Home / Games / Test – The Inpatient

Test – The Inpatient

En 2015, les joueurs PlayStation découvraient Until Dawn, un survival horror développé par Supermassive Games. Un titre qui a su s’imposer et conquérir les amateurs du genre, puisqu’avec son univers et ses mécaniques originales, les développeurs nous offraient la possibilité d’être l’acteur principal et de découvrir l’impact de nos choix sur le déroulement de l’histoire, grâce notamment à l’effet papillon. Plusieurs fois récompensés pour son travail, le studio indépendant anglais s’attaque cette fois à la réalité virtuelle et transporte de nouveau le joueur dans cet univers instauré grâce à Untill dawn, en proposant de découvrir les événements qui ont amené à cette horreur dans les hauteurs de Blackwood Pines.

  • Test
  • Fiche

Bienvenue en 1952, soixante ans en arrière dans le sanatorium de Blackwood encore en activité. Le titre nous place dans la peau d’un patient amnésique. Il faudra comprendre pourquoi nous sommes ici et réussir à quitter cette enfer. Dès les premières secondes du jeu l’ambiance particulièrement bien réalisée nous immerge dans cette univers très sombre et malsain. De plus la qualité graphique est au rendez-vous et ce même pour un titre VR, qui souffrent en règle générale du manque de puissance du matériel actuel. Les développeurs ont également tiré au maximum l’immersion générée par la VR et permettent d’utiliser les commandes vocales en jeu pour effectuer nos choix scénaristiques. Il n’est plus nécessaire de valider un choix en appuyant sur une touche, mais de le lire à haute voix pour que le titre le prenne en compte. Une option qui peut sembler basique mais qui fait son effet surtout en VR, et renforce le côté immersif. Pour rendre encore plus personnel notre aventure, il est également possible de créer notre avatar grâce aux choix du sexe et de la couleur de peau.

On notera que la physique des personnages est très perfectible. En effet les mouvements de nos hôtes ne semble pas naturels et on a l’impression de se retrouver ne serait-ce que pour cette aspect sur un titre daté. Cette sensation s’accentue avec les nombreux bugs de collision.

Mais malgré toutes ses qualités, on nous promettait une descente en enfer, et c’est bien le cas. Mais pas dans le bon sens. En effet l’histoire qui se veut être un survival horror se scinde en deux parties. La première partie qui se déroule principalement confinée dans notre chambre permet de découvrir les premières mécaniques telles que les déplacements, les interactions avec l’environnement mais aussi de poser les base des péripéties qui nous attendent.  Si ce passage propose une ambiance angoissante lors de notre premier passage, on n’aura droit qu’à un seul véritable jump scare puisque The Inpatient devient prévisible et propose les mécaniques connues du genre. Par la suite l’histoire s’enchaîne étrangement et donne la sensation d’avoir loupé des chapitres. Pour cette deuxième partie de l’histoire, on quitte notre chambre et on peut enfin se balader dans les couloirs sombres et particulièrement lugubres avant de rencontrer nos compagnons de route. A partir de cette instant et ce, jusqu’à la fin du titre, la tension chute et plus rien de ne passe réellement, la rencontre rapide avec un Wendigos ne relance en rien l’ambiance. On déambule simplement et on fait la rencontre de PNJ, qui, honnêtement, n’apportent pas grand-chose. Le seul intérêt de cette partie de l’histoire est la découverte de séquences qui nous permettent de retrouver la mémoire et de savoir pourquoi nous sommes ici. En somme, le jeu nous à frustré dans l’ensemble puisqu’à part un lien rapide avec Until Dawn ou le fait de se dire: “ha tiens dans Until Dawn on passe par là”, on apprend rien sur la malédiction des Wendigos. De plus l’histoire ultra courte, comptez à peine deux à trois heures de jeu, et l’effet papillon présent mais qui n’offre que très peu d’alternatives n’arrangeent vraiment pas les choses.

Clairement avant de faire ce test j’ai préféré refaire le titre plusieurs fois puisque j’étais persuadé d’avoir loupé quelque chose, mais il n’en est rien.

En ce qui concerne le gameplay, on pourra profiter du titre soit avec la Dual Shock 4 ou avec deux Playstations Moves. Notez qu’il est préférable de jouer avec les PS Moves mais qu’il faudra jongler avec les imprécisions et les quelques désynchronisations, ce qui offre à l’écran quelques bug tels que les mains qui s’allongent ou le bras qui reste coincé dans le dos du personnage.

The Inpatient devait être la préquelle parfaite d’Until Dawn. De plus les différentes vidéos qui présentaient le titre depuis son annonce, présentaient un jeu intense et honnêtement avec toutes les qualités de Supermassive Games, je m’attendais à un titre ultra complet et le simple fait d’imaginer de le faire en VR donnait vraiment envie. Malheureusement, on se retrouve avec un jeu ultra court, qui n’a de Survival Horror que le nom et qui n’apporte rien sur l’histoire et l’univers d’Until Dawn. Même l’effet papillon qui a fait la renommée du premier titre semble peu travaillé.

Type:  Survival/horror
Editeur:  Sony
Age/Pegi:  18+
Sortie: 24/01/2018
Multijoueur: Non
Plates-formes: Playstation 4/Playstation VR
Testé sur: Playstation 4 Pro

En résumé...

A mon avis...

Décevant

The Inpatient est la déception de ce début d'année. Annoncé comme l'expérience survival horror du PSVR, Supermassive Games loupe le coche et offre une descente aux enfers, certes, mais pas de la bonne manière...

  1. Graphiquement réussi
  2. L’ambiance
  3. La commande vocale
  1. Durée de vie
  2. Effet papillon anecdotique
  3. Aucune réponse sur les Wendigos
  4. L’histoire s’enchaîne trop vite
  5. Bugs de collision
  6. Physique des personnages
  7. Aucune sensation pour le genre survival horror
  8. Prix élevé

A propos cedangelus

cedangelus
Tout petit à l'école, à la place des stylos j'avais des jeux électroniques, à la place des manuels scolaire des magazines de jeux-vidéo. Ne vous étonnez pas je suis un vrai Geek. De Pong à The Last Of Us, je suis un touche à tout et j'adore partager ma passion.

Voir aussi...

Tropico 6, le DLC Le Lama de Wall Street débarque

Kalypso Media et Limbic Entertainment sont heureux d’annoncer les sorties du tout premier DLC de Tropico 6, Le Lama de …

Harry Potter : Wizards Unite - Fêtez les vacances de fin d’année !

Pendant tout le mois de décembre, les joueurs profiteront d’événements inédits dans le jeu dédiés aux fêtes …

Concours : gagnez une mini enceinte Sony Extra Bass XB01

Boostez le volume de votre smartphone Profitez pleinement de votre musique où que vous soyez …

S2Pmag Forums Test – The Inpatient

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #73347 Répondre
      cedangeluscedangelus
      Participant

      En 2015, les joueurs PlayStation découvraient Until Dawn, un survival horror développé par Supermassive Games. Un titre qui a su s’imposer et conquéri
      [Lire l’article complet: Test – The Inpatient]

Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test – The Inpatient
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :