Home / Games / Test – FIFA 21

Test – FIFA 21

Comme chaque année EA Sports revient sur le devant de la scène afin de proposer sa nouvelle itération de sa célèbre franchise footballistique. Simple mise à jour pour certains, incontournable pour d’autres, la sortie d’un nouveau FIFA est toujours un événement dans le domaine, faisant couler énormément d’encre. Entre l’arrivée de la nouvelle génération de console, et le fait que son concurrent direct est fait le choix de ne pas proposer une nouvelle version complète de PES, EA Sports s’offre un boulevard pour s’imposer de nouveau comme la référence en terme de simulation de jeu de football.

  • Test
  • Fiche

Un contenu toujours aussi complet

Depuis des années, ce qui fait la force de FIFA, est bien entendu, sa mise en scène, tant par son ambiance en jeu ( les chants de supporters), les musiques, mais aussi par son gameplay rapide ( entre simulation et arcade) plaisants qui permet à tout un chacun de pouvoir au moins s’amuser et découvrir le football. Mais l’aspect le plus important, surtout pour les fidèles, c’est bien sûr le contenu imposant et complet que propose FIFA qui fait toute la différence.

Pour autant cette année, il faudra se contenter de quelques améliorations par-ci par-là ainsi que quelques ajouts bienvenus. Ceci dit, rien de spectaculaire ou révolutionnaire, mais plus un confort de jeu dans son ensemble.

Côté mode de jeu, le FUT fait peau neuve, avec une refonte des menus, rendant ainsi l’expérience beaucoup plus agréable que l’année précédente.

Pour ce qui est des ajouts, ici, on pourra personnaliser nos stades. On peut donc modifier sa structure, les bords du terrain ainsi que l’hymne chantée pendant les matchs. Pour le reste EA introduit des événements communautaire et d’équipe afin de garantir de nouveaux gains, ainsi que la possibilité de faire, des clash d’équipes et divisions rivals en coop. De quoi garantir quelques soirées organisées entre amis. On notera la disparition des éléments entraînements et du passage d’un top 100 à 200 pour le FUT Champions.

Pour ce qui est du mode carrière, seule la partie manager semble avoir été améliorée surtout sur sa gestion des entraînements, catastrophique sur les anciennes éditions. Ici il faut jongler sur 2 curseurs, la forme et le tranchant. Pour faire simple lorsqu’on organise des entraînements, nos joueurs augmentent en tranchant, ce qui a pour but d’améliorer leur performance, mais aussi celle de l’équipe. En contrepartie, les joueurs perdront en forme. De même, si vous laissez vos joueurs en repos, ils gagneront en forme, mais perdront en tranchant. Une gestion plus simple de votre équipe dans l’ensemble, mais qui demande tout de même une bonne gestion des phases d’entraînement pour être efficace.

La simulation de match évolue également, et présente maintenant une interface 2D et permet à tout moment d’intervenir, que ce soit pour les changements ou pour prendre le contrôle de son équipe.

Toujours du côté du mode manager, EA a fait un réel effort sur les différentes interfaces pour ce qui est des tournois et championnats et le retour des prêts avec options d’achat renforce la simulation carrière. Plus robuste et agréable le mode carrière se contente uniquement d’ajout plus sur la forme que sur le fond.

Pour le reste des modes, seul VOLTA Football, introduit dans FIFA 20, se voit améliorer. Encore une fois rien sur fond, mais plus sur la forme. De ce fait, on note une vraie amélioration au niveau de l’IA pour ce qui est de son comportement et de ses placements, rendant l’ensemble plus équilibré. VOLTA propose toujours une alternative au foot de rue agréable et continue d’évoluer dans la bonne direction.

Malgré ces divers ajustements et ajouts cité plus haut, il faudra tout de même composer avec la perte de certaines licences comme la série B, et les championnats du Chili et de la Colombie. Notez également qu’après la Juventus renommée Piémont, c’est l’AS Roma qui disparaît et devient Roma FC. Une perte assez importante pour les fans du foot européen.

Un Gameplay efficace mais timide dans son évolution 

Si sur le fond FIFA 21 ne révolutionne pas en profondeur ses mécaniques depuis plusieurs années, cette saison apporte quelques subtilités et améliorations agréables dans l’ensemble. 

L’amélioration notable est portée sur une IA plus réactive plus intelligente par rapport à ses placements, ce qui récompense plus nettement la créativité. S’ajoute à cela, un comportement plus réaliste de certains joueurs, comme l’appel et le placement d’un attaquant, d’un milieu défensif qui coupe plus facilement les trajectoires de balles.

La course créative vient apporter un plus dans la gestion de vos attaques, appel en profondeur etc… Ceci dit l’application de cette mécanique demande une certaine maîtrise manette en mains et peut casser votre offensif si la réalisation n’est pas rapide et précise.

FIFA 21 permet également une meilleure gestion des dribbles fins, ce qui offre des duels mieux maîtriser en particulier dans le mode Volta dans lequel cette mécanique à toute sa place.

Pour finir le tour point de vue gameplay, notons le travail effectué sur les collisions entre joueurs. Si encore une fois tout n’est pas parfait et que le travail des équipes de développement se fait ressentir en jeu, on note tout de même une certaine frustration lors des duels qui favorise l’attaque.

A ce tableau, il y a un point qu’il faut souligner. Cette année, les gardiens sont beaucoup trop facile à battre. De plus, le mauvais positionnement systématiquement des gardiens laisse trop souvent la porte aux buts, parfois bidons. 

FIFA 21 est juste, aux regards des habitués, une mise à jour de FIFA 20 en apportant tout de même quelques ajustements notable sur quelques aspects en particulier sur le gameplay, mais sans pour autant gommer les défauts de l’année précédente. Pourtant à l’aube de la nouvelle génération, qui au passage offre la version PlayStation 5 et Xbox séries sans surcoût, cette saison de FIFA reste solide en terme de plaisir de jeux, de contenus et par rapport à sa mise en scène.

Genre : Sport

Éditeur : EA Sports

Age/Pegi : 3+

Sortie : 09/09/2020

Multijoueur : oui

Plateforme : PC, PlayStation 4, Xbox one, Nintendo Switch

Testé sur : PlayStation 4

• Meilleurs gestion des dribbles fins
• Le contenu toujours aussi important
• les améliorations apportées au mode carrière
• Les Stars dans le mode Volta
• Les Gardiens complètement dans les choux
• La perte de certaines licences
• L’équilibrage attaque/défense encore perfectible
• le manque de certains stades et la modélisation de certains joueurs

En résumé....

À mon avis

Solide

FIFA 21 offre encore une fois une expérience complète et solide en terme de contenu et ajuste le tir sur certains points noir des précédentes saisons. Malheureusement EA sport se repose trop sur sa notoriété et offre, en particulier pour les habitués qu'une presque copie de FIFA 20 en attendant la nouvelle génération.

A propos cedangelus

Juste un joueur comme un autre, passionné de jeux-vidéo !

Voir aussi...

Xbox Game Pass : les arrivées du mois de novembre

Carto (Console & PC) ID@Xbox – 27 octobre Séparée de sa grand-mère lors d’une tempête, …

« Glory » d’Elizabeth Wetmore

Roman choral fort et puissant, « Glory » d’Elizabeth Wetmore raconte les retombées d’une terrible agression dans …

Destruction AllStars : décale sa sortie

A quelques jours de la sortie de la PlayStation 5, Sony perd l’un de ces …

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #235198 Répondre
      cedangelus
      Participant

      Comme chaque année EA Sports revient sur le devant de la scène afin de proposer sa nouvelle itération de sa célèbre franchise footballistique. Simple
      [Lire l’article complet: Test – FIFA 21]

Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test – FIFA 21
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :