Home / Games / Impressions – Uncharted 4

Impressions – Uncharted 4

La semaine dernière, du côté de Munich, Sony tenait un mini salon dédié principalement aux acquéreurs, parés à passer leurs commandes en ce début de nouvelle année fiscale. L’occasion, également, pour quelques invités, entre presse, blogueurs et influenceurs, de découvrir les nouveautés qui viendront fleurir ce printemps du côté de la PlayStation. Au milieu de la VR, sur laquelle nous reviendrons, qui occupait largement le showfloor de cette PlayStation Experience munichoise, un certain Nathan Drake s’est laissé approcher pour une ballade de santé du côté de Madagascar…

On Nathan plus que toi

20 minutes. C’est le temps qu’aura duré cette prise en main pour laquelle il fallait tout de même jouer un peu des coudes pour y agripper un pad, malgré l’assemblée relativement restreinte présente sur l’événement. L’intérêt était logiquement palpable face au dernier épisode des péripéties de la coqueluche des studios Naughty Dog, Uncharted 4. Point de multijoueur cette fois-ci, c’est bien un pan du plat de résistance, l’aventure solo, à laquelle nous avons pu accéder. Une limitation visiblement imposée par le démonstrateur, lançant une sauvegarde du jeu, et nous arrêtant à un point donné. Le jeu étant terminé, c’est bien à la version finale que nous avons pu nous essayer, et autant le dire, il fait son effet, bien que débutant au dixième chapitre de l’aventure globale, nous privant du fil narratif global lors de cette prise en main.

uc4madagascar

Le décor était prestement planté. Nous voilà catapultés en pleine nature malgache, à bord d’un 4X4, visiblement d’une marque qui s’en est faite synonyme, pour se frayer un chemin dans le dédale d’un univers semi open world plutôt luxuriant composant avec des éléments de savane locale. Graphiquement, le rendu est à la hauteur, la profondeur de champ, les détails et les textures sont au niveau de ce que l’on pouvait attendre de Naughty Dog avec une nouvelle mouture dédiée à la PS4 d’une de ses licences phares.

Les larrons en fête de notre équipée, composée des éternels bourlingueurs que sont Nathan et Sully, se voyaient accompagnés pour leur virée par Sam, le frérot de Nathan. La conduite du véhicule, aussi agréable qu’intuitive, se fait pourtant voler la vedette assez rapidement par les dialogues entre les compères, superbement intégrés. Point de dialogue perdu à la descente du véhicule, mais plutôt des calages interstitiels qui se décalent sur de petites phases de narration complémentaires, donnant une impression d’interaction poussée, loin de laisser le joueur dans une position de spectateur peu agréable dans un jeu. Certes, un détail, mais qui a son charme.

Mais revenons au jeu en lui-même. Cette phase d’exploration au volant du tout-terrain nous a fait passer par des lieux relativement ouverts, loin de ces fusillades sur rail venant souvent tenter d’apporter un peu de variété dans les titres globalement axés sur le tir à la troisième personne. Entre corniches, passages boueux, hautes herbes, ruisseaux, la balade procurait une belle sensation de liberté, même si les murs invisibles étaient bien présents. Le côté tout-terrain de la conduite était même mis en avant par la nécessité d’accrocher le treuil à un arbre pour franchir une pente trop raide et boueuse en ne s’appuyant que sur le grip du véhicule. Un treuil qui a également servi un peu plus avant à démolir les piliers maintenant encore la structure d’un pont à demi effondré, afin de se créer un plan incliné pour poursuivre la folle équipée. Évidement, Uncharted oblige, on n’a pas omis de descendre du véhicule çà et là, histoire de s’adonner à un peu d’exploration et de grimpette permettant de récupérer des trésors, ou, naturellement, de se jeter dans des combats, comme de coutume dans la série. Mais dans tous les cas, cette phase en véhicule était bien réalisée, apportant un petit plus bienvenu.

Pan, t’es mort!

uncharted-4-a-thiefs-end-screen-04-ps4-us-04apr16Uncharted sans gunfight, ce n’est pas vraiment Ucharted. Les phases de tir à la troisième personne sont bien évidemment toujours de la partie, et si les mécanismes de base, parfaitement rodés et intégrés, répondent plus que présent à l’appel, on note quelques ajouts plutôt réussis. L’élimination en une fois d’ennemis de manière furtive s’invite à bord, même si on est déjà repéré de manière limitée. À noter qu’une jauge de menace prend place au-dessus des ennemis, indiquant le degré d’alerte, variant de blanc à rouge, en passant par le jaune, signalant que l’ennemi est soit en train de suivre son script de patrouille, aux aguets ou en alerte. On peut également marquer les cibles, histoire de les garder plus facilement dans le viseur d’une fois que le chaos déclenché par une attaque prend de l’ampleur. Nathan est de plus équipé d’un grappin, pratique pour les phases de grimpettes simples, mais également utilisable pour dessouder des méchants, avec un gros flingue dans la main laissée libre par l’accessoire de cascadeur introduit ici, et qui permet également de faire le fou sur des tyroliennes. Bref, le tout reste bien pêchu et totalement fluide, faisant la part belle aux fights musclés, restant, malgré l’ajout de ce petit côté infiltration, plus fun à jouer en faisant tout péter, y compris à coups d’explosifs.

uncharted-4-preview

Chaud bouillant

Moins d’une demi-heure, c’est court, trop court. On aurait bien aimé en voir un peu plus. D’une parce que le passage jouable était réussi et varié, mais deusio surtout parce qu’une question reste en suspend: quel rythme aura l’aventure dans sa globalité, et combien de variations de gameplay, hors cette phase en tout-terrain, viendront étoffer le dernier bébé de Naughty Dog? Parce que pour le reste, si la réalisation et le rendu restent de ce niveau, sans oublier des phases plus cinématiques très réussies et la narration bien intégrée dans l’histoire, pour nous, c’est vendu. Mais connaissant les réalisations du studio, il y a fort à parier que ce dernier Uncharted soit une grosse tuerie. Rendez-vous pris le 10 mai pour vérifier si le dosage approprié des ingrédients propres à la série sera bien là, avec on l’espère quelques ajouts, si possible bien épicés!

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

SAMURAI SHODOWN sortira sur Nintendo Switch au premier trimestre 2020

SNK CORPORATION est fier d’annoncer que SAMURAI SHODOWN, le jeu acclamé par la critique sur Xbox One et …

Persona 5 Royal apprend la langue de Molière

ATLUS, le développeur derrière la série primée des Persona ouvre ses portes à de nouveaux joueurs avec de toutes nouvelles options …

La-Mulana 1 & 2 sortira le 20 mars 2020

NIS America est heureux d’annoncer que LA-MULANA 1 & 2sortirasur PlayStation®4, Nintendo Switch™ et Xbox One le 20 …

S2Pmag Forums Impressions – Uncharted 4

Vous lisez 1 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #74648 Répondre
      Eric RiveraEric Rivera
      Admin bbPress

      La semaine dernière, du côté de Munich, Sony tenait un mini salon dédié principalement aux acquéreurs, parés à passer leurs commandes en ce début de n
      [Lire l’article complet: Impressions – Uncharted 4]

    • #74649 Répondre
      JP
      Invité

      Jolie preview… Ça me fait baver tout ça !

Vous lisez 1 fil de discussion
Répondre à: Impressions – Uncharted 4
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :