Home / Games / Test : Soul Calibur VI (PS4)

Test : Soul Calibur VI (PS4)

20 ans après le premier opus et surtout six ans après le précédent, voilà venu SoulCalibur VI. Si la saga a su faire ses preuves auprès des puristes, elle est peut-être restée un peu trop longtemps absente pour pouvoir convaincre les joueurs de la nouvelle génération. Le retour de ce classique des jeux de combat est donc ambitieux, surtout qu’il met en jeu l’éventuel fin de la saga.

  • Test
  • Fiche
  • Galerie et Vidéo

Fidèle à la légende

Bienvenue en 1586. Les premiers pas sur SoulCalibur VI conduisent directement sur le mode « Balance de l’Ame », qui permet de découvrir l’histoire de Soul Edge. Après la création de votre personnage et un classique tutoriel pour bien comprendre les commandes, vous partirez pour un périple vous permettant de rencontrer différents personnages selon l’endroit visité. Si tout cela vous permet de découvrir un peu plus les légendes autour de SoulCalibur, les différents choix effectués durant cette escapade vous permettront à la fois de débloquer certaines missions, mais influenceront également la suite de l’histoire.

Les habitués de la saga reconnaîtront dès les premières minutes de jeu que les skins de création de notre propre combattant sont de simples copié-collé de SoulCalibur V, sur lesquels les textures ont été légèrement améliorées. En revanche, on apprécie la vingtaine de personnages différents du roster de combat, dont la star incontestée de cette édition : Geralt de Riy, tout droit débarqué de The Witch. Fidèle à son jeu d’origine, celui-ci mêlera avec brio ses coups d’épée et sa magie. Les protagonistes disposent en effet tous de leurs propres caractéristiques.

Un petit côté RPG

Chaque combat vous permet de gagner des points d’expérience et de l’argent afin de pouvoir améliorer votre personnage. Si ce petit côté RPG sera amusant de prime abord, il deviendra vite nécessaire dans l’avancée des combats, pas toujours faciles quand l’ennemi possède un niveau élevé.  C’est donc en achetant des armes et de la nourriture que vous pourrez booster la puissance de votre guerrier et ainsi vous frottez aux plus durs. Mais attention, cette monnaie virtuelle sera assez compliquée à gagner si vous préférez jouer uniquement en solo.

Néanmoins, le contenu solo reste suffisamment vaste et diversifié pour ne pas s’ennuyer. On apprécie d’ailleurs le mode « Chronique d’Âme », qui est un second mode histoire un peu plus linéaire, qui se concentre sur le mythe des deux épées maudites du point de vue de Kilik, Xianghua et Maxi. Autant dire qu’il s’agit là d’un véritable cadeau pour les fans de la première heure puisque cette légende est celle contée dans le tout premier SoulCalibur, il y a 20 ans.

Le renouveau des combats

Bien sûr, il est toujours agréable de ne pas perdre ses repères quand on joue à la nouveauté d’une franchise qu’on a suivie pendant de longues années. Ici, il est toujours possible d’attaquer aussi bien horizontalement que verticalement avec son arme blanche ou ses coups de pieds, tout en ayant la possibilité de se défendre. Rien d’extraordinaire sur ce point. En revanche, petite nouveauté plutôt sympa : le Revirement Edge.

Cette possibilité de contrer durant le combat s’active avec la gâchette droite et permet de stopper le temps pour quelques secondes. Bien utilisé, ce petit plus permettra d’apporter un côté plus stratégique au jeu et renouvellera la méthode de combat. Quelques coups critiques ont également été ajoutés aux différents combos possibles, et s’ils n’ont pas grand-chose de révolutionnaire, ils sont en tout cas bons pour l’ego quand on s’en sert pour faire perdre une bonne partie de la jauge de vie de l’adversaire.

Un goût d’ancien

Techniquement, si quelques soucis de caméra instable sont à noter lors de combats un peu trop rapides, on reste sur un jeu qui ne souffre pas vraiment de lag. On déplorera en revanche que les graphismes ne soient pas franchement à la hauteur de jeux équivalents du moment. Fort heureusement, dans un jeu de combat, ce n’est pas tellement l’arrière-plan le plus important, car celui-ci se retrouve flouté. Mais l’aliasing omniprésent, tant sur les personnages que les décors est franchement décevant et les temps de chargement sont plutôt longs.

L’animation est en revanche plutôt bien ficelée, à la fois fluide et détaillée. Et parmi les atouts incontestés du jeu, on peut souligner la bande originale, toujours aussi épique. On retrouve d’ailleurs des thèmes classiques se mêlant ingénieusement à des nouveautés. Du côté des doublages, ils sont plutôt bien réalisés, et si le français n’est pas de la partie, il est quand même plutôt agréable de pouvoir choisir de jouer en version japonaise ou anglaise.

Type : Action / Combat
Éditeur / Développeur : Bandai Namco
Age / Pegi : 16+
Date de sortie : 19.10.2018
Multi-joueurs : Mode Solo

Deux joueurs en local ou en ligne

Plates-formes : PC, PS4, XOne
Testé sur : PlayStation 4
  • L’âme SoulCalibur bien présente,
  • Deux modes histoire,
  • La bande-originale épique.
  • Réalisation en deçà des espérances,
  • Graphismes décevants,
  • Trop de déjà-vu.

A mon avis...

Ma note

Classique

L’excitation de retrouver un nouvel opus SoulCalibur retombe plutôt vite au lancement du jeu lorsque l’on découvre la pauvreté des graphismes, LE gros défaut du jeu. Si on peut dire que ce SoulCalibur VI n’a pas trop évolué par rapport à ses grands frères, les fans de la première heure de la saga seront ravis de retrouver les anciennes fonctionnalités en combat, renforcées par quelques nouveautés originales. Ils seront également contents de découvrir la story-line orientée sur le mythe des deux épées, tandis que l’histoire principale permet de creuser essentiellement la découverte des personnages. Rien de transcendant pour un joueur qui recherche simplement un jeu de combat donc, mais pour les amoureux de la saga, cet opus reste bien sympa. Mais attention, on signe là la possibilité pour la saga d’avoir une suite ou non, puisque Bandai avait annoncé en août dernier que si le jeu n’était pas un succès, il n’y aurait pas de prochain opus.

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Xbox Game Pass : les arrivées du mois de novembre

Carto (Console & PC) ID@Xbox – 27 octobre Séparée de sa grand-mère lors d’une tempête, …

« Glory » d’Elizabeth Wetmore

Roman choral fort et puissant, « Glory » d’Elizabeth Wetmore raconte les retombées d’une terrible agression dans …

Destruction AllStars : décale sa sortie

A quelques jours de la sortie de la PlayStation 5, Sony perd l’un de ces …

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test : Soul Calibur VI (PS4)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :