Home / Android / Test : Erica (PS4)

Test : Erica (PS4)

Les histoires interactives se suivent et ne se ressemblent pas sur PlayStation 4. Proposé par Flavourworks, Erica sort en exclusivité sur la console de salon de Sony. Ce thriller au pitch plutôt sympa et à prix très abordable avait déjà été annoncé lors de la Paris Games Week 2017, mais a surtout fait parler de lui lors de la Gamescom 2019. Alors, tient-il ses promesses ?

Flavourworks a mis le paquet côté technique pour ce thriller interactif. Et pour cause ! C’est un véritable film que nous propose le studio ici puisque tout le contenu est en prises de vue réelles, qu’il s’agisse des environnements ou des objets avec lesquels il faille interagir. Un FMV on appelle ça ! Et pour l’interaction, il faudra vous munir de votre smartphone, via iOS ou Android, grâce à l’application compagnon.

Simple frottement de l’écran ou tapotement vous permette de faire réagir tel élément du décor ou de sélectionner votre choix grâce à un point lumineux. Simple et efficace. Et suffisamment ludique pour être accessible au plus grand nombre. Techniquement, on n’a pas grand-chose à reprocher à Erica, si ce n’est l’oubli ponctuel de traduction sur des éléments présents dans le jeu… Ou dans le film. Ça dépend de quel point de vue on se place.

Hantée par des visions

En dehors de ça, les défauts du jeu se trouvent sans aucun doute dans son enrobage et dans son scénario. Les interactions manquent d’originalité et si l’on prend aisément place dans le rôle de l’actrice principale, dignement campée par Holly Earl, on n’a que peu de liberté d’action. En même temps, on est surtout dans un film plutôt que dans un jeu. Sur fond de problèmes psychiques et psychologiques, on découvre l’histoire d’Erica Mason, jeune orpheline dont le père a été assassiné, et qui est hantée par des visions.

Entre rêve et réalité, entre folie et pouvoirs surnaturels, on navigue dans une histoire somme toute originale mais qui nous perd rapidement dans ses longueurs, et pour laquelle on aurait aimé avoir le temps de creuser certains des protagonistes, ou certaines branches de l’histoire. En même temps, Erica conserve jusqu’au bout son format film puisqu’il faudra environ 2 heures pour atteindre le dénouement.

Sur notre faim

« Plongez dans un monde dangereux » nous annonçait le PlayStation Store, clairement, non, on n’y est pas. Sans grande surprise, la fin nous laissera quelque peu sur notre faim. En revanche, pour ceux qui auront été transporté, l’histoire peut se recommencer pour permettre d’exploiter les autres choix, même si le fil rouge reste indubitablement le même. Mention spéciale à l’ambiance sonore et au côté sombre qui nous plonge vraiment dans le thriller. Mais au final, on ne peut pas dire que l’on soit conquis. Sans pour autant dire que ce soit mauvais, Erica ne restera pas dans les annales. Ni vraiment un film ni vraiment un jeu, pas transcendant d’un point de vue scénario mais assez ludique pour nous donner envie de poursuivre l’aventure jusqu’à la fin. Flavourworks aura en tout cas su trouver une voie en proposant ce type de film interactif et on espère vivement qu’ils apporteront d’autres scénarios à cette technique de jeu plutôt sympathique.

A mon avis

Ma note

Original

Flavourworks nous offre un format original avec Erica. Son thriller interactif est construit avec des vraies images, mais nous permet d'interagir grâce à une application compagnon sur smatpone. Si le scénario sur fond de folie et de meurtre n'est pas spécialement époustouflant, on apprécie le côté ludique de ce format et l'ambiance si particulière. Si on n'est pas spécialement conquis à la fin de l'histoire, on attend cependant que le studio nous offre de nouvelles histoires tout aussi ludiques que celles-ci.

A propos Marie-Carolyn DOMAIN

Journaliste culture et jeux vidéo. Maman polyvalente, rebelle, débrouillarde, un poil geeky, tatouée, percée, pas fataliste mais réaliste. http://mcdomain.wordpress.com

Voir aussi...

Aipower dévoile officiellement Wearbuds, les premiers écouteurs sans fil Hi-Res qui logent dans un innovant bracelet

Aipower, un développeur innovant d’appareils intelligents, annonce aujourd’hui Wearbuds™, les premiers écouteurs sans fil Hi-Res …

OPPO prévoit d’investir 7 milliards de dollars en R&D pour construire un écosystème d’objets connectés

Hier a eu lieu l’événement OPPO INNO DAY 2019 à Shenzhen : un événement dont …

Le Passage, nouveau DLC d’Anno 1800

Ubisoft annonce que Le Passage, le troisième DLC d’Anno 1800™, jeu de gestion et de stratégie, est …

S2Pmag Forums Test : Erica (PS4)

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #125116 Répondre

      Les histoires interactives se suivent et ne se ressemblent pas sur PlayStation 4. Proposé par Flavourworks, Erica sort en exclusivité sur la console d
      [Lire l’article complet: Test : Erica (PS4)]

Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test : Erica (PS4)
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :