Home / Games / Test – Yakuza like a Dragon

Test – Yakuza like a Dragon

Yakuza, cette licence qu’il n’est plus nécessaire de présenter, puisqu’il fait partie depuis 2005 du paysage vidéoludique, propose cette année de vivre une nouvelle aventure en offrant une approche bien différente, tout en gardant l’âme de la franchise qui fait sa force auprès des fans, en permettant au nouveau venu de s’y lancer.

  • Test
  • Fiche

Avant propos : ce test a été réalisé sur PlayStation 4 Pro via une version éditeur. Une mise à jour de ce test ou un avis rapide sera disponible par la suite sur le site après la sortie des consoles next-gen.

Nouvelle approche, nouveau décors, nouveau héros. 

Ryu Ga Gotoku studio, rafraichi la formule et offre cette fois de nous mettre dans la peau d’un jeune Dragon en herbe, Ichiban Kazuga. Simple larbin d’une famille de Yakuza du clan Tojo, Ichiban va devoir endosser la responsabilité d’un meurtre pour protéger sa famille. 18 ans plus tard, à sa sortie de prison, naïf du vrai monde des Yakuza, il va être trahi par son patriarche et laissé pour mort. Sauvé par des SDF, on suit la reconstruction de ce héros malgré lui, du bas de l’échelle à véritable légende. 

Changement de personnage, mais également de lieu, puisqu’ici nous allons découvrir un nouveau terrain de jeu, le quartier d’Isezaki Ijincho à Yokohama. Offrant une aire de jeu plus grande que les précédents opus, ce dépaysement sera total, bien que des similitudes resteront surtout au niveau de certaines mini-jeux et activités. 

Côté histoire, le talent du studio japonais fait encore des merveilles, bien plus légère voir carrément barré par moments, l’histoire et la structure de l’aventure garde tout de même ses bases d’écriture. Bien qu’on peut tout de même lui reprocher la mise en place très lourde et prévisible de l’histoire et que certaines parties tirent sur la longueur, surtout qu’il se veut très loquace. Ceci dit, on joue bien à un Yakuza avec ses éternels conflits de famille et de clan.

Il en va de même pour le moteur graphique. Le Dragon Engine, bien qu’il commence à dater, avec ses animations limite robotisées encore perfectibles ou encore ce flou permanent sur l’ancienne génération de console, fait très bien son travail. La modélisation et le jeu d’acteur des différents personnages sont encore une fois très bien réalisés. Ryu Ga Gotoku studio ne manque clairement pas de talent et de créativité. On note tout de même un contraste entre les cinématiques et les phases de gameplay, qui prouve bien la limite du moteur graphique de cette génération de consoles.

Le vrai changement pour cet épisode passe par le fait qu’il a été pensé et construit pour être un RPG. Reprenant au passage quelques code d’un certain Persona 5, Yakuza Like a Dragon a réussi à adapter totalement le monde classique du RPG ( mécanique, magie, classes, ennemis) à son univers. Chapeau au passage.

Basé sur du tour par tour, le traditionnel beat’em up laisse place à une approche plus stratégique, sans oublier ce qui a fait la force de la licence. Tout y est, chaque personnage est donc soumis à une progression basée sur l’expérience pour évoluer. On doit également jongler avec de l’équipement, des aptitudes magiques ( pour booster ou affaiblir) ou non, des objets ( de soins ou d’attaque), voir même avec un système de jobs.

Ce dernier a pour but de donner un rôle plus poussé aux personnages qui composent notre équipe. De l’arme utilisée aux aptitudes pouvant être lancées en combat, il faudra jongler et bien maîtriser ces différents aspects pour être efficace.

Bien entendu qui dit RPG dit aussi farm pour monter en puissance, avec son côté répétitif et on retrouve par-ci par-là quelques pics de difficulté plutôt contraignants par moments. Mais au-delà de ce fait, c’est un vrai régal de voir comment les développeurs ont réussi à adapter cet univers à Yakuza tout en gardant l’âme et les références de base de leur jeu.

Pour ce qui est de la durée, comptez environ 40 heures de jeu en ligne droite, mais c’est sans compter sur les activités annexes. En effet il faudra jongler entre le métier de héros d’Ichiban, qui représente ici les divers défis annexes des précédents opus, comme par la chasse d’insectes, les livraisons, le sauvetage de pnj mais également des défis comme la distance parcourue, éliminer X ennemis etc…

Mais ce n’est pas tout puisqu’Ichiban devient chef d’entreprise et toute la partie gestion de ce dernier devra être réalisée. Sans oublier un nombre conséquent de quêtes annexes. Bref, vous l’avez compris, Yakuza Like a Dragon est très complet et offre une durée de vie très solide.

Genre : RPG-ACTION

Éditeur : Sega

Âge/Pegi : 18

Sortie : 10/11/2020

Janvier 2021 sur PlayStation 5

Multijoueur : non

Plateforme : PlayStaion 4, PlayStaion 5, Xbox one , Xbox series

Testé sur : PlayStation 4

• un Yakuza en VOSTFR
• les personnages d’Ichiban et ses acolytes
L’approche RPG qui donne un second souffle à la franchise
• la durée de vie
Les activités annexes et mini-jeux
• l’univers Yakuza
• les lacunes techniques sur current-gen du au Dragon Engine
• les défauts du RPG, farm, pics de difficulté
• trop de job? Parfois non utilisé

En résumé...

À mon avis

Must have

À l'annonce de Yakuza Like a Dragon et surtout du changement radical afin d'opter pour une approche RPG, les craintes autour de cet opus furent grandes, mais honnêtement, après plus de 50 heures de jeu, il est difficile de le lâcher. Loin d'être sans défaut inhérent au genre et à un moteur graphique vieillissant, cet opus réussit un tour de force non-négligeable. Like a dragon marie parfaitement deux styles de jeu qu'on aurait jamais cru possible. Un must have en cette fin d'année !

A propos cedangelus

Juste un joueur comme un autre, passionné de jeux-vidéo !

Voir aussi...

Concours : gagnez le jeu “Super Mario 3D All-Stars” sur Nintendo Switch

Le mois de décembre est celui de Noël et des cadeaux ! Si nous avons …

Avis – Ecran Samsung Odyssey G9

Dans le petit univers des écrans dédiés au gaming, Samsung livre l’Odyssey G9, un modèle …

The Pokémon Company présente la Poké ball de collection

The Pokémon Company International et The Wand Company proposent des répliques de Poké Ball de …

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
    • #246048 Répondre
      cedangelus
      Participant

      Yakuza, cette licence qu’il n’est plus nécessaire de présenter, puisqu’il fait partie depuis 2005 du paysage vidéoludique, propose cette année de vivr
      [Lire l’article complet: Test – Yakuza like a Dragon]

Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test – Yakuza like a Dragon
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :