Home / Littérature / “Un crime sans importance” d’Irène Frain

“Un crime sans importance” d’Irène Frain

«J’ai entrepris d’écrire ce livre quatorze mois après le meurtre, quand le silence m’est devenu insupportable. » Auteure de nombreux récits, dont certains autobiographiques, Irène Frain n’a jamais écrit de récit aussi personnel qu’avec « Un crime sans importance » où elle narre le meurtre de sa sœur. C’est dans un lotissement tranquille de la banlieue parisienne que Denise, une vieille dame âgée de 79 ans, s’est faite violemment agresser chez elle en plein jour par un individu. Elle décède après avoir passé sept semaines dans le coma. Sa sœur cadette, Irène Frain, n’apprend que tardivement le crime. Un journaliste lui dira que « c’était pas beau à voir », « qu’elle a été massacrée ».

Ayant besoin d’expliquer le sang versé, de mettre de la rationalité dans l’horreur, Irène Frain va poser des questions, chercher à savoir ce qui s’est passé. Mais elle va se retrouver emmurée dans le silence de sa famille, de la police, puis de la justice. D’un côté, un dossier qui reste opaque de manière incompréhensible, de l’autre, l’exclusion et le rejet de sa famille. Un mutisme et un bannissement qui blessent, qui torturent. Afin de reprendre la main, Irène Frain a décidé de livrer un récit littéraire sur un drame qui reste incommunicable dans la vie de tous les jours.

Irène Frain

Le récit alterne présent et passé. Tantôt l’écrivaine évoque ses rendez-vous avec l’avocat qu’elle a engagé pour faire avancer l’enquête, sa volonté de se constituer partie civile afin d’accéder au dossier de la police. Tantôt, elle retrace sa relation avec sa sœur dont elle était très proche quand elle était enfant. Sa sœur dont elle admirait l’intelligence et la culture et qui a été à l’origine de sa vocation. Sa sœur qui souffrait d’un trouble bipolaire et avec laquelle elle n’avait plus de contact. Avec sobriété et pudeur, elle relate le rejet maternel, sa naissance non désirée, l’importance des livres.

Grâce à ce récit intime poignant et empli d’humanité, Denise ne tombera assurément pas dans l’oubli !

Editions du Seuil

A propos Alexia Cerutti

Rédiger des piges pour s2p, me permet de conjuguer ma passion pour le cinéma et mon goût pour l'écriture. Je collabore ainsi aux rubriques "films/DVD" et "Au cinéma". Mon genre de prédilection est le polar. Côté réalisateurs, mes préférés sont Woody Allen et Pedro Almodovar. Je suis aussi accro aux séries TV et j'adore enchaîner les épisodes durant des heures. Comme loisirs, j'apprécie aussi beaucoup la lecture, en particulier de polars, et les grandes balades.

Voir aussi...

Xbox Game Pass : les arrivées du mois de novembre

Carto (Console & PC) ID@Xbox – 27 octobre Séparée de sa grand-mère lors d’une tempête, …

« Glory » d’Elizabeth Wetmore

Roman choral fort et puissant, « Glory » d’Elizabeth Wetmore raconte les retombées d’une terrible agression dans …

Destruction AllStars : décale sa sortie

A quelques jours de la sortie de la PlayStation 5, Sony perd l’un de ces …

Vous lisez 0 fil de discussion
Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: “Un crime sans importance” d’Irène Frain
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :