Home / Games / Test : Marvel’s Spider-Man (PS4)

Test : Marvel’s Spider-Man (PS4)

C’est dire si les fans de l’homme-araignée attendait cette exclu PS4 avec impatience. Avec ses petits airs de bons opus Batman et ses nombreux atouts, Marvel’s Spider-man s’installe avec brio sur les consoles PlayStation 4 et offre une jouabilité complète et pas toujours facile, histoire de mettre tous les joueurs d’accord.

  • Test
  • Fiche

L’opus de tous les possibles

Dans Marvel’s Spider-man, c’est un Peter Parker particulièrement expérimenté que l’on retrouve, puisqu’il endosse le costume de l’homme-araignée depuis déjà huit ans. Qui dit expérience, dit aisance et Spidy maîtrise donc avec brio ses acrobaties, notamment dans les combats et le déplacement. De ce côté-là, une fois que le joueur se sera habitué à crapahuter sur les immeubles et à s’élancer au bout du fil de sa toile (parce que oui, ça change quand même un petit peu du personnage qui se contente de marcher, courir et sauter), la fluidité des déplacements sera franchement des plus agréables.

Du côté des combats, Spidy ne blague pas. Du coup le cerveau du joueur est bien sollicité. Le nombre de combos possibles, même si tous avec les mêmes touches, et les différentes attaques sont importants et permettent des bagarres plutôt impressionnantes et jouissives, autant à la main qu’à la toile, mais également grâce aux nombreux gadgets disponibles. Evidemment, si tant est que la caméra tiendra sa place en centrant correctement sur le personnage, sinon ça a tendance à agacer. C’est néanmoins les seuls moments où la caméra est capricieuse, et on saura excuser les développeurs pour ce faux pas, finalement pas si grave.

 

Riche et beau à la fois

Au cœur de cette histoire originale signée Marvel, les fans seront conquis de retrouver des personnages de la saga auxquels ont été donné des rôles à la fois importants et singuliers. Des mini-jeux permettent d’ailleurs de faire quelques clins d’œil au passé de Peter, mais nous y reviendrons plus tard. Car il faut également parler de Manhattan, qui a été non seulement sublimée dans le jeu, grouillant de détails, d’une population cosmopolite qui peut parfois prendre part au jeu (oui, vous pourrez vous arrêter pour faire un selfie avec une demoiselle ou un checker un jeune homme au coin d’une rue), mais également mise en valeur puisqu’elle a une part essentielle dans cet open-world, notamment avec des monuments à prendre en photo ou des antennes radio à régler afin d’éclairer la carte.

Cette Big Apple de toute beauté, parfois criante de réalisme sera votre terrain de jeu. Outre l’histoire originale qui consiste en un enchaînement de missions principales, plus ou moins difficiles, dans lequel vous devrez vaincre un nouveau super méchant, Spider-man est également branché en continu sur les fréquences de la police. Son objectif parallèle est donc de nettoyer la ville du crime, et c’est ainsi que vous réussirez à convaincre la population que finalement Spidy, c’est vraiment un mec bien. Parce qu’autant au début du jeu, la ville est plutôt partagée à votre sujet, autant, au fur et à mesure que le crime s’installe, tout retombe sur l’homme-araignée et c’est franchement pas le gars le plus apprécié du coin.

 

Des heures à tisser sur la pomme

Le jeu s’avère assez complet. Il propose, outre ses missions principales et secondaires, de nombreux mini-jeux et petits défis à remplir, afin de peaufiner votre Spider-man et le rendre parfait à vos yeux. Ainsi, vous pourrez donc remporter des points de compétence lors des achèvements et ainsi compléter votre arbre des compétences, qui vous octroiera des pouvoirs spéciaux, en complément de ceux obtenus lorsque vous aurez déverrouillé et activé vos nouveaux costumes au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, mais également vos précieux gadgets, qui subissent également leurs propres améliorations ou des bots de tenues pour perfectionner à la fois votre style et vos techniques.

Alors attention, si de simples points de compétences seront nécessaires pour développer vos techniques sur l’arbre des compétences, ça se complique un peu lorsque vous voudrez acquérir et améliorer de nouvelles tenues, de nouveaux mods ou de nouveaux gadgets. Vos ressources seront composées là de jetons de recherche, de jetons de monument, de jetons de base, de jetons de crime, de jetons de défis et de jetons de sacs à dos, acquis lors de l’achèvement des missions et défis annexe. Tout un programme, et surtout, de longues heures de recherche si vous souhaitez voir Spidy maîtriser l’ensemble des techniques.

 


Avec trois difficultés possibles d’entrée de jeu, ce Marvel’s Spider-man s’avère être à la portée de tous, même si certains combats ne seront pas des plus aisés, même en partie facile. L’environnement, riche et vaste, permet de se défouler avec plaisir et les nombreuses possibilités de jeux sauront conquérir les joueurs fans de complétion qui n’hésiteront pas à passer de très longues heures de jeu pour conquérir les 100% et le trophée platine associé.

Type : Action / Aventure
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Développeur : Insomniac Games
Age / Pegi : 16+
Date de sortie : 07.09.2018
Multi-joueurs : Solo uniquement
Plates-formes : PlayStation 4
Testé sur : PlayStation 4
  • De très nombreuses possibilités de jeux,
  • Les différents costumes alliés à différents pouvoirs,
  • Une multitude de combos et d’attaques pour des combats époustouflants,
  • Des clins d’œil glissés çà et là pour les fans de la saga,
  • L’environnement est bien détaillé,
  • Big Apple de toute beauté !
  • Les combats sont parfois difficiles, même en mode facile, dû à la multitude d’attaques possibles,
  • La caméra n’en fait parfois qu’à sa tête lors des combats, préférant fixer un mur ou le ciel plutôt que l’attaque en cours,
  • La synchronisation labiale aurait pu être peaufinée sur certaines cinématiques,
  • Et malgré une traduction à la perfection, les PNJ et autres émetteurs radio préféreront parfois, et plutôt souvent du reste, utiliser la VO.

 

 

 

A mon avis...

Must-have

Il y a assez peu de choses à reprocher à ce Spider-Man, particulièrement soigné par les studios d’Insomniac. Dans cette histoire originale dans lequel Spidy doit combattre un nouveau super méchant, les fans de la saga seront conquis de retrouver un super-héros déjà bien installé dans ses collants, particulièrement maniable et affuté au combat, prêt à s’équiper de nombreux gadgets pour devenir le sauveur de la ville. Pour ceux qui n’adhèrent pas spécialement à l’homme-araignée, le jeu reste très agréable par ses nombreuses possibilités et son temps de jouabilité particulièrement long.

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Rage In Peace le 8 novembre dans l’eShop de la Switch

Il ne risque pas de révolutionner le monde des jeux vidéo, mais Rage In Peace, attendu dans le …

Gaming : les sorties de la semaine

Au menu cette semaine, on retrouve un portage de Disgea, le fameux jeu de cowboy …

Test : Soul Calibur VI (PS4)

20 ans après le premier opus et surtout six ans après le précédent, voilà venu …

S2Pmag Forums Test : Marvel’s Spider-Man (PS4)

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Marie-Carolyn DOMAIN, il y a 1 mois.

Répondre à : Test : Marvel’s Spider-Man (PS4)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :