Home / Techno / Test – Samsung Galaxy S7

Test – Samsung Galaxy S7

Après une prise en main rapide lors du dernier MWC de Barcelone, il est temps de passer au test du dernier vaisseau amiral de Samsung, dans sa version la plus classique, succédant logiquement au S6 et conservant bien des points communs, à l’image du design général et de sa taille, limitée à 5,1 pouces. Après un très bon modèle l’an dernier, Samsung nous livre ici un smartphone qui frise l’excellence.

  • Test
  • Fiche

À l’aise à tous les étages

front s7Le design du S7 de Samsung n’apporte pas de changement frappant par rapport à son prédécesseur. Le constructeur a choisi d’inscrire son nouveau vaisseau amiral dans la continuité, avec des lignes arrondies à peine plus marquées, soulignant plus avant une élégance maîtrisée, tout en lui conférant une excellente préhension et un très bon confort de prise en main. La finition et l’assemblage de ce nouveau modèle placent la barre encore plus haut, procurant une impression de qualité vraiment au rendez-vous. Entre aluminium et Gorilla Glass 4 sur ses 2 faces, le S7 retrouve pourtant une qualité appréciée sur le S5, qui était, lui, en plastique : la résistance à l’eau et à la poussière, avec une certification IP68, largement suffisante pour s’éviter des tracas en cas de contact accidentel avec des liquides, même s’il reste déconseillé de plonger avec dans de l’eau de mer. Autre différence : l’intégration du capteur photo est plus aboutie que sur le S6, avec un débordement de celui-ci sur la face arrière inférieur au demi-millimètre. Point qui, en plus d’agrémenter l’aspect purement esthétique, permet de poser le Galaxy S7 sur une surface plane sans qu’il soit bancal. D’un autre côté, en observant la fiche technique, l’épaisseur du mobile est un peu plus conséquente, ce qui a certainement facilité la chose, tout en permettant au passage de loger une batterie plus conséquente en son sein. Enfin, le S7 intègre dans son tiroir dédié à la nano-SIM sur sa face supérieure un emplacement pouvant recevoir une carte micro-SD d’une capacité pouvant atteindre les 200GB.

samsung-galaxy-s7-press
Le retour de la carte micro-SD…

Pour le reste, difficile, lors du tour du propriétaire d’y percevoir de réelles différences. On constate que Samsung n’a pas adopté pour la norme en devenir, l’USB de type C et son côté pratique puisqu’utilisable indifféremment dans les deux sens de connexion. Visiblement, le choix du constructeur de s’en tenir à un port micro-USB pour la recharge et le transfert de données a été conditionné par un accessoire clé en 2016 : le casque Gear VR, sorti précédemment, et qui répond à cette norme.

Turn on, tune in, drop out

Comme à son habitude, Samsung apporte de nouvelles fonctionnalités d’année en année du côté logiciel. Une de celles-ci, déjà aperçu sur certains Lumia, passe par l’utilisation d’un affichage permanent peu énergivore, permettant d’y afficher l’heure, le calendrier et les notifications, entre autres configurations.

Pour les plus joueurs, le Game Center fait son arrivée sur le S7. Il permet d’accéder simplement à tous ses games, et dispose d’un menu s’affichant si désiré en surimpressions lors des parties. Par son biais, l’utilisateur peut faire des captures d’écran, enregistrer ses parties (les let’s play de jeux Android risquent de fleurir sur YouTube…) et même partager des selfies. À noter, toujours côté gaming, que le S7 est un des premiers mobiles compatibles avec Vulkan, une plate-forme graphique 3D, prétendument plus efficace que l’OpenGL ES, et qui tend à devenir le futur standard. Et tous les cas, dans les démos techniques, le résultat est bluffant, se rapprochant des capacités de ce que permettent de réaliser nos consoles de salon actuelles…

Pour le reste, c’est du classique, avec un TouchWiz fidèle à la marque, roulant sur Android Marshmallow, tandis que Samsung reste plutôt sage du côté des bloatwares.

Niveau performances, Samsung a équipé le S7 vendu sous nos latitudes d’un processeur maison, l’Exynos 8890. Un octocore épaulé de 4 Go de RAM qui dépote, frisant les 130’000 points sous AnTuTu. Autrement dit, bien plus que nécessaire pour disposer d’une fluidité à toute épreuve, y compris dans les jeux gourmands. Samsung a même équipé le S7 d’un système de refroidissement liquide, un petit serpentin remplit d’un fluide changeant d’état selon la température et capable de dissiper semi-activement le surplus de chaleur efficacement. Autre point intéressant du côté de la vitesse : la mémoire de stockage utilisée est à la norme UFS II, autorisant des débits très élevés, se constatant particulièrement à l’allumage ou au reboot du smartphone, particulièrement courts.

Vol de nuit

Si l’écran du S7 est un excellent AMOLED, il reste comparable à celui du S6. Même diagonale, même résolution WQHD de 2560 x 1440 pixels et même densité de 570 points par pouce. Par contre, la belle nouveauté avec la mouture de cette année est à chercher du côté de l’APN principal, qui fait carrément des prouesses, tout particulièrement en condition de faible luminosité. Samsung baisse d’un cran la résolution du capteur, de 16 mégapixels sur le S6 à 12 sur le S7. Par contre, en lui apportant une ouverture de f/1.7 stabilisé optiquement ainsi qu’une technologie, jusqu’ici réservée aux reflex, à double pixel, le bond est notable. Cette dernière technologie intègre deux photodiodes par pixel du capteur, un doublement qui permet de les assigner à une autre tâche : la mise point. En passant de 120’000 photodiodes dédiées au focus sur le S6 à 24 millions sur le S7, le résultat est bluffant. Simplement dit, la vitesse de mise au point devient stratosphérique en basse lumière. On se retrouve avec des clichés où le S7 “voit” plus de détails dans la pénombre que notre propre œil, avec des clichés pris rapidement et le plus souvent réussis du premier coup. Dans ce cas de figure, le S7 est la référence, tandis qu’en conditions normales de luminosité, il se situe dans le haut du panier. À noter enfin que l’interface logicielle dédiée à la photo reste similaire à celle du S6, à l’image des modes de captures, intégrant toujours les vidéos en 4K et quelques effets sympathiques, tels l’hyperlapse et le ralenti.

Un régal de polyvalence dans un bel écrin

Au final, ce S7 est une évolution non négligeable de son prédécesseur, et Samsung ne s’est pas reposé sur ses lauriers. La batterie offre une capacité passant à 3000 mAh, qui permet de disposer d’une autonomie de plus d’un jour en usage très intensif et jusqu’à deux jours pour les plus modérés. Samsung offre de plus un chargeur rapide, permettant d’opérer une charge complète en un peu plus d’une heure trente. Son design, le retour de l’étanchéité, sa puissance, et surtout son nouveau capteur photo le placent sans aucun doute sur la plus haute marche actuellement. (Prix indicatif : CHF 680.- version 32GB)

  • Système d’exploitation (OS) Android
  • Version d’OS testée Android 6 Marshmallow
  • Diagonale d’écran 5.1 pouces
  • Définition d’écran 2560 x 1440
  • Poids 152 g
  • Dimensions 142.4 x 69.6 x 7.9 mm
  • Capteur photo 12.2 Mpx
  • Puce mobile Samsung Exynos 8 Octa 8890 
  • ProcesseurARM Cortex-A72 – 2.3 GHz
  • Nombre de cœurs 8
  • GPU intégré (iGPU)Mali T880 
  • Mémoire vive (RAM)4 Go
  • 4G (LTE) oui
  • Dual-sim non
  • NFC oui
  • Capacité de la batterie 3000 mAh
  • Mémoire interne 32 Go
  • Carte mémoire oui
  • Qualité perçue au top
  • APN très performant en basses lumières
  • Logement carte micro-SD
  • Résistant à l’eau et à la poussière
  • Autonomie
  • Puissance

  • Lecteur d’empreintes perfectible (doigts mouillés…)
  • Prix élevé

En résumé...

A mon avis...

Au top!

Samsung nous livre un nouveau Galaxy au top. Toujours plus de puissance, le retour de la résistance à l'eau et du logement pour carte micro SD, sans oublier un redoutable appareil photo.

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Les Sims font leur entrée à l’université

Electronic Arts et Maxis continuent de s’occuper des possesseurs des Sims 4 avec l’arrivée d’une …

Concours : gagnez le jeu “Dragon Quest XI : Les Combattants De La Destinée – Édition ultime” sur Switch !

La série de RPG classique passe au niveau supérieur sur Nintendo Switch. Découvrez la version …

Darksiders: Genesis, des dates de sortie et un trailer épique

Darksiders Genesis, qui avait été présenté peu avant l’E3 2019, un titre hack’n slash rappelant …

S2Pmag Forums Test – Samsung Galaxy S7

Mots-clés : , ,

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Eric Rivera Eric Rivera, il y a 3 ans et 6 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #74667 Répondre
    Eric Rivera
    Eric Rivera
    Admin bbPress

    Après une prise en main rapide lors du dernier MWC de Barcelone, il est temps de passer au test du dernier vaisseau amiral de Samsung, dans sa version
    [Lire l’article complet: Test – Samsung Galaxy S7]

Répondre à : Test – Samsung Galaxy S7
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :