environs, ceux qui vous apporteront des pouvoirs supplémentaires. C’est ainsi que vous deviendrez le maître des bêtes et que même les animaux pourront devenir vos alliés après les avoir apprivoisés.

Toujours axé action et aventure, le jeu n’est évidemment plus un FPS à proprement parler puisqu’il se déroule à la Préhistoire. Toujours à la première personne, votre armement sera néanmoins plus rudimentaire. Exit les armes à feu les plus sophistiquées, les tourelles gigantesques et les bagnoles avec la radio à fond, ici, vous opérez un retour à la vie sauvage et ne pourrez compter que sur vos dix doigts pour fabriquer vous-même vos propres armes : arcs, gourdins ou sagaies seront vos seuls moyens de défense, si tant est que vous ayez ramassé de quoi les confectionner. Car dans le monde d’Oros, l’exploration est plus que nécessaire, car elle devient votre point de survie.

Far Cry Primal 008Chef de clan

Votre progression sera également votre meilleur atout. Comme dans tous les jeux Far Cry, votre expérience vous permettra de glaner des points de compétences vous permettant d’apprendre à chaque fois de quoi vous débrouiller un peu plus dans cette nature hostile et devenir un bon leader. De même, les rencontres de personnages importants, opérées en suivant les missions du jeu, vous permettront d’acquérir de nouveaux pouvoirs et en particulier celui de dresser les animaux, qui deviendront donc vos nouveaux alliés, vous permettant de les lancer à l’attaque sur des hordes d’ennemis ou d’observer les environs à votre place.

Mais attention, qui dit chef de tribu, dit forcément responsabilités. Vous devrez donc récupérer des ressources pour votre clan, mais également améliorer votre village en faisant évoluer les huttes grâce au crafting, tout en protégeant vos habitants des dangers environnants. Tout cela sans négliger l’aspect habituel des jeux Far Cry : vous allez devoir éclairer votre carte en conquérant petit à petit le monde d’Oros, tout cela en mettant la main sur des avant-postes et des bûchers, et en explorant des grottes. Naturellement, il y a toujours les quêtes annexes qui vous permettent de chasser la réussite à 100% du jeu en récupérant des objets ci et là et en aidant dans des missions secondaires, notamment de sauvetage.

Far Cry Primal 011

Nature alliée ou hostile

Bravant tous les dangers pendant votre conquête d’Oros, vous allez également devoir être plus vigilant la nuit, car Far Cry Primal possède un cycle jour-nuit avec un impact fort important. C’est la nuit que votre progression sera bien plus difficile puisque les animaux sauvages viennent attaquer en meute et n’hésiteront pas à vous poursuivre. Ceux-là sont même souvent bien plus dangereux que les tribus ennemies, qui se battent elles à armes égales, ce qui n’est franchement pas le cas d’un ours ou d’un clan de mammouths.

En prenant en compte les nombreuses missions qui s’offrent à vous, si vous choisissez de devenir le meilleur chef de tribu tout en ayant affronté l’ensemble des recoins du monde d’Oros pour ramasser le moindre objet qui traîne, en bref, si vous souhaitez conquérir les 100% et ainsi acquérir le fameux trophée platine, il vous faudra pas moins d’une bonne trentaine si vous êtes un bon joueur à qui la nature rend service. Pour ceux qui auront tendance à croiser trop souvent des meutes de loups fâchées ou  tomber sur l’ennemi sans avoir pris soin de confectionner assez de flèches en amont, ce sera facilement quelques heures de plus.

Far Cry Primal 015Sublime monde d’Oros

Si le jeu a été produit à une vitesse éclair, il en résulte cependant un rendu graphique assez impressionnant, vous permettant d’évoluer dans un monde à l’esthétique simple mais quasi parfaite. Fluidité et animations bien rodées viendront rythmer votre jeu. On apprécie également les effets de lumière plutôt bien maîtrisés et l’alternance jour-nuit qui fera monter votre angoisse en même temps que la lune.

La bande-son sera encore une fois un bon allié, vous permettant de prêter l’oreille au moindre grognement animal ou à une musique angoissante vous signifiant le danger en approche. Si quelques bugs sont encore présents comme des chèvres qui courent tout en étant coincées dans un flanc de montagne, ceux-là restent rares et ne sont que broutilles face à la qualité indéniable de cet opus.

Alors non, Far Cry n’a pas réinventé son gameplay en le transposant à la Préhistoire, on ne garde là que le meilleur, s’émancipant sur les besoins vitaux de posséder la dernière kalachnikov à la mode et s’orientant sans rougir sur la nécessité d’explorer et de confectionner sans cesse, tout en devenant le bâtisseur d’une civilisation complète. Ici, vous évoluez dans un danger permanent où la nature devient tour à tour hostile ou alliée, où chaque ressource à son utilité et où chaque point d’expérience vous permettra de devenir le meilleur des chefs de tribu, tout en décimant les peuples ennemis.

Précisons que si les versions PlayStation 4 et Xbox One sortent toutes deux le 23 février, la version PC quant à elle ne sera disponible qu’à compter du 3 mars.

Type : Action / Aventure / FPS
Editeur / Développeur : Ubisoft
Age/Pegi : 18+
Sortie : 23.02.2016
Multi-joueurs :
Plates-formes : PC, Xbox One, PlayStation 4
Testé sur : PlayStation 4

 

  • Bonne adaptabilité du gameplay Far Cry à la Préhistoire,
  • L’apprivoisement des animaux sauvages,
  • Crafting très présent,
  • Direction artistique soignée,
  • Importance du cycle jour-nuit,
  • Toujours trash à souhait,
  • Très bonne durée de vie.

  • Campagne principal étrangement agencée et trop courte,
  • Pas de multi, pas de coop,
  • Quelques bugs sans gravité.

Ma note

Sauvage

La saga Far Cry opère un retour aux sources avec un opus qui se déroule à la Préhistoire. Dans Far Cry Primal, vous incarnez Takkar, un guerrier courageux qui apprendra à se servir de ses dix doigts pour sauver son peuple dans le monde d'Oros. On ne conserve ici que le côté exploration et missions de base de la série, exit le multi, la coop, les armes de gros calibres et les bagnoles déglinguées, vous ne pourrez compter que sur vous-même pour braver tous les dangers de la vie sauvage.

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Final Fantasy XIV: Reconstruisez la sainte cité d’Ishgard

La mise à jour 5.11 pour FINAL FANTASY® XIV: Shadowbringers™ invite dès aujourd’hui tous les aventuriers à …

Gaming, les sorties de la semaine

Alors que l’automne a définitivement pris ses quartiers, une nouvelle semaine de sorties de jeux …

Concours : gagnez « Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 » sur Switch !

Retrouvez Mario, Sonic et leurs amis dans leur plus grande aventure à ce jour aux …

S2Pmag Forums Test : Far Cry Primal (PS4)

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  Calyspo, il y a 1 an et 2 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #74804 Répondre

    La saga Far Cry est de retour avec, non pas un cinquième opus, mais Far Cry Primal, puisque celui-ci opère un retour aux origines de l’homme et vous f
    [Lire l’article complet: Test : Far Cry Primal (PS4)]

  • #74805 Répondre

    Calyspo

    Toujours axé action et aventure, le jeu n’est évidemment plus un FPS à proprement parlé puisqu’il se déroule à la Préhistoire.

    C’est nouveau une thématique change le genre d’un jeu… Moais donc un fps, jeu de shoot à la.première personne se résume aux jeux avec un arme à feu et gros pétard ? Lol…

  • #74806 Répondre

    F4Ups

    C’est con, mais vu qu’il y a l’arc, ta remarque est juste. C’est la seule arme qui rentre dans le “tir” du jeu… Presque pas un FPS, du coup. Presque

Répondre à : Test : Far Cry Primal (PS4)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :