Home / Applications / Une faille de sécurité précipite la chute de Google +

Une faille de sécurité précipite la chute de Google +

Google +, le réseau social du géant du web cessera d’exister d’ici dix mois, notamment à cause de la révélation récente d’une importante faille dans sa sécurité, impactant les données privées de 500.000 comptes d’utilisateurs, découverte depuis six mois et emportant la société dans un demi-scandale.

Google + n’est déjà pas beaucoup aimé du grand public. Le géant du web le reconnaît lui-même, si son réseau social profite à quelques professionnels qui se servent de leurs “cercles” pour partager des informations qui les intéressent, peu de particuliers y sont inscrits ou pour ceux qui y sont, ils ne s’en servent pas. C’est donc sans trop de gravité que le service fermera ses portes dans dix mois selon un communiqué de Sundar Pichai, PDG de l’entreprise, suite à une importante faille de sécurité découverte… en mars dernier.

C’est en effet, six mois après avoir découvert leur erreur que l’entreprise s’est décidée à informer le public, souhaitant éviter d’être mêlée au scandale de Cambridge Analytica lié à Facebook. Néanmoins, les deux affaires ne sont pas similaires. Facebook a sciemment laissé les données des “amis d’amis” accessibles, permettant ainsi à un professeur de récupérer des informations sur 80 millions d’utilisateurs, puis de les vendre à Cambridge Analytica qui s’est empressée de les utiliser à des fins électorales.

Sundar Pichai, PDG de Google

Les informations privées accessibles

Chez Google, le problème est différent. Il était possible aux développeurs de récupérer les informations publiques des profils Google + lorsque l’utilisateur donnait l’autorisation, lors de l’installation d’une nouvelle application par exemple. Mais un bug permettait également d’accéder à certaines informations privées, notamment le nom, la photo, l’adresse mail, le sexe, la profession, la ville, le numéro de téléphone et l’âge, quand l’utilisateur avait choisi de privatiser ces informations sur le réseau social.

Plus de 400 applications auraient pu avoir ainsi accès aux données privées. Mais Google affirme que la faille semble n’avoir été ni découverte ni exploitée par qui que ce soit. Selon elle, il n’y a donc pas de violation des données, telle que définie par les législations, et donc pas d’obligation d’avertir les autorités ou le public. Et histoire d’en rajouter une couche, Google affirme ne pas savoir quels comptes ont été touchés par le bug, c’est pourquoi l’entreprise ne pourrait pas les prévenir personnellement. Mouais.

Mais selon le Wall Street Journal, le bug existerait depuis 2015, et il semble quasi-impossible que seuls 500.000 comptes aient été “potentiellement affectés” comme l’affirme Google. En effet, Google supprime ses archives toutes les deux semaines, il est donc impossible pour la société d’avoir un regard sur les potentielles fuites de données qui se seraient passées bien avant.

Face à ce nouveau scandale sur la sécurité des données, Sundar Pichai, pressé par les élus américains, a finalement accepté une invitation à venir témoigner en novembre prochain, et pourra en profiter pour rendre des comptes. En attendant, l’entreprise garantie que son réseau social fermera définitivement ses portes d’ici dix mois et qu’une mise à jour prochaine viendra protéger les utilisateurs qui devront s’empresser de récupérer leurs données avant la fin de Google +.

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Rage In Peace le 8 novembre dans l’eShop de la Switch

Il ne risque pas de révolutionner le monde des jeux vidéo, mais Rage In Peace, attendu dans le …

Gaming : les sorties de la semaine

Au menu cette semaine, on retrouve un portage de Disgea, le fameux jeu de cowboy …

Test : Soul Calibur VI (PS4)

20 ans après le premier opus et surtout six ans après le précédent, voilà venu …

S2Pmag Forums Une faille de sécurité précipite la chute de Google +

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Marie-Carolyn DOMAIN, il y a 1 semaine et 6 jours.

Répondre à : Une faille de sécurité précipite la chute de Google +
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :