Home / Humeur / E3 2016 : Les consoles, ces PC qu’on nous jette à la tête

E3 2016 : Les consoles, ces PC qu’on nous jette à la tête

Microsoft l’a finalement fait. Un modèle S de sa Xbox pour cet été, et un modèle supposément plus puissant pour 2017. Sony de son côté, reste sur sa lancée, avec une PS4 sans actualisation pour l’instant.

Des boîtes à vendre des jeux. Mais quels jeux?

Impressionnant de voir que d’année en année, l’E3 continue de s’enliser dans une foire de l’esbroufe, juste apte à nous faire rêver. Du moins à y tenter. Non, nous ne sommes pas aigris, ni blasés. Mais bon sang. Les moyens colossaux de l’industrie vidéoludique finissent par accoucher, dans la plupart des cas, de souris. Belles, superbement maquillées, mais en grattant un peu le vernis, on constate bien que peu de choses sont innovantes.

Sans vouloir blesser la gent féminine qu’on aime tant, on a l’impression d’assister à une séance de shooting de mannequins anorexiques, ripolinées à l’excès, dont on se fout éperdument de savoir si, d’une fois la séance terminée, elles finiront par se mettre les deux doigts au fond de la gorge pour se faire vomir.

Cette boulimie, cette débauche d’un marketing omniprésent, où tout semble calculé, pesé, mesuré, millimétré, finit par générer un effet inverse chez certains joueurs. Comme si, un homme moyennement gaulé se voyait approché par une superbe créature au coin d’un bar. Combien y aurait il de probabilités pour qu’il s’agisse d’une professionnelle de la turlutte, qui s’intéresse bien plus lui vider la bourse que son pluriel?

Les vieux cons ont sûrement tort

On ne dira pas que c’était mieux avant. Juste que les temps changent. Les mécaniques de jeu se complexifient pour rien. Très souvent, on nous donne simplement l’impression que l’on peut faire tout et n’importe quoi, mais encore une fois, on s’éloigne du plaisir basique des vieux titres, ceux où il suffisait d’un seul bouton, d’une concentration de malade pour finir un niveau, mais qui procuraient un plaisir intense et instantané. Sans s’y perdre pendant 15 heures. Mais simplement 5 minutes. Entre deux livres.

Heureusement, les jeunes, qui n’ont sans doute pas connu les heures de gloire des premiers jeux vidéo ne comprennent pas. Normal, ils n’ont pas vécu ça. Ou alors, ils s’adonnent de temps à autre à un titre dit “rétro”. Et heureusement, la sauce prend de leur côté. Les héros d’un jour, ceux qui s’éclatent en milliards de pixels, de polygones, en fractales redondantes et infinies, trouvent un début et une fin à leur ennui via le gaming. En fait, les petits cons d’aujourd’hui ne sont pas si différents des cons des neiges d’entant. Les moyens ont simplement changé. Et à dire vrai, c’est grandiose, ça en met plein les mirettes. Comme le cinéma en fait. Il a fini par nous en mettre plein la tronche, mais pour y trouver une histoire qui déboite, vraiment, il faut aller chercher dans les productions qui ne sont pas en tête d’affiche. Celles qui passent inaperçues. Avant, peut-être, qu’un magnat de l’industrie finisse par obtenir les précieux droits, juste au moment où l’artiste intègre devait faire un choix crucial : bouffer, ou garder sa dignité?

Oui, je vous vois, avec la gueule grande ouverte. Parés à vous écrier “Quel con ce mec, mais qu’est-ce qu’il a aujourd’hui?”. Eh bien, en fait, il n’avait rien de spécial à dire. Juste une page à blanchir, sans réponse à donner. D’ailleurs, cela n’a jamais été mon job de donner des réponses…

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

L’aventure enchanteresse de Giraffe and Annika arrive sur PlayStation 4 et Nintendo Switch le 28 août 2020

NIS America est fier d’annoncer que leur nouveau titre, Giraffe and Annika sortira sur PlayStation®4 et Nintendo Switch™ le …

Le Huawei P40 Pro obtient le meilleur score jamais attribué par DxOmark

Après le lancement de la gamme HUAWEI P40 en mars 2020, Huawei annonce que DxOMark a …

Just Dance met en place de nouvelles initiatives pour faire bouger les joueurs

Afin d’encourager les joueurs à rester actifs chez eux, Ubisoft® annonce une série d’initiatives prises avec …

S2Pmag Forums E3 2016 : Les consoles, ces PC qu’on nous jette à la tête

Taggé: 

Vous lisez 0 fil de discussion
Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: E3 2016 : Les consoles, ces PC qu’on nous jette à la tête
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :