Home / Games / Test – Mother Russia Bleeds (PC)

Test – Mother Russia Bleeds (PC)

mother-russia-bleeds-testIssu du studio Le Cartel et édité par Devolver, Mother Russia Bleeds entretenait un certain hype, se faisant même appeler le Hotline Miami du beat’em all par certains joueurs qui l’attendaient avec ferveur. Du pixel qui tâche, de la baston, de la zik qui pète, tous les ingrédients, sur fond d’ex-URSS déglinguée étaient réunis. Du moins apparemment. Le résultat n’est pas aussi jouissif que l’on pouvait s’y attendre…

  • Test
  • Fiche
  • Trailer

Double Vodka Dragon gore

moru-7L’histoire est vite mise en place. Nous voilà plongés dans une Union Soviétique fantasmée, où quatre combattants se font emprisonner de force et se retrouvent internés par des scientifiques qui leur administrent une drogue, le Nekro, qui leur donne une force hors du commun. Dopés et mus par un esprit de vengeance, les bastonneurs vont remonter la piste de ce complot pour régler leur compte aux responsables.

Voilà pour la trame. Pour le reste, il faut se tourner vers un passé plus réaliste, celui des bornes d’arcades telles Double Dragon et autre Streets of Rage pour ce qu’il en est des inspirations bien marquées, le tout distillant allègrement du gros pixel sanguinolent. D’ailleurs, la direction artistique ne craint nullement les ambiances bien cradingues, entre banlieue peuplée de skinheads, night-club peuplé de créatures en latex ou squats remplis de drogués, tous les niveaux sont aussi bien détaillés que malsains. Une patte graphique assumée, avec laquelle il faudra faire, qui génère une ambiance plutôt réussie.

moru-6

Gameplay again

La prise en main, contrairement à l’aspect visuel, n’est pas très inspirée. Ceux qui pratiquent ou ont pratiqué les ancêtres du genre se retrouvent avec un pot pourri de tout ce qui se faisait à une époque qui semble bien lointaine. Coup fort, faible, saut, arme ramassée au sol, prises au corps, tout est bien là, comme si cela était, finalement, le plus normal du monde. On trouvera cependant une petite subtilité en la matière d’une jauge à remplir via la récupération de l’énergie de certains ennemis à l’agonie, jauge divisée en 3 niveaux, tandis que l’utilisation d’un pouvoir ou la régénération d’une portion de la barre de vie en absorbe un tiers. Le pouvoir ultime, puisqu’on est un bastonneur adepte de dope, correspondant à différentes drogues à s’injecter, toutes plus puissantes les unes que les autres, le tout dans le but unique de démonter des tronches à grand coup de poing, dans une brutalité ma foi bien jouissive, pour peu que l’on aime le genre.

moru-5Là où ça coince, malheureusement, c’est du côté de la difficulté bien mal dosée. Malheureusement, on aura beau aimer le genre, ces ennemis qui reviennent encore et encore à la charge finissent par ne pas générer l’effet escompté, mais plutôt de la lassitude. Et c’est bien dommage, parce que si cela avait été un peu mieux équilibré, on y aurait pris un véritable plaisir. Au lieu de cela, on se retrouve immanquablement à devoir faire le ménage à coup de pied sauté pour pouvoir respirer un peu, tant les vagues d’ennemis se font envahissantes, rendant le tout illisible à l’écran. On ajoutera au tableau quelques bons gros bugs qui parviennent même à bloquer le joueur, et on en arrive à un bilan pas folichon. Alors ok , on pourra y jouer à 4 en local, ce qui permet de mieux appréhender cette difficulté presque absurde de certains passages, mais tout de même, on ne peut que se dire que si la difficulté avait été un peu mieux dosée, le titre aurait pu être bien plus prenant. Là, on a juste une impression de confusion nous perdant dans une avalanche de pixels criards. Et c’est bien dommage. En l’état, Mother Russia Bleeds vaut juste le coup d’œil pour sa direction artistique et n’est malheureusement pas le hit attendu, malgré son système de combat plutôt complet. Vous voilà avertis…

Type: Beat’em all
Éditeur : Devolver
Age/Pegi : 18+
Sortie : 05.09.2016
Multi-joueurs : 4 local
Plate-forme : PC, Mac
Testé sur : PC

  • La direction artistique
  • Système de combat complet
  • Musique

  • Difficulté
  • Lisibilité
  • Bugs

 

En résumé...

A mon avis...

Confus

Doté d'une direction artistique respectable, Mother Russia Bleeds aurait pu être un excellent beat'em all si il s'avérait mieux balancé dans sa difficulté. En l'état, il s'avère plus que moyen, tant il devient illisible et fouillis par moments...

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Concours : gagnez le Blu-ray du film “VICE”

Fin connaisseur des arcanes de la politique américaine, Dick Cheney a réussi, sans faire de …

Zelda intéresse les développeurs de Cuphead

Le studio MDHR, qui a réalisé Cuphead, se verrait bien aux manettes d’un Zelda en …

Gaming, les sorties de la semaine

Il fait beau et chaud, c’est déjà les vacances pour certains et cette semaine de …

S2Pmag Forums Test – Mother Russia Bleeds (PC)

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Eric Rivera Eric Rivera, il y a 2 ans et 9 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #74295 Répondre
    Eric Rivera
    Eric Rivera
    Admin bbPress

    Issu du studio Le Cartel et édité par Devolver, Mother Russia Bleeds entretenait un certain hype, se faisant même appeler le Hotline Miami du beat’em
    [Lire l’article complet: Test – Mother Russia Bleeds (PC)]

Répondre à : Test – Mother Russia Bleeds (PC)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :