Test – Fire Emblem: Fates

Fire Emblem Fates boiteLe très attendu Fire Emblem Fates est enfin arrivé entre mes mains. J’apprécie beaucoup les rpgs tactiques, et les précédents épisodes étaient de bonne voir très bonne qualité. Des nouveautés tant en gameplay qu’en scénario avaient aussi été annoncées. Mais avec tout ce poids sur les épaules, Fire Emblem Fates réussit-il à se maintenir dans le groupe de tête ? Et répond-il à la demande générée ? La réponse est plus nuancée que je l’espérais. ATTENTION, ce test contient quelques spoilers, et concerne surtout la branche Héritage

  • Test
  • Fiche

Emblème en pixels
Fire Emblem Fates ActionJ’aime bien les choix graphiques qui permettent d’avoir des nuances pour chaque personnage selon l’équipement, la classe, l’origine, etc. mais seul le personnage principal profite de pouvoir être plus ou moins foncé de peau. Les paysages sont bien faits, mais les bâtiments / objets pourraient être un petit peu plus définis. Globalement, le jeu se tient pas trop mal au niveau du graphisme, mais le mode carte et combat est clairement plus faible que le mode château, ce qui est étrange. Un argument sur la différenciation des armées (amis, ennemis, alliés) peut être fait, puisque sur certaines zones, à moins de promener le curseur sur la carte, il est impossible de voir clairement qui est avec qui. Je ne sais pas si ces choix sont dû à des problèmes de mémoire / volume, mais c’est dommage, graphiquement il n’est pas beaucoup mieux que le précédent.

Musique de luxe
J’avais pensé avoir atteint le plus haut niveau pour la musique avec certains jeux testés pour s2p, et que la 3DS était en limite de capacité. Et bien je m’étais trompée sur toute la ligne. Avec une musique nouvelle, rafraîchissante et diverse (des thèmes japonais traditionnels à la symphonie de cuivres en passant par les morceaux plus intimes), entièrement dans une définition qui vaut la peine d’être écoutée avec un casque audio de bonne qualité, Fire Emblem Fates est pour moi sonorement en-dessus des autres jeux de la 3DS, et même de partie des jeux de consoles de salon.

En bonnes mains
Fire Emblem Fates mouvementFire Emblem Fates utilise l’écran tactile comme un second écran plus que comme une entrée de commandes, bien que la plupart des actions y soient accessibles. Mais la manipulation est aisée dans les deux méthodes, et il est très rare de se tromper dans les commandes. Le E marquant l’équipement d’une arme pourrait être mieux visible ou doublé par quelque chose (bordure ?), mais comme toutes les commandes sont annulables, il suffit de préparer l’action et de revenir en arrière en cas de méprise. En définitive, même s’il ne fait pas grand usage des capacité tactiles de la 3DS, Fire Emblem Fates est très bon ergonomiquement. Au niveau des nouveautés, la possibilité de mettre deux unités ensemble au combat permet d’avoir de meilleures chances contre par exemple des unités volantes, de se protéger, de défendre un personnage faible, etc… Les classes peuvent évoluer ou être apprises (certains sceaux proposent la classe d’un allié ami, une classe spéciale femme, …) pour optimiser les choix (puisque les combats impliquent en général 6 à 12 unités). Plusieurs classes ont des mouvements spéciaux (réactiver une unité, pousser une unité, encourager des unités, …) qui sont très rapidement utilisables à votre avantage. Les combats n’en sont que plus intéressants, puisqu’on va facilement tester différentes combinaisons et pouvoirs.

Hardcore ou loisir…
Fire Emblem Fates ChoixFire Emblem Fates utilise un principe que j’apprécie beaucoup, à savoir de laisser le joueur choisir la difficulté de manière simple mais efficace. Trois niveaux de difficulté pure, et trois comportements des unités mortes au combat permettent de gérer au mieux le plaisir de jeu. Il est même possible de passer au niveau plus simple si vous avez trop préjugé de vos capacités stratégiques (mais par contre pas d’aller vers le plus dur). Héritage est la version plus aisée (et plus Suisse, puisque le but ultime est la paix par négociation…), Conquêtes récompense moins et met plus de buts secondaires et contraintes. Certains scénarios hors ligne principale sont également prévus pour des groupes ayant pas mal d’expérience, même s’ils sont disponibles très vite. Méfiez-vous, et faites bon usage de la sauvegarde (9 emplacements normaux + 1 en combat) qui devrait vous sortir des faux pas les plus graves. N’oublions pas que ce jeu reste un des meilleures exemples de jeu purement tactique, puisque toutes les décisions, y compris en amour et en amitié, ont une conséquence en combat.

Classique
Fire Emblem Fates DiscussionsMême si quelques nouveautés ont été introduites au niveau des relations, le corps du jeu est plutôt classique et ne permet pas la liberté espérée. Bon sang, ce n’est pourtant pas difficile d’arrêter de verrouiller le mariage aux personnes de sexe différent, et d’avoir un peu de diversité dans les personnages: il s’agit bien d’un jeu se passant dans un pays imaginaire, aucune contrainte historique n’est valable. Et malheureusement pour eux, le coup du dragon amnésique, on me l’a déjà fait. Faute d’avoir pu choisir plus librement, je suis mariée à mon majordome (qui est un bamf, d’ailleurs…), restant dans un schéma très classique. Je me dois de souligner quand même que tous les personnages sont sur un pied d’égalité, sans tenir compte ni du sexe ni de la naissance, pour ce qui est des promotions / classes.

Très long
Fire Emblem Fates CombatFire Emblem Fates est un de ces jeux presque infinis, tellement la quantité de scénarios de base est grande, et augmentée d’une myriade de scénarios optionnels, de batailles hors contexte et de DLCs (certains offerts, la plupart payants). Je doute que même en suivant la ligne directe, il soit possible d’avoir un jeu court. Certains scénarios dépendent aussi des choix, affinités et même mariages, et il est même possible pour quelques pièces d’or d’obtenir des batailles dans les lieux déjà visités. Et tout cela sans tenir compte du château à construire et organiser avec ses nombreux bâtiments utiles, et des visites et combats via wifi.

Avec des amis comme ceux-là…
Fire Emblem Fates ChateauVoici un jeu qui fait bon usage du Streetpass, des amis et de la base de donnée de Nintendo. Une fois activé, votre château devient un terrain de combat que vous pouvez moduler et améliorer pour offrir en visite ou en adversaire à vos amis, à vos contacts streetpass et même aux gens jouant simplement en même temps que vous. Tout comme vous pouvez visiter et combattre chez les autres, et vous en obtiendrez plein de récompenses diverses (armes, objets, trésors, unités, ….). Un bémol sur les Amiibos, seuls ceux de Fire Emblem (Ike, Lucina, Daraen, Marth) fonctionnent et donnent une petite récompense par 24 heures.

Malgré ses défauts, Fire Emblem Fates est un très bon investissement pour tous types de joueurs (relax comme avancés), mais pas pour tous les âges. Certains personnages sont limite malsains en sortant un “I’m happyyyyyy” niais juste après avoir violemment égorgé un adversaire, et les choix moraux à valider ne sont clairement pas pour votre petite soeur ou votre petit neveu. Mais bien sûr, ce jeu reste un must have pour tous les fans de T-RPGs.

Testé à partir de la version eshop

** Test réalisé par Midori, maman, amatrice de jeux vidéo, livres, musique et plein d’autres choses. Coupable de http://www.loutan.net/blog/ et plein d’autres… **

Type: T-RPG
Éditeur : Nintendo
Age/Pegi : 12
Sortie : 09.06.2016
Multi-joueurs : wifi, streetpass
Plate-forme : 3DS / New 3DS
Testé sur : New 3DS

  • musique et qualité sonore
  • ambiance
  • humour
  • tactique
  • durée de vie
  • multiplicité de choix
  • multijoueur

  • cris d’orfraie du personnage principal
  • hétéronormativité
  • manque de diversité des personnages
  • faiblesse du scénario
  • Amiibos

 

En résumé...

A mon avis...

Full of fire!

Un bon jeu à recommander, mais respectez l'âge sugeré.

A propos Nicole Loutan

maman, amatrice de jeux vidéo, livres, musique et plein d’autres choses. Coupable de http://www.loutan.net/blog/ et plein d’autres…

Voir aussi...

Xbox Game Pass : les arrivées du mois de novembre

Carto (Console & PC) ID@Xbox – 27 octobre Séparée de sa grand-mère lors d’une tempête, …

« Glory » d’Elizabeth Wetmore

Roman choral fort et puissant, « Glory » d’Elizabeth Wetmore raconte les retombées d’une terrible agression dans …

Destruction AllStars : décale sa sortie

A quelques jours de la sortie de la PlayStation 5, Sony perd l’un de ces …

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #74459 Répondre
      Nicole Loutan
      Participant

      Le très attendu Fire Emblem Fates est enfin arrivé entre mes mains. J’apprécie beaucoup les rpgs tactiques, et les précédents épisodes étaient de bonn
      [Lire l’article complet: Test – Fire Emblem: Fates]

Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test – Fire Emblem: Fates
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :