Home / Games / Test : The Division (PS4)

Test : The Division (PS4)

The Division jaquetteTom Clancy’s The Division mêle habilement TPS et MMORPG et se déroule dans un monde post-apocalyptique dans lequel vous devrez faire preuve de tir tactique pour relever New-York de sa débâcle. Présenté à l’E3 2013, il avait su mettre l’eau à la bouche des joueurs. Puis est venu le temps d’une bêta qui a… divisé, en particulier suite à un accès compliqué et restreint. Mais voilà à présent le temps de se faire son avis sur la version finale.

The Division lead 1

  • Test
  • Fiche
  • Galerie

Tout commence dans un New-York envahi par le chaos suite à une épidémie de grippe du dollar qui a débuté le jour du Black Friday, célèbre journée traditionnelle aux Etats-Unis pendant laquelle les commerçants pratiquent des soldes conséquentes. En cinq jours, les Etats-Unis ont littéralement chuté. L’occasion donc pour les développeurs de dénoncer la société capitaliste. Et pourtant…

Une tâche complexe

The Division 018Heureusement, vous êtes là pour tenter de sauver le monde. Vous incarnez en effet un agent de la Division, des agents tactiques qui ont survécu à la première vague et ont établi une base pour tenter de remettre New-York sur pieds après la mise en quarantaine de la ville. Et tant qu’à faire, vous êtes surentraîné et bénéficiez d’une multitude d’objets high-tech pour remplir vos missions et améliorer votre base.

Petite particularité du jeu, The Division se sépare en deux parties distinctes. Chacune des parties propose sa propre monnaie et le joueur augmente son expérience indépendamment dans l’une ou l’autre des parties. Tandis que la première zone permet au joueur de jouer uniquement en PvE, où il rencontre des ennemis classiques dirigés par l’IA, la seconde zone, appelée Dark Zone permet de jouer en PvP ou en PvE.

Votre mission si vous l’acceptez

The Division 016Dans la première zone, où votre expérience est actuellement limitée au niveau 30, vous disposez de missions dispatchées à travers les quartiers de New-York, chacun proposant un niveau de difficulté. Vous pouvez choisir d’effectuer vos missions seul ou en coopération, avec vos amis ou des joueurs trouvés aléatoirement si vous possédez le courage nécessaire à l’attente parfois longue d’un parfait inconnu qui saura vous filer un coup de main. C’est également dans cette zone que vous pourrez améliorer votre poste de commandement.

A chaque mission remplie, vous gagnerez des points qui vous permettront d’améliorer l’une des trois ailes de votre base : médicale, sécurité ou technologie. Le type de mission détermine naturellement le type de point gagné. A chaque amélioration apportée, votre agent gagnera de nouvelles capacités, actives ou passives, et l’histoire sera prolongée. A côté, des quêtes secondaires sont également disponibles. Les missions vous permettront de remporter de l’expérience et du loot afin de parfaire votre équipement et améliorer ainsi vos performances.

Bienvenue dans la Dark Zone

The Division 008De l’autre côté, un peu comme dans une autre dimension, mais pas tout à fait, il y a la Dark Zone, qui correspond en fait aux zones new-yorkaises où la contamination est à son maximum. Ici, point de missions pour le moment. Mais il vous est possible de rencontrer des vrais joueurs en ligne en plus des ennemis classiques. Parmi les vrais joueurs, vous pouvez croiser des agents renégats ou des agents neutres. Les renégats ont choisi de piller les autres joueurs et sont traqués par les agents neutres. Ils sont reconnaissables sur la carte grâce à un crâne rouge. Ce statut est heureusement provisoire et limité dans le temps.

L’objectif de cette zone est de récupérer du butin et de la menu, puis d’atteindre le point d’extraction qui permettra d’embarquer tout ce matériel qui a bien sûr été contaminé en étant dans cette zone, et qui sera donc décontaminé, pour enfin pouvoir le posséder. Evidemment, dès qu’un butin est entre vos mains, le jeu se compliquera avec l’apparition de plus en plus d’ennemis qui ne veulent absolument pas que vous réussissiez votre extraction. Dans la Dark Zone, votre expérience semble être limitée au niveau 99 (mais je n’ai sincèrement pas réussi à atteindre ce niveau en aussi peu de temps, malgré que certains joueurs dans le monde l’aient déjà atteint).

De bonnes idées mais…

The Division 019Le jeu propose ainsi une durée de vie particulièrement longue, même si certains seront rebutés par la redondance des actions. Le gameplay reprend tous les codes classiques de ce type de jeu. Avec une caméra placée au-dessus de l’épaule de votre personnage, vous pourrez courir, vous mettre à couvert, esquiver grâce à des roulades et même tirer à l’aveugle, mais vous ne pourrez en revanche ni sauter, ni vous accroupir. Le système de couverture comme celui de visée sont semi-automatisés, même si quelques soucis d’ergonomie sont parfois à déplorer.

L’équipement est très diversifié et entièrement personnalisable, même si l’arsenal reste somme toute classique. Tout existe en différentes déclinaisons, jusqu’aux ultimes objets exotiques qui vous conféreront une puissance inégalable. Le jeu propose également de parfaire son personnage d’un point de vue purement esthétique, lui faisant gagner des vêtements ou des sacs par exemple, histoire de vous démarquer encore un peu plus des autres joueurs après la création de votre personnage selon vos choix en début de jeu.

Quasiment parfait techniquement

The Division 020Le jeu apporte de très bonnes sensations même si certains pourront être déçus du manque de variété des ennemis. Ceux-là se vengeront certainement dans la Dark Zone dans laquelle ils ne sauront jamais vraiment sur qui ils pourront tomber avant de faire une rencontre. On apprécie fortement les jeux de lumière et de particules, et l’importance de sa position par rapport au soleil, qui peut donc parfois vous éblouir et vous empêcher de combattre correctement.

La réalisation frôle la perfection, en particulier du côté des graphismes et des détails distillés à travers la ville. Le cycle jour/nuit et les changements météorologiques apportent un peu plus de réalisme à un jeu qui reproduit parfaitement une ville que le monde entier saurait reconnaître. En revanche, même si le frame-rate est parfaitement constant d’un bout à l’autre de chacune des parties, on regrettera néanmoins quelques bugs tels que des textures qui « popent » çà et là, des éléments qui s’enchevêtrent ou des éléments qui « glissent ». A noter aussi qu’un bug plutôt rigolo fait parler les PNJ tantôt en japonais, tantôt en espagnol, au gré de vos avancées dans les rues.

A noter : De nombreuses mises à jour apportant du contenu supplémentaire verront le jour prochainement

Type: Action – TPS/MMORPG
Éditeur: Ubisoft
Développeur: Massive Entertainment
Age/Pegi: 18+
Sortie: 08.03.2016
Multi-joueurs: En coopération jusqu’à 4 joueurs + PvP en MMO
Plates-formes: PS4, One, PC
Testé sur: PlayStation 4

  • Durée de vie incommensurable,
  • Réalisation quasi-parfaite,
  • Expérience coopérative très intéressante,
  • Personnalisation à outrance.

  • Manque de diversité chez les ennemis gérés par l’IA,
  • Quelques bugs,
  • Scénario peu passionnant,
  • Temps de chargement parfois trop longs.

Ma note

Prenant

Très attendu, The Division avait promis du lourd et il a clairement fait le job. Le jeu profite d’une réalisation quasiment parfaite à laquelle il est difficile de faire des reproches et permet de passer de nombreuses heures à tirer à tout va tout en perfectionnant son personnage jusqu’à devenir un des meilleurs agents du monde. En bref, si vous aimez les jeux de tirs tactiques qui mêlent habilement le TPS, le MMO et le RPG, il ne faudra pas passer à côté de ce titre, même si les premiers pas sur le jeu peuvent parfois décontenancer.

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Terminator: Resistance est disponible

L’éditeur de jeux vidéo anglais Reef Entertainment et le développeur Teyon sont heureux d’annoncer que TERMINATOR: RESISTANCE est disponible dès maintenant …

Concours : gagnez le jeu vidéo «Pokémon Bouclier » sur Switch !

Préparez-vous à découvrir Galar, une région immense dotée de nombreux paysages, tels qu’une campagne enchanteresse, …

Avis : Crosscall Trekker-X4, le smartphone pour aventuriers

Spécialisée dans les téléphones antichocs, la marque française Crosscall propose le Trekker-X4, un smartphone pour …

S2Pmag Forums Test : The Division (PS4)

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #74705 Reply

      Tom Clancy’s The Division mêle habilement TPS et MMORPG et se déroule dans un monde post-apocalyptique dans lequel vous devrez faire preuve de tir tac
      [Lire l’article complet: Test : The Division (PS4)]

Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test : The Division (PS4)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :