Home / Games / Test – Battlefield 1

Test – Battlefield 1

Après un Battlefield Hardline décevant sur de nombreux points, DICE reprend les commandes de sa franchise et parvient avec Battlefield 1 à combler les exigences des fans de plus en plus intraitables. Cette année, afin de se démarquer de la concurrence, le studio suédois propose sa vision et adapte la grande guerre pour la première fois dans un FPS. Pari risqué pour DICE, puisque la Première Guerre mondiale est un sujet peu connu du grand public et demande de revoir sa copie en particulier sur le gameplay, afin d’éviter un hors un sujet.

battlefield-1-2

  • Test
  • Fiche

Le récit de Guerre

Généralement dépourvu de réels intérêts tant sur la narration que sur le challenge proposé, les campagnes solo de ce genre de production ne sont qu’un prétexte pour introduire les nouvelles mécaniques et présenter les nouvelles approches du gameplay. Battlefield 1 ne déroge pas à ces règles, mais propose une narration bien différente et plus intéressante que ses ainés. Découpée en 6 chapitres, la campagne solo se présente ici sous la forme de récits de guerre reprenant ainsi l’histoire de personnages, héros de l’ombre, qui ont contribué à leurs manières à cette guerre. L’intrigue des différents récits arrive pleinement à nous immerger grâce aux travaux effectués par les développeurs sur les cinématiques et sur une narration omniprésente sur les faits historiques qui apporte une touche plus humaine au scénario. On parcourt de ce fait plusieurs lieux, de la France à l’Italie en passant par le Moyen-Orient sur les différents fronts qu’a connue la WW1.

Il faut également compter sur les prouesses techniques délivrées par le moteur graphique frostbite 3 qui offre, non sans défaut, un aspect visuel très réussi. Les effets de météo, d’explosions, de boue et l’ambiance sur les différents champs de bataille sont magnifiés par le souci du détail. Un vrai travail a été apporté à l’opus par DICE.

Malheureusement, deux gros points noirs viennent entacher le tableau. Le premier est sans conteste la durée de vie et le fait d’avoir intégré divers objectifs à réaliser ou de récupérer des manuels de terrain pour allonger son intérêt, ne permettra pas à la campagne solo ne rester dans les annales. Deuxième point et non des moindres, est l’absence totale de l’armée française et russe que ce soit au niveau de la campagne solo ou dans la partie multi-joueurs, pourtant principaux acteurs de cette guerre. La réponse à cette absence réside sur la partie de l’histoire de la grande guerre traitée dans Battlefield 1, puisqu’ici seules les années 17-18 sont mises en avant. Pour autant l’arrivée de la France et de la Russie sont prévue en DLC dans les mois avenir. De quoi faire grincer des dents.

battlefield-1-3

 Un Gameplay travaillé et équilibré

Première Guerre mondiale oblige, les développeurs ont dû revoir les mécaniques et le comportement des armes et des véhicules afin de respecter au mieux le thème. Il faudra, et ce même pour les habitués, composer avec des affrontements plus axés sur le corps-à-corps et sur les tirs à moyenne distance. En cause ? Les armes qui adoptent un comportement bien différent des opus plus modernes. Exit la panoplie d’armes automatiques qui peuvent affliger de lourds dégâts ce même en déplacement rapide et faites place à un arsenal très peu précis, doté d’un recul conséquent et de fusils à verrou à chargement lent. Autant dire que si vous préférez foncer tête baissée sur le champ de bataille, vous risquez de revenir rapidement au point de départ.

De ce fait, le travail en équipe devient crucial pour remporter la guerre. Ce sentiment est accentué par l’équilibre quasi parfait des différentes classes présentes en jeu. Il faudra alors jongler entre le médic doté d’une carabine à répétition et de ses capacités de soin pouvant réanimer ses collègues, du support équipé d’une batteuse peu précise mais avec une grosse capacité de munitions, du tireur d’élite et de l’assaut, l’incarnation parfaite de la classe efficace à moyenne distance contre les véhicules blindés.

Fort de son expérience avec Star Wars Battlefront, DICE a également intégré trois classes d’élites, qui se caractérisent au combat par une forte résistance et peuvent combattre soit avec un lance-flamme, soit avec une machine-gun ou être en capacité de détruire rapidement les véhicules blindés.

Notons également que les pilotes d’avions et de chars deviennent des classes spécifiques.

battlefield-1-4

Cette approche plus brutale des affrontements change la dimension du combat et demande un certain apprentissage lors des premières heures de jeu afin de maîtriser le comportement des différentes armes.

L’autre mécanique très intéressante mise en avant dans le titre est l’utilisation des masques à gaz qui permettent de survivre aux attaques à la grenade à gaz mortel, comme ce fut le cas lors de la grande guerre. Par contre, elle limite fortement la visée du joueur en supprimant le zoom des armes, ce qui peut donner un avantage sur les champs de bataille.

Un mode online classique

On ne pourra pas y échapper, Battlefield 1 offre également une expérience multi-joueurs solide et complète. Si on ne s’attardera pas sur les modes habituels mais bien présents comme le mode domination, le mode rush, le team deathmatch ou encore le mode conquête qui offre des affrontements jusqu’à 64 joueurs, nous présenterons directement le mode opération et le mode Pigeon de guerre, les nouveautés du titre.

Dans Pigeon de guerre, vous devrez récupérer  et protéger un pigeon messager afin de délivrer un message à votre infanterie. Pour chaque message envoyé, votre équipe gagne des points et s’offre un bombardement de la zone de combat, histoire de déstabiliser l’adversaire.

Le mode Opération est, quant à lui, bien plus intéressant et offre une expérience de jeu bien plus riche. Mélange entre le mode rush et domination, ce mode offre des batailles scénarisées jusqu’à 64 joueurs reprenant le thème des affrontements clé de la grande guerre. Le but ici est de récupérer et de sécuriser toutes les zones d’une carte pour l’équipe en attaque. Sa particularité est de donner un nombre limité de répartition, ce qui encadre et détermine une phase d’attaque. Se déroulant généralement sur deux cartes présentées par une cinématique avec narration histoire, l’équipe en attaque aura que trois phases pour mener à bien l’opération.

battlefield-1-5

Un retour réussi ?

Avec le retour de DICE aux commandes de sa franchise et l’utilisation pour la première fois de l’univers de la Première Guerre mondiale, le studio suédois offre une expérience particulièrement réussie et complète. Une petite bombe tant par ses graphismes soignés et son ambiance très réussie qui offrent au passage un gameplay bien maitrisé.  Bien entendu, rien n’est jamais parfait et nous connaissons tous la réputation des Battlefield pour ses bugs qui en font la marque de fabrique du studio. On regrettera l’interface minimaliste qui offre peu de possibilités et un manque de contenu pour tenir le joueur sur la longueur, en attendant les DLCs. DLCs qui, au passage, offriront la possibilité de découvrir l’armée française et l’armée russe qui font cruellement défaut au titre.

Type: Jeu de guerre
Editeur: EA
Age/Pegi:  16
Sortie: 21/10/2016
Multijoueur: Oui
Plates-formes: Playstation 4/Xbox One /PC
Testé sur: Playstation 4
  1. Les graphismes
  2. L’ambiance
  3. Les classes
  4. Le gameplay retour aux sources
  5. Le mode opération
  6. Narration historique très présente
  1. Peu de contenu sur la longueur
  2. Bugs de collision
  3. La campagne solo courte
  4. Absence de l’armée française et russe dans le jeu de base
  5. DLC DLC DLC

Ma note 4 étoiles : incontournable

 

Mon avis :

Le jeu

On aime !

Avec le retour de DICE aux commandes de sa franchise et l’utilisation pour la première fois de l’univers de la Première Guerre mondiale, le studio suédois offre une expérience particulièrement réussie et complète

A propos cedangelus

cedangelus
Tout petit à l'école, à la place des stylos j'avais des jeux électroniques, à la place des manuels scolaire des magazines de jeux-vidéo. Ne vous étonnez pas je suis un vrai Geek. De Pong à The Last Of Us, je suis un touche à tout et j'adore partager ma passion.

Voir aussi...

Concours : gagnez le jeu vidéo «Pokémon Bouclier » sur Switch !

Préparez-vous à découvrir Galar, une région immense dotée de nombreux paysages, tels qu’une campagne enchanteresse, …

Avis : Crosscall Trekker-X4, le smartphone pour aventuriers

Spécialisée dans les téléphones antichocs, la marque française Crosscall propose le Trekker-X4, un smartphone pour …

Rainbow Six Siege: plus de réalisme pour la pénétration des balles

Les fans de Rainbow Six Siege seront ravi d’apprendre que les tirs iront se loger …

S2Pmag Forums Test – Battlefield 1

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #74168 Reply
      cedangeluscedangelus
      Participant

      Après un Battlefield Hardline décevant sur de nombreux points, DICE reprend les commandes de sa franchise et parvient avec Battlefield 1 à combler les
      [Lire l’article complet: Test – Battlefield 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test – Battlefield 1
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :