Home / Games / Test : Life Is Strange 2 – Roads

Test : Life Is Strange 2 – Roads

Lancement de saison pour le très attendu Life Is Strange 2, trois ans après le premier opus et quelques mois après le préquel Les Aventures Extraordinaires de Captain Spirit. Dans Roads, le premier épisode d’une série qui en comptera cinq, si les lieux seront vaguement familiers aux amateurs de la saga puisque l’histoire débute à Seattle, c’est cette fois au tour de Sean Diaz et de son petit frère de devenir nos compagnons de voyage pour cette aventure mystérieuse.

  • Test
  • Fiche
  • Vidéo

Deux frères en fuite

Sean Diaz est un adolescent de 16 ans comme les autres. Peu sûr de lui, passionné de dessin, il partage son quotidien de lycéen avec sa meilleure amie. Il vit avec son père, garagiste d’origine mexicaine, qui s’attache à donner une bonne éducation à ses deux fils qu’il élève seul, et Daniel, son petit frère de 9 ans en manque d’attention, un peu froussard mais créatif. Un soir, une dispute avec le voisin tourne mal et le père de Sean et Daniel est abattu par un policier. S’ensuivent de mystérieux événements et dans la panique, Sean prend la fuite avec son petit frère, emportant uniquement un sac à dos.

Recherchés par la police pour ce meurtre qu’ils n’ont pas commis, Sean et Daniel vont tenter de rejoindre le Mexique, où leur père possédait une petite terre. Mais l’aventure ne sera pas de tout repos. Daniel ne se souvient de rien. Sean devra donc trouver les mots pour expliquer les événements à son frère et le protéger des dangers du voyage, mais également des mauvaises rencontres, tout en l’aidant à grandir. Tous les deux débrouillards, ils vont être mis face à leurs responsabilités plus tôt que prévu, et ne devront pas perdre de vue leur objectif. C’est donc une aventure pleine d’émotion promise dès ce premier épisode.

Causes et conséquences

Dans Life Is Strange 2, on retrouve le concept d’aventure interactive sous forme de point-and-click. On apprécie les nombreuses interactions possibles permettant aux deux frères de se rapprocher, tandis que le choix des dialogues, particulièrement dynamiques, et qui, comme à l’accoutumée, auront des conséquences dans la suite du jeu, permettront surtout à Sean de poursuivre l’éducation de Daniel, lui inculquant de vraies valeurs, ou non, comme la possibilité de voler ou de mentir. En outre, les explorations poussées, surtout incarnées par de nombreuses affiches à consulter, permettent au jeu de glisser subtilement des clins d’œil vidéoludiques, notamment à Last of Us, Evil Dead, Minecraft, Doge, Night in the Woods, Oxenfree ou plus simplement à Life Is Strange ou Captain Spirit.

L’inventaire est revu ici en étant incarné par le sac à dos de Sean, et sera d’ailleurs personnalisable au souhait du joueur selon les objets glanés çà et là durant l’aventure, histoire d’afficher ses souvenirs. D’ailleurs, classiquement, il est possible de reprendre la partie en mode collection après avoir terminé l’épisode, sans que les choix n’aient de conséquences, afin de continuer à collecter les objets que vous avez loupé lors de votre première partie. Heureusement pour les chasseurs de trophées, car hormis faire un dessin, ceux-là devront se contenter de ramasser six objets particuliers par épisode et compléter l’histoire afin d’obtenir le précieux platine.

Une belle aventure

La qualité est au rendez-vous dans cette aventure interactive. Le studio est passé à l’Unreal Engine 4 et les graphismes en sont vraiment avantagés car le jeu est vraiment beau. Les visages sont bien expressifs et les paysages profitent de nombreux détails. Si les chapitres de l’épisode sont inégaux en terme d’exploration, certains permettant de longues recherches, tandis que d’autres  seront plutôt orientés sur l’avancée directe de l’histoire. Tous ces atouts sont accentués par une bande originale pop and folk de qualité, maîtrisée par Jonathan Morali qui était déjà aux commandes des précédents opus et qui avaient déjà servi du très bon boulot précédemment.

En revanche, le journal de bord, autrefois incarné par le journal intime de Max dans le premier opus, est ici remplacé par un carnet de croquis. Celui-ci se met à jour automatiquement après chaque événement important, mais Sean est beaucoup plus enclin aux dessins qu’à l’écriture et même quand le joueur est sollicité pour participer au remplissage du carnet, on ne se contente que de cibler un plan et de tourner le stick en continu jusqu’à la fin du crayonnage. On perd donc un peu de la magie suscitée dans le journal de Max, mais fort heureusement, ce n’est qu’un des rares défauts du jeu.


Pour les joueurs ayant pris part aux précédentes aventures de la saga, les décisions prisent précédemment auront un impact dans cette histoire, que ce soit dans le premier opus de Life Is Strange ou dans les Aventures Extraordinaires de Captain Spirit. Le studio a su clairement profiter des retours des joueurs sur chacune des aventures passées et c’est un jeu agréablement abouti que l’on retrouve ici. Avec une durée de vie d’un peu plus de trois heures en moyenne, selon que vous preniez le temps d’explorer le moindre recoin ou non, cet épisode nous met l’eau à la bouche pour la suite, même si aucune date n’est encore annoncée officiellement pour les prochains épisodes.

Type : Aventure / Point-and-Click
Éditeur / Développeur : Square Enix / Dontnod
Age / Pegi : 16+
Date de sortie : 27.09.2018
Multijoueur : Solo uniquement
Plates-formes : PlayStation 4 / Xbox One / Microsoft Windows / Linux
Testé sur : PlayStation 4
  • Des graphismes très bien exécutés
  • Un environnement riche et détaillé
  • Des interactions sympathiques pour rapprocher les frères
  • Des héros attachants
  • L’émotion est très présente
  • Une véritable réflexion pour les choix et leurs conséquences
  • Un inventaire revu et original
  • Le carnet de croquis de Sean est moins sympa que le journal de Max
  • On apprécierait enfin une traduction en doublages et pas seulement des sous-titres
  • La chasse aux trophées est peu passionnante

 

 

A mon avis

Ma note

Emouvant

Pour ceux qui ont apprécié les précédents opus de la série, Life Is Strange 2 est une excellente suite. Le jeu profite de nombreux atouts graphiques et d’une bande-son de qualité qui viennent porter une histoire pleine d’émotion permettant de suivre la fuite de deux frères qui profiteront du voyage pour se rapprocher. Si cet épisode nous permet surtout de faire connaissance de Sean et de Daniel, il leur permet à eux de se créer un véritable lien fraternel, avant de nous lancer dans les prochains épisodes sur les mystérieux pouvoirs que nous devrons apprendre à connaître en même temps que les frères Diaz. La réflexion sur la manière dont on éduque un enfant est ici omniprésente et fera particulièrement réfléchir le joueur sur ces choix dans le jeu, qui auront tous des conséquences.

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Rage In Peace le 8 novembre dans l’eShop de la Switch

Il ne risque pas de révolutionner le monde des jeux vidéo, mais Rage In Peace, attendu dans le …

Gaming : les sorties de la semaine

Au menu cette semaine, on retrouve un portage de Disgea, le fameux jeu de cowboy …

Test : Soul Calibur VI (PS4)

20 ans après le premier opus et surtout six ans après le précédent, voilà venu …

S2Pmag Forums Test : Life Is Strange 2 – Roads

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Marie-Carolyn DOMAIN, il y a 2 semaines.

Répondre à : Test : Life Is Strange 2 – Roads
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :