Home / Games / Test – Immortals Fenyx Rising

Test – Immortals Fenyx Rising

Présenté pour la première fois lors de l’E3 2019, Gods & Monsters, devenu entre temps Immortals Fenyx Rising, est disponible sur consoles et PC. Voulant avoir dans son registre son propre Breath Of The Wild, le studio Ubisoft Québec propose sa version du titre référence de Nintendo, sur un ton léger et humoristique, en empruntant au passage ce qui fait la force de la firme française. 

  • Test
  • Fiche

Malgré l’attente que peuvent susciter les références AAA connues des joueurs, il est bon de voir apparaître de nouvelles licences qui ne cherchent pas pour autant à devenir des références du genre, mais plus à proposer un rafraîchissement dans ce paysage marqué de productions rigides et trop sérieuses. 

C’est en tout cas l’impression que nous donne Immortals Fenyx Rising avec ses graphismes très colorés limite cartoonesques ainsi que son humour, qui ne plaira certainement pas à tout le monde. Et que dire de son approche légère du thème de la mythologie Grecque tout en piochant dans diverses productions existantes pour créer sa propre identité. 

Les petits gars d’Ubisoft Québec nous embarquent donc dans ce récit, rythmé et comté par Prométhée et Zeus en voix-off tout au long de l’histoire, et nous place dans la peau de Fenyx, personnage personnalisable via un éditeur sommaire. Seul rescapé du naufrage de son Bateau et de la malédiction jeté sur l’île d’or par Typhon ( Titan qui cherche à se venger de Zeus), nous voilà partis pour sauver les dieux de l’Olympe et devenir malgré nous une légende. Si l’histoire en elle-même reste plus ou moins classique sans apporter véritablement de surprise ou de moment d’anthologie, c’est dans sa narration et de son monde ouvert que le titre se démarque. 

Toujours abordée sur un ton humoristique, notre aventure sera marquée, de blagues, d’anecdotes, de chamailleries, de franches rigolades entre Prométhée et Zeus qui ne manqueront pas de commenter tous nos faits et gestes. 

Passer maître pour ce qui est du monde ouvert, Immortals Fenyx Rising hérite de tout le savoir faire du studio français pour construire son univers ultra coloré.

L’île d’or se compose de plusieurs grandes zones reprenant chacune le thème d’un des dieux qu’ils faut aider. Il y a de quoi faire entre l’intrigue principale, les quêtes annexes, les défis mythiques, les puzzles mais aussi les cryptes du Tartare ( donjons renfermant des puzzle mettant à l’épreuve notre sens de l’observation et nos réflexes) sans oublier les coffres d’équipement et les collectibles qui permettent au fil de notre aventure d’améliorer notre santé, notre endurance et nos équipements. Bref vous l’aurez compris, Ubisoft propose une nouvelle fois un titre complet à l’instar de ses Assassin’s Creed.

Ce rapprochement avec la franchise Assassin’s Creed en particulier avec Odyssey, s’apprête également dans son gameplay. Les habitués ne seront pas perdus, puisque le titre propose à l’exception du fait de pouvoir planer grâce aux ailes de dédale, les même mécaniques de combat et d’exploration. De ce fait, on dispose d’attaques légères à l’épée, d’attaques lourdes à la hache, d’attaques à distance avec notre arc, la possibilité de parer un coup avec L1 et R1, de sauter, d’esquiver et d’utiliser diverses habilités magiques pour nous aider à nous défaire de nos ennemis. 

S’ajoute à cela une panoplie d’équipement ( armes, armures, casques, ailes) personnalisable et apportant divers bonus permettant d’accroître notre efficacité au combat. Bien entendu, chacun sera libre d’utiliser l’équipement qui lui semble le plus approprié dans sa progression.

Le bestiaire, quant à lui, est plutôt varié et offre une bonne progression tout au long de l’aventure, bien qu’une fois les mécaniques acquises, la difficulté en elle-même s’avère peu élevée. On regrette par contre le manque de variété des montures pouvant être domptées au vu de l’approche globale du jeu. À cela, il faut compter en moyenne entre 20 et 25 heures pour boucler l’aventure et un peu plus si vous souhaitez faire le 100% en terminant tous les défis, crypte et amasser les collectibles qui sont au passage moins chronophages que dans les Assassin’s Creed en général.

Loin des grosses productions de cette fin année, l’arrivée d’une nouvelle franchise fait toujours son petit effet, du moins laisse planer la curiosité. Au-delà de son approche et comparaison à Breath Of The Wild dans la structure de son histoire et bien entendu à la franchise Assassin’s Creed pour mon monde ouvert et son gameplay, Immortals Fenyx Rising réussi à créer sa propre identité non sans défaut. Son approche légère et humoristique avec en tête d’affiche Lionel Astier en Zeus, fait son petit effet. Bien entendu la sensibilité de chacun, fait qu’on apprécie ou non ce moment passé sur le soft. Mais il fait être totalement insensible pour ne pas au moins lâcher un sourire au fil de l’aventure. Sans pour autant être un must have, il nous aura fait passer un bon moment.

Genre : Action/Aventure

Éditeur : Ubisoft

Âge/Pegi : 12

Sortie : 3 décembre 2020

Multijoueur : non

Plateforme : PC, PlayStation 4/5, Xbox one/Series, Nintendo Switch

Testé sur : PlayStation 4

• Graphiquement mignon et coloré, un vrai plaisir à faire
• Un monde ouvert complet et riche d’activités
• La narration par Prométhée et Zeus en forme!
• Les Puzzles et phases de plateforme
• La mythologie Grecque vu avec beaucoup d’humour
• Les mêmes défauts de gameplay qu’Assassin’s Creed Odyssey
• Certaines énigmes pas très évidentes

En résumé...

À mon avis...

Rafraichissant

Immortals Fenyx Rising apporte sa pierre à l'édifice sans pour autant en faire une référence. Puisant son inspiration dans de grosses productions tout en apportant sa touche personnelle, le titre offre une bonne expérience à faire sans hésiter si bien entendu vous aimez le genre.

A propos cedangelus

Juste un joueur comme un autre, passionné de jeux-vidéo !

Voir aussi...

Gaming, les sorties de la semaine

Voilà une nouvelle semaine de sorties qui se profile. On fait le point!

Test – MXGP 2020 – The Official Motocross Videogame

Sorti timidement le 16 décembre sur PlayStation 4, Xbox one et PC, Milestone propose sa …

Blade & Soul célèbre son cinquième anniversaire

Des événements en jeu et un PC Alienware à gagner NCSOFT West annonce le cinquième …

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par cedangelus, le Il y a 1 mois.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Articles
Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à: Test – Immortals Fenyx Rising
Vos informations:




%d blogueurs aiment cette page :