Home / Games / Test – RIGS : Mechanized Combat League

Test – RIGS : Mechanized Combat League

test-rigsAvec le PlayStation VR fraîchement débarqué, Sony propose déjà un line-up de titres dédiés plutôt solide. Hors démos, dans le dédale de nouveaux univers virtuels, l’immersion saupoudrée d’un zeste bien senti d’e-sport que propose RIGS : Mechanized Combat League ne passe pas inaperçue. Un must have pour le lancement du PS VR?

  • Test
  • Fiche

Plongé au cœur de l’action dans son mécha

rigs2Après les premières impressions et le line-up dévoilé pour le PS VR, vient enfin le temps de se lancer à proprement parler pour nous plus tranquillement dans des tests qu’en de trop courtes sessions d’essais réalisées jusqu’ici avec le dispositif de VR de Sony. Premier candidat en lice, RIGS : Mechanized Combat League nous propose de nous immerger dans le pilotage de méchas, dans des matchs en 3 contre 3 ou 1v1 en arènes. Le titre s’appuie sur un mix plutôt bien dosé de FPS et de basket-ball, avec du jeu hors et en ligne, où on pourra, selon, lancer un championnat contre l’IA ou s’éclater en mode online compétitif dans lequel le pilotage se veut aussi immersif que relevé. On se plait d’ailleurs à remarquer RIGS se prête particulièrement bien à la VR et que de prime abord, Guerrilla Cambridge a bien fait son travail.

rigs1

On débute d’ailleurs le jeu par un tutoriel assez conséquent, histoire de nous expliquer les bases du pilotage de mécha. On se déplace avec le stick de gauche, on saute avec la croix, on fait feu avec les deux gâchettes du pad, tandis que nos mouvements de tête servent tant à faire pivoter notre engin qu’à viser les cibles. Les RIGS, autrement dit les méchas, sont répartis en quatre classes, ou 4 châssis offrant des capacités différentes, avec des situations les avantageant, et d’autres, à contrario, les rendant moins efficaces. Le Hunter étant celui de base, petit et véloce, mais disposant de peu de défense, le Sentinelle, plus cossu et lent mais mieux protégé et enclin au corps-à-corps, le Tempête, qui peut s’envoler quelques instants, ou encore le Mirage, doté d’un double saut et qui se veut équilibré entre puissance et agilité. Les RIGS, selon leur classe et châssis pourront par la suite bénéficier d’armes variées, via des niveaux déblocables avec de l’argent gagné lors des matchs. À noter que les RIGS sont au nombre de 24 modèles différents, et qu’il faudra prendre le temps de les essayer pour trouver le modèle convenant le mieux à ses préférences de jeu. Mais le système de jeu offrant aisément des récompenses, il s’avère plutôt aisé de s’essayer à tous les styles sans trop devoir attendre.

rigs3

Mach’O Mécha 

RIGS se passe donc dans des arènes, et comprend trois types de matchs jouables en et hors ligne. Le Team Takedown est le plus basique : deux équipes doivent s’y éliminer, le score étant simplement établi par les kills en fonction du timer qui s’écoule. Le mode Endzone ressemble à du football américain. Un ballon apparaît au centre de l’arène et il faudra s’en saisir pour marquer un takedown dans le camp adverse en faisant des passes, le tout se jouant en 2 mi-temps sur 5 petites minutes. Enfin, le mode Power Slam se joue en passant avec son RIG en mode overdrive, soit après un power up ou l’élimination de 3 cibles, dans une ouverture verticale dans l’aire de jeu, à la manière d’un gros panier de basketball. C’est clairement dans ce dernier mode de jeu, ou le RIG devient littéralement le “ballon” à faire passer dans l’anneau que le jeu est le plus disputé.

rigs4Si on ajoute à ces modes les combinaisons de classes des méchas, on obtient rapidement des joutes qui s’avèrent très tactiques. De plus, l’aspect purement VR du titre est maîtrisé, avec une association gamepad et casque qui fait pour ainsi dire des étincelles. On pivote et vise d’un simplement mouvement de tête, paré à faire feu, mais pour ceux qui craindraient le tristement fameux malaise du à la VR, aka motion sikness, il reste possible d’attribuer ce mouvement au stick droit du pad. En plus des armes, entre lance-roquettes et différents types de canons, les RIGS peuvent opérer des attaques de mêlées déclenchées par le stick droit, permettant de s’aider dans la progression en s’appuyant littéralement sur les adversaires. De plus, et outre la coordination des actions en équipe, chaque pilote devra faire varier les différents modes d’action de son RIG : le boost de vitesse, l’auto réparation ou des attaques plus puissantes. Les meilleurs pilotes seront ceux capables de faire varier ces modes à tout instant relativement à la situation de l’instant de jeu propice.

Tactique, vous avez dit tactique? 

Tandis que RIGS aurait pu se contenter de n’être qu’une vitrine technologique pour le nouveau PlayStation VR, Guerrilla nous livre un vrai jeu de sport électronique qui prend tout son sens avec le casque sur la tête. Modélisations réussies, immersion, vitesse, sensation de contrôle, tout y est. On regrettera juste de ne voir figurer que 4 arènes simples, mais exploitant bien la verticalité, alors que les RIGS sont suffisamment variés. On apprécie aussi la petite scénarisation du titre qui nous fait nous prendre rapidement pour un pilote de mécha en quête de gloire. En tout cas, les ingrédients sont bien là pour faire de RIGS un titre compétitif en ligne respecté sur PS4, pour lequel le PS VR s’avère au poil. On espère simplement que du contenu additionnel, surtout de nouvelles arènes, vienne rapidement étoffer le titre par de futures mises à jour pour que RIGS perdure dans les ludothèques de gamers qui auront cédé au chant du PS VR.

 Type :  FPS
 Développeur :  Guerrilla Cambridge
 Age/Pegi :  12+
 Sortie :  13.10.2016
 Multi-joueurs :  online
 Plates-formes :  PS4
 Testé sur :  PlayStation 4

  • Le mode Power Slam
  • Artistiquement réussi
  • Mise en scène
  • Les classes

  • Didacticiel longuet
  • Peu d’arènes 

En résumé...

A mon avis...

Grisant

Premier essai réussi pour Guerrilla Games dans le monde de la VR avec RIGS. Le titre, d'une fois passé l'effet "wow" s'avère suffisamment grisant et tactique pour qu'on s'y accroche. Ceux qui aiment les matchs en équipe et qui s'intéressent à la VR à la sauce Sony PlayStation devraient y jeter un oeil, voire les deux...

A propos Eric Rivera

Eric Rivera
Tombé dedans tout petit, à l'époque du C64 et de l'Amiga, tandis que l'informatique grand public avait encore une image médiocre, je me suis accroché. La passion aidant, je me suis retrouvé à rédiger pour divers médias, au travers de piges en plus de feu Start2Play. Mais je ne néglige en rien le monde réel, une poignée de main et une vraie discussion, en buvant un verre, s'avérant toujours plus conviviale que n'importe quelle alternative cybernétique. Ici, je m'occupe essentiellement de la partie technique du site, mais certaines sources, que nous garderons sous couvert, affirment que j'officie comme rédacteur en chef. Personnellement, je n'y crois pas...

Voir aussi...

Terminator: Resistance est disponible

L’éditeur de jeux vidéo anglais Reef Entertainment et le développeur Teyon sont heureux d’annoncer que TERMINATOR: RESISTANCE est disponible dès maintenant …

Concours : gagnez le jeu vidéo «Pokémon Bouclier » sur Switch !

Préparez-vous à découvrir Galar, une région immense dotée de nombreux paysages, tels qu’une campagne enchanteresse, …

Avis : Crosscall Trekker-X4, le smartphone pour aventuriers

Spécialisée dans les téléphones antichocs, la marque française Crosscall propose le Trekker-X4, un smartphone pour …

S2Pmag Forums Test – RIGS : Mechanized Combat League

Taggé: , , ,

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test – RIGS : Mechanized Combat League
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :