Home / Littérature / « A revers » de Florent Dabadie

« A revers » de Florent Dabadie

Entre pression parentale et tentation du dopage, le monde du tennis peut s’avérer impitoyable pour les jeunes espoirs. Mascha, en fait la triste expérience. « A revers » de Florent Dabadie nous livre le parcours de cette adolescente de 16 ans. Fille de sportifs professionnels en provenance des pays de l’Est, elle se lève dès 6 heures du matin pour faire son jogging avant de se rendre à l’école. Le soir, elle n’est jamais de retour chez elle avant 22h car sitôt l’école terminée, elle enchaîne avec l’entraînement de tennis. Elle fait ses devoirs dans le train et y prend également une salade en guise de repas du soir. Certes, elle aimerait bien sortir en boîte, passer les week-ends avec ses amies, parler de garçons et fumer des cigarettes. Mais elle est prête à tous les sacrifices pour devenir la nouvelle Maria Sharapova. Malheureusement, depuis quelque temps, Mascha fait du surplace. Battue 6-3, 6-2 lors du tournoi junior de Roland Garros, elle sait que son jeu n’est pas assez musclé pour gagner contre des joueuses beaucoup plus puissantes. Alors sa mère va faire recours à un médecin pour « aider «  sa fille et améliorer ses résultats à l’aide d’un savant cocktail. Et tant pis si c’est aux limites de la légalité.

Fred, journaliste sportif d’abord intéressé par la personnalité de Masha, la voit se transformer tant sur le plan physique que mental. Spécialiste du dopage, il va remonter la piste des fournisseur de produits dopants. Jusqu’où peut-il aller ? Jusqu’où son journal va-t-il le suivre ?

Mélange de personnalités réelles et de personnages inventés, ce roman se situe en 2010-2011. Journaliste sportif lui-même, spécialiste du tennis, l’auteur (fils de Jean-Loup Dabadie) connaît sur le bout des doigts le monde dont il parle. Récit d’apprentissage, « A revers » s’apparente aussi à une enquête. Si Dabadie évoque le dopage, il décrit également très bien la pression à laquelle les jeunes sportifs doivent faire face continuellement pour accéder au statut de pro, que ce soit de la part de leurs parents, de leurs coachs ou encore de leurs sponsors. Richement documenté et passionnant de bout en bout, ce premier roman est fort réussi ! L’ouvrage est paru aux éditions Lattès.

Florent Dabadie

A propos Alexia Cerutti

Rédiger des piges pour s2p, me permet de conjuguer ma passion pour le cinéma et mon goût pour l'écriture. Je collabore ainsi aux rubriques "films/DVD" et "Au cinéma". Mon genre de prédilection est le polar. Côté réalisateurs, mes préférés sont Woody Allen et Pedro Almodovar. Je suis aussi accro aux séries TV et j'adore enchaîner les épisodes durant des heures. Comme loisirs, j'apprécie aussi beaucoup la lecture, en particulier de polars, et les grandes balades.

Voir aussi...

Concours : gagnez le jeu “Super Mario 3D All-Stars” sur Nintendo Switch

Le mois de décembre est celui de Noël et des cadeaux ! Si nous avons …

Avis – Ecran Samsung Odyssey G9

Dans le petit univers des écrans dédiés au gaming, Samsung livre l’Odyssey G9, un modèle …

The Pokémon Company présente la Poké ball de collection

The Pokémon Company International et The Wand Company proposent des répliques de Poké Ball de …

  • Ce sujet contient 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Claude Parent, le Il y a 4 semaines, 1 jour.
Vous lisez 1 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #243368 Répondre
      Alexia Cerutti
      Participant

      Entre pression parentale et tentation du dopage, le monde du tennis peut s’avérer impitoyable pour les jeunes espoirs. Mascha, en fait la triste expér
      [Lire l’article complet: « A revers » de Florent Dabadie]

    • #243410 Répondre
      Claude Parent
      Invité

      Bon je n’ai pas lu le livre , mais le dopage est plus du bord de Serena soufflé aux « prednisone » avec 24 Grands Chelems que de Maria avec ces 5 modestes Grands Chelems.
      Un complot pour faire tomber Maria aurait été un sujet plus pertinent. CP

Vous lisez 1 fil de discussion
Répondre à: « A revers » de Florent Dabadie
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :