Home / Games / Test – Seven Knights : Time Wandered

Test – Seven Knights : Time Wandered

Netmable, studio Coréen connu principalement pour ses jeux mobiles, propose pour la première fois sur Nintendo Switch son premier JRPG. Issue d’un titre mobile, Seven Knights Time Wandered est une toute nouvelle histoire adaptée pour l’occasion à la console du géant Japonais.

  • Test
  • Fiche

Disponible depuis 2015 sur les appareils mobiles, Seven Knights connaît un franc succès à travers le monde. De ce fait, les développeurs ont décidé de proposer pour la première fois sur console, une version inédite de Seven Knigths. Intitulé Time Wandered, cet épisode propose de parcourir l’univers dans une toute nouvelle histoire originale avec des mécaniques adaptées aux RPG solo.

La franchise Seven Knights s’approche de son 5e anniversaire et c’est énormément gratifiant de voir les réactions positives de la communauté sur l’évolution du jeu. Nous souhaitons honorer cette dévotion en lançant Seven Knights dans une toute nouvelle direction »  déclare Young Jae Park, producteur exécutif chez Netmarble. « Seven Knights – Time Wanderer – sur Nintendo Switch représente l’introduction parfaite à l’univers de Seven Knights. Les joueurs ayant hâte de découvrir cette histoire épique avec des héros hauts en couleur et des combats intenses ne seront pas déçus. Nous sommes heureux d’offrir aux joueurs notre premier jeu sur console.

Dans Seven Knigths : Time Wandered, on suit les aventures de Vanessa, 8ème membre des Seven Knights, qui, perdu dans l’espace-temps, tente de rentrer chez elle. Pour ce faire, nous devons partir à la recherche des cristaux temporels,  à travers divers mondes. Pour réussir sa quête, Vanessa pourra compter sur Sandy, son fidèle ami, mais également sur plusieurs compagnons de route. Ici pas de système Gatcha comme pour la version mobile, les personnages jouables se débloquent en progressant dans l’aventure et peuvent être utilisés à tout moment pour former son équipe.

Adaptation de sa version mobile, Seven Knights garde ses bases pour ce qui est de son avancée dans les différents mondes (pas de monde ouvert), mais également pour ce qui est de sa narration (dialogues avec images fixes) tout en intégrant des mécaniques d’un RPG solo. On retrouve donc quelques similitudes, comme pour les  personnages, les monstres, l’univers, mais également la patte graphique. Les joueurs mobiles ne seront pas dépaysés. 

Pour autant, Time Wandered est construit pour être un RPG solo, ce qui implique une progression classique des personnages via une montée de niveau grâce aux gains d’expérience, du renforcement de leurs aptitudes et attaques, mais aussi par une gestion d’équipements (armes, armures, bijoux). Il faut vaincre des ennemis, récupérer des coffres ou des essences magiques pour faire évoluer son groupe. Encore une fois ici pas de micro-transactions.

La différence notable entre les deux versions vient de son gameplay, en particulier dans ses phases de combats.

Les développeurs ont opté pour cette monture une gestion au tour par tour en temps réel. Ici, notre groupe est composé de 5 personnages au maximum. Chaque personnage possède 3 attaques dont une attaque ultime qu’il faut au préalable charger avant de lancer. 

Pour résumer, en phase de combat, une jauge de type ATB (appelée ici Action) définit le temps qu’il faut pour choisir une compétence. À la fin de cette barre d’action, si une compétence est choisie, elle sera lancée. Ainsi de suite en jonglant entre nos attaques et celles des ennemis. La petite subtilité qui demande une gestion lors de la construction de notre groupe est que chaque personnage possède un type d’élément. 

Chaque élément représentant ainsi les forces et les faiblesses de nos compagnons, mais aussi  celles des ennemis rencontrés. Il faut donc user de stratégie afin de mieux aborder chaque combat et prendre le dessus.

Mis à part cette mécanique, Time Wandered ne propose rien de particulier en termes de gameplay et se repose simplement sur ses bases JRPG. 

Ceci dit Netmarble, propose une expérience solide des 5 années passées sur mobiles, avec une identité propre et aux graphismes et animations très réussies. L’histoire légère et agréable à survoler permet de passer ces quelques heures qu’offre le soft sans trop de difficulté. Malheureusement la Nintendo Switch une fois sur le dock trahi encore une fois la technique du jeu et offre trop d’aliasing pour en profiter comme il se doit. À jouer en mode portable.

Genre : JRPG

Éditeur : Netmable

Âge/Pegi : 12

Sortie : 5 novembre 2020

Multijoueur : non

Plateforme : Nintendo Switch

Testé sur : Nintendo Switch

• Seven Knigths sur Switch
• Graphismes et animations des personnages
• Un vrai JRPG sur l’univers
Rapport qualité/Prix
• Simpliste dans ses mécaniques
• Le style mobile encore trop présent
• Graphiquement en dessous en dock

En résumé

À mon avis...

Une belle histoire

Netmarble propose une alternative à sa licence Seven Knights, en proposant pour la première fois sur Nintendo Switch un JRPG sur sa licence. Une petite expérience agréable dans son ensemble qui malheureusement hérite des lacunes du format mobile.

A propos cedangelus

Juste un joueur comme un autre, passionné de jeux-vidéo !

Voir aussi...

Arrivée de la série phare OPPO Find X avec Qualcomm Snapdragon 888

Cette année, lors du Snapdragon Tech Summit Digital, l’entreprise technologique OPPO a confirmé avoir intégré …

Test – Black Desert Prestige Edition

Disponible depuis 2015 sur PC,  puis sur mobile avant d’atterrir en 2019 sur console, Black …

Rocket League : lance sa saison 2 !

ROCKET LEAGUE® SAISON 2 DÉBARQUE LE 9 DÉCEMBRE Psyonix, le développeur de jeux vidéo de San …

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test – Seven Knights : Time Wandered
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :