Home / Games / Test : Days Gone (PS4)

Test : Days Gone (PS4)

Bienvenue en Oregon où Deacon St John, rebelle à moto, lutte pour survivre dans un environnement envahi par des hordes d’infectés. Si Days Gone ne semble pas proposer un scénario bien original pour un jeu sorti en 2019, il brille en revanche sur son système de jeu et sa direction artistique. Survivre sera votre seul objectif.

  • Test
  • Fiche
  • Vidéo

L’aventurier solitaire

Il aura fallu six années à SIE Bend Studio pour développer Days Gone. Et autant dire que le travail fourni méritait l’attente.

Mais reprenons le pitch : vous incarnez Deacon St. John, un biker chasseur de primes qui préfère se la jouer solitaire sur la route plutôt que de rejoindre un campement sûr dans un environnement hostile et post-apocalyptique.

Votre aventure se déroule dans le nord-ouest américain, ce qui vous permet de lutter aussi bien dans la forêt que le désert.

Il y a deux ans, une pandémie a littéralement décimé la population mondiale, les survivants sont peu nombreux et se font attaquer continuellement par les Freakers, des créatures sauvages contaminées par le virus. Oui oui, il y a quand même des petits airs de Walking Dead, mais rien à voir, paraît-il. Bref, votre objectif est donc de survivre en prenant garde à ces fameux freakers, mais également aux animaux sauvages, dont certains sont également contaminés.

Un scénario pas fou

Le scénario reste sans surprise et le déjà-vu des jeux post-apocalyptiques se fait clairement sentir. Histoire de venir mettre une petite dose de fleur bleue dans l’histoire, Deacon a une petite amie et leur histoire n’est pas de tout repos.

Loupé, ça reste gnan-gnan à souhait. Mais qu’importe, il y a plus intéressant dans le jeu que son scénario puisque le pari fou du monde ouvert à travers un environnement hostile pullulant d’infectés prêt à vous bouffer à tout instant est bien plus prenant.

Heureusement, votre héros traîne un passé de mec solitaire qui court après les mecs en cavale. La débrouille et la bagarre, ça le connaît. Explorer les environs pour trouver de quoi se nourrir ? Pas un problème ! Mieux, vous en profiterez pour ramasser deux trois trucs qui vous serviront d’arme, voire qui pourront être utiles à mettre en œuvre les plans techniques chapardés dans les camps humains visités, comme des bombes artisanales ou cocktails molotov.

L’amour et la mort

Niveau gun fight, le jeu gagne des points. Les fusillades sont particulièrement réalistes notamment grâce à l’effet de recul et à la sonorisation qui a été apportée.

Et pour les plus machiavéliques des joueurs, on appréciera l’efficacité de l’armement quand d’un seul tir vous arracherez aisément un bras ou une tête à un infecté, laissant place à une mare de sang bien gore.

Et quand on découvre cela, on se précipite pour compléter classiquement son arbre de compétences afin d’être plus robuste face aux hordes sauvages.

En revanche, notre Deacon manque cruellement d’endurance. A vous donc de bien jauger si vous devez ou non partir au combat. Éventuellement, éviter copieusement une horde d’infectés alors que vous n’êtes pas prêt pourrait sans aucun doute vous sauver les miches. Après tout, votre belle vous attend, il s’agirait pas de se faire bouffer avant de retourner auprès d’elle… Mais il ne s’agirait pas non plus d’oublier votre fidèle destrier, votre moto, qui vous a été retiré dès le début du jeu.

D’excellentes idées

Avec une moto toute basique en compagnon de route, vous aurez là aussi du travail pour la peaufiner à votre goût. Le troc avec les campements ou les pièces ramassées sur la route vous permettront de peaufiner votre engin pour le rendre plus beau et plus sûr au fur et à mesure de votre aventure.

A cela s’ajoute qu’il vous faudra surveiller sa jauge de carburant pour vous permettre de poursuivre correctement l’aventure et autant en conclure que la moto joue à elle-seule une part importante dans le jeu.

Pour couronner le tout, Days Gone profite d’une direction artistique particulièrement soignée. Largement inspiré de Last Of Us, le jeu regorge de de paysages tous aussi beaux les uns que les autres et bénéficie d’un système météorologique convaincant. Si le jeu n’est pas exempt de quelques bugs, on apprécie en revanche l’absence totale de framerate. A noter en revanche que pour un tel jeu, on aurait apprécié une bande son un peu plus marquante.

Type : Action / TPS / Open-world
Développeur : Sony Bend
Age / Pegi : 18+
Date de sortie : 26.04.2019
Multijoueur : Solo uniquement
Plates-formes : PlayStation 4
Testé sur : PlayStation 4
• Une direction artistique particulièrement soignée • L’importance de l’amélioration de la moto • Une durée de vie intéressante
• Un scénario peu surprenant • Pas mal de bugs

A mon avis

Ma note

Sympa

Pas de grande surprise pour ce Days Gone qui vous demande de survivre dans un monde infesté par les Freakers, d'anciens humains contaminés qui n'ont qu'une envie : vous bouffer. En revanche, le jeu possède une réalisation artistique des plus soignées et quelques bonnes idées qui viennent sublimer cette aventure en monde ouvert. Le jeu rappellera sans nul doute The Last Of Us, duquel les développeurs ne se sont pas cachés s'être fortement inspirés. Sympa donc.

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Gears 5 se fera sans tabac !

Attendu sur PC et Xbox One le 10 septembre prochain, le jeu de tir à la troisième …

Gaming, les sorties de la semaine

Cette semaine, les Avengers, leurs amis et quelques ennemis débarquent sur la Nintendo Switch avec …

The Bard’s Tale IV: Director’s Cut annonce ses dates de sortie

Le jeu The Bard’s Tale IV: Director’s Cut de inXile Entertainment sera disponible en version digitale le 27 aout …

S2Pmag Forums Test : Days Gone (PS4)

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par lipfung lipfung, il y a 2 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #107821 Répondre

    Bienvenue en Oregon où Deacon St John, rebelle à moto, lutte pour survivre dans un environnement envahi par des hordes d’infectés. Si Days Gone ne sem
    [Lire l’article complet: Test : Days Gone (PS4)]

  • #108413 Répondre
    lipfung
    lipfung
    Participant

    Jeu effectivement intéressant mais pour moi les problèmes principaux sont les innombrables bugs et l’IA quasi-inexistant!!!!

Répondre à : Test : Days Gone (PS4)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :