Home / Games / Test : Far Cry – New Dawn (PS4)

Test : Far Cry – New Dawn (PS4)

Doit-on encore présenter la saga Far Cry, le FPS d’Ubisoft ? Avec Far Cry : New Dawn, sorti le 15 février dernier, place à un stand-alone qui reprend l’univers du 5ème opus, qui avait pourtant quelque peu déçu les fans lors de sa sortie l’an dernier. C’est donc une aventure post-apocalyptique qui s’offre au joueur, 17 ans après la fin de l’aventure Far Cry 5. No spoil pour ceux qui n’ont pas encore joué à ce dernier, mais sachez quand même que la moitié des Etats-Unis avait quand même disparu de la carte, dans la fin principale du précédent opus.

  • Test
  • Fiche
  • Vidéo

Post-apocalypse

A Hope County, petite bourgade du Montana, les mecs ont fini par se planquer sous terre et la nature ne s’est pas faite prier pour reprendre ses droits. Du coup pour New Dawn, on plante le décor, tout est bousillé partout et c’est limite la jungle. Dans cet univers sous particulier, vous allez bien sûr devoir combattre les méchants, les Ravageurs, et reprendre possession du territoire. Et comme souvent dans les aventures Far Cry, c’est ce décor qui vient s’ajouter à la liste des principaux atouts du jeu grâce aux nombreux détails et aux couleurs éclatantes : de quoi ravir les fans d’exploration qui passeront un certain temps à arpenter les plaines et les broussailles.

A vous donc de filer un coup de main aux habitants d’Hope County en les débarrassant des Ravageurs et en reprenant le territoire, en libérant des bases sur lesquels se trouvent des spécialistes bien utiles pour votre village. En soi, le jeu reste fidèle à la licence : débloquer la carte entière en débloquant les tours de contrôle, reprendre des avant-postes envahis, et gérer également les ressources nécessaires pour l’aventure. Le tout en développant votre arsenal d’armes et vos compétences bien sûr. Rien de bien nouveau donc, sinon les expéditions, une petite nouveauté qui vous permet d’aller piller des camps ennemis libérés.

Une aventure peu passionnante mais diversifiée

Pour les plus anciens joueurs de la licence, ces expéditions auront un air de déjà-vu mais viennent néanmoins renouveler quelque peu le gameplay. En effet, un sympathique pilote québécois viendra vous prêter main forte grâce à Grosse Patate, son hélicoptère, et vous conduira dans des zones plus reculées afin de pouvoir aller les piller et augmenter ainsi vos ressources. La difficulté de ces missions annexes sera crescendo et les zones ne seront pas spécialement bien grandes à explorer, mais c’est quand même bien agréable de pouvoir casser un peu la routine du jeu.

Il y a quand même un fil rouge à suivre avec les missions principales bien sûr, et c’est là que le jeu pêche particulièrement, car le scénario est quand même assez peu passionnant. Votre objectif principal est de vous aller à la secte de l’Eden’s Gate qui a été réhabilitée par Joseph Seed, le personnage principal de Far Cry 5, tout en mettant fin au massacre et aux pillages des Ravageurs gouvernés par les jumelles tyranniques Mickey et Lou, qui n’atteignent absolument pas la cheville d’aucun des précédents méchants de la licence.

Avec trois bouts de ficelle

Niveau armurerie, on appréciera que les armes gagnent progressivement en puissance grâce au grind, qu’il faudra débloquer au fur et à mesure donc. Un petit côté RPG vient s’ajouter aux atouts de base du jeu et c’est bien agréable de pouvoir s’approprier la personnalisation de l’arme. A ce niveau, le petit point rigolo reste le côté post-apocalyptique de certaines armes qui ont donc fini par être réparé à base de bouts de ficelles et de cartons ou encore de morceaux de canettes : le souci du détail un peu too-much mais sympa quand même.

Côté nouveauté, le lance-scie, que le joueur a plaisir à construire lui-même dès les premières minutes de l’aventure, a l’avantage d’apporter une certaine originalité à l’armurerie. En effet, cette sorte d’arbalète qui envoie des scies-circulaires peut s’avérer redoutable sur le terrain. Tant mieux, car dans cet opus, il s’avérera rapidement que les ennemis ne sont pas tous égaux quant à leur résistance et certains seront particulièrement difficiles à vaincre si vous ne possédez pas une arme de qualité pour vous lancer au combat.

Type : Aventure / Action / Open-World
Éditeur / Développeur : Ubisoft
Age / Pegi : 18+
Date de sortie : 15.02.2019
Multijoueur : Coopération en campagne
Plates-formes : PlayStation 4 / Xbox One / PC
Testé sur : PlayStation 4
• Le Montana post-apocalyptique • Les expéditions en Grosse Patate • Le lance-scie en DIY
• Un humour parfois trop décalé • Une histoire peu passionnante • Pas mal de bug sur l’IA

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Cinq nouveaux personnages jouables rejoignent le casting de Fairy Tail

KOEI TECMO Europe et GUST Studios ont révélé aujourd’hui cinq nouveaux personnages jouables ainsi que de nouveaux détails …

Amazon viendra concurrencer Stadia en 2020 !

Après un lancement, mardi dernier, annoncé comme un gros flop pour Stadia, la plateforme de …

Bleep Bloop se lance sur PS4 le 26 décembre

Bleep Bloop, est l’un des premiers jeux de Zerouno Games, dont le lancement initial s’est …

S2Pmag Forums Test : Far Cry – New Dawn (PS4)

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test : Far Cry – New Dawn (PS4)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :